samedi 5 février 2011

Les droits du Lecteur - Daniel Pennac

Dans Comme un roman, Daniel Pennac défini les droits imprescriptibles du lecteur. Intelligents et mesurés, ces droits sont à respecter ABSOLUMENT.

Le droit de ne pas lire: Effectivement, le lecteur a le droit de ne pas lire, parce qu'on en a pas envie, parce qu'on en a pas le temps, parce que nous ne sommes pas tombés sur le livre de nos rêve, parce qu'on a d'autres passions.


Le droit de sauter des pages: qui n'a jamais sauté des pages? Personnellement les 40 pages de descriptions de Notre-Dame de Paris par Victor Hugo je n'ai jamais pu les finir...

Le droit de ne pas finir un livre: je dirais même plus, le droit de ne pas avaler un livre d'une traite, mais de le savourer, avec parcimonie comme un morceau de chocolat qu'on laisserait fondre sur la langue.

Le droit de relire: Mon droit PREFERE....

Le droit de lire n'importe quoi: BD, Essais, Romans, journaux, magasines. Tout on vous dit!

Le droit au Bovarisme: mon second droit PREFERE. Qui ne s'est jamais pris pour D'Artagnan ou Lizzie Bennet? (dénoncez-vous!!)


Le droit de lire n'importe où: sur un vélo, dans le bus, dans le train, dans la rue, dans votre lit, à table, au restaurant, à la fac, à l'école, dans un musée, dans un parc...(complétez la liste).


Le droit de grapiller: Allez, un sonnet de Shakespeare, une page d'Alice au pays des merveilles, un petit bout du Bonheur des orgres...


Le droit de lire à voix haute: Je vous conseille les audio books lus par Alan Rickman, Stephen Fry et Benedict Cumberbatch pour l'Angleterre et Philippe Noiret et Jean Piat pour la France.

Le droit de se taire: de garder sa lecture pour soit et de laisser mourir les mots sur vos lèvres.

Mais surtout, comme disait Daniel Pennac: ne vous moquez jamais de ceux qui ne lisent pas si vous voulez qu'ils lisent un jour.


4 commentaires:

Mascha a dit…

Tout cela est bien vrai.
Et en ce qui concerne le droit #5, on peut (on doit) aussi prendre en compte internet!

Nadège a dit…

J'ai découvert les droits du lecteur en cours. Ce qui m'a donné envie de lire ce bouquin : le droit de lire à haute voix. Ce que je fais la plupart du temps !

Perséphone a dit…

Je suis très "droit au bovarysme" ^^

Anonyme a dit…

Avec les illustrations de Quentin Blake, quel bonheur !

Publier un commentaire