vendredi 16 décembre 2011

Le guide du voyageur galactique (H2G2) - Douglas Adams



Présentation de l'éditeur: Comment garder tout son flegme quand on apprend dans la même journée : que sa maison va être abattue dans la minute pour laisser place à une déviation d'autoroute ; que la Terre va être détruite d'ici deux minutes, se trouvant, coïncidence malheureuse, sur le tracé d'une future voie express intergalactique ; que son meilleur ami, certes délicieusement décalé, est en fait un astrostoppeur natif de Bételgeuse, et s'apprête à vous entraîner aux confins de la galaxie ? Pas de panique ! Car Arthur Dent, un Anglais extraordinairement moyen, pourra compter sur le fabuleux Guide du voyageur galactique pour l'accompagner dans ses extraordinaires dérapages spatiaux moyennement contrôlés.

En quête d'un livre loufoque à lire, j'ai exhumé le Douglas Adams de ma PàL. On m'en avait dit beaucoup de bien et étant donné que c'est lui qui a inspiré Jasper Fforde, je me suis dis que ça pourrait être bien.
Comme vous vous en doutez, je l'ai tout simplement dévoré en une journée.

Arthur Accroc m'a fait terriblement penser à Rory Williams (ce n'est pas pour me déplaire notez bien), il a ce côté perdu qui est terriblement touchant. Durant tout le roman il est à côté de ses pompes et je pense que dans un cas pareil, il y a de forte chance pour que j'agisse comme lui.
Pensez-vous, il s'est réveillé un matin, il se brosse les dents et là il se rend compte que des bulldozers attendent pour détruire sa maison. Le réveil est plutôt rude. Pour empêcher les bulldozers de raser sa maison, il s'allonge devant chez lui dans la boue et attend...jusqu'à ce que son ami Ford Escort vienne le sortir de là pour....aller boire un godet (oui normal, quand ma maison va se faire raser, ma meilleure amie me propose d'aller boire un canon...)
Parce que la fin du monde approche, nos deux compères vont se retrouver embarqués dans une histoire complètement foldingue (déjà pour s'appeler Ford Escort...)

L'écriture de Douglas Adams est un pur délice d'absurdités et de loufoqueries! Comme Jasper Fforde l'histoire part dans tous les sens et les rebondissements sont énormes (non mais vraiment par moment c'est juste absurde). Mention spéciale au narrateur qui te prévient à l'avance de ce qu'il va se passer, histoire que toi pauvre petit lecteur, tu n'aies pas trop peur! Sympa le gars! (le coup du bleu sur le haut du bras m'a faite mourir de rire!)

La galerie des personnages offre un récit excellent. Ford Escort, le voyageur de l'espace qui a toujours une serviette sur lui (c'est super important une serviette), Zappy Bibicy, un idiot dont on se demande ce qu'il fait là, Trillian humaine passablement étrange pour avoir décider de suivre Zappy Bibicy, Marvin, le robot maniaco-depressif, Eddie l'ordinateur et bien sûr le fameux Guide (inutile dans beaucoup de domaine d'ailleurs: j'ai adoré la description de la Terre, particulièrement instructive!)

L'histoire en elle-même est un peu sans dessus dessous, on ne voit pas vraiment où il veut en venir mais après tout ce n'est pas si gênant, le but étant de suivre Arthur dans ses pérégrinations intergalactiques.
Bref, j'ai passé un excellent moment en compagnie de cette bande de joyeux drilles et je vais d'ores et déjà tenter de me procurer la suite!

Lu dans le cadre du mois anglais



5 commentaires:

Maribel a dit…

Il n'en faut pas plus pour me convaincre, je note!
Je vois que tu es plongé dans le livre de John Connoly, tout comme moi! J'ai accroché dès la première phrase. J'aime beaucoup sa narration.

SBM a dit…

Il y a un film, complètement loufdingue aussi, une adaptation réussie, c'était pas gagné...

Lou a dit…

ça fait bizarrement partie de ces romans qui me sont recommandés régulièrement, dont je ne lis que des choses positives et que je n'ai pas envie de lire. Pourtant c'est ma moité qui le premier m'en avait parlé mais j'ai un peu de mal à me jeter à l'eau :)

mllebabooshka a dit…

J'ai beaucoup aimé aussi :
http://missbabooshka.hautetfort.com/archive/2009/05/27/le-guide-galactique-de-douglas-adams.html

Le film est très bien aussi :
http://missbabooshka.hautetfort.com/archive/2009/05/31/la-reponse-est-42.html

Purple Velvet a dit…

ha ces noms plus ou moins francisés , je ne m'y fais pas...
Le premier est encore presque facile à suivre, le second est beaucoup plus déjanté ( normal, puisque Zaphod est au centre de l'histoire, avec ses deux têtes dont aucune ne réfléchit).. et on retrouve Marvin, toujours aussi malchanceux, toujours aussi déprimé, toujours aussi marvinesque

Enregistrer un commentaire