vendredi 1 mars 2013

L'anniversaire du 28 octobre 1962 - Gil Ben Aych


Présentation de l'éditeur: Ce 28 octobre 1962 n’est pas un jour comme un autre. C’est l’anniversaire de Gil. Mais va-t-il pouvoir fêter ses quatorze ans comme prévu ? Tout est prêt, pourtant. Ses oncles, ses tantes, Mémé l’Étoile, Hanna et Salomon, ses grands-parents, ont tous été invités. Sa mère a choisi de cuisiner de la daurade au four et une salade d’artichauts à l’orange, ses deux plats préférés. Le gâteau a bien été commandé chez Mme Amiard. Alors, qu’est-ce qui cloche ? La situation internationale ! En ce dimanche 28 octobre 1962, la tension est extrême entre l’URSS et les États-Unis. Les Soviétiques ont installé leurs missiles sur Cuba ; les Américains menacent d’en découdre. Il y a risque de troisième guerre mondiale. À Champigny, Gil et sa famille sont suspendus aux nouvelles diffusées par le poste de radio. Les camarades communistes ont appelé à manifester devant l’ambassade américaine à Paris pour faire pression. La famille ira, ira pas ? Et l’anniversaire de Gil dans tout ça ? On verra. 

Ce roman fait suite à L'essuie main des pieds et Le voyage de mémé. Après plusieurs voyages mouvementés, toutes la famille est bien installée en France, de retour d'Algérie et les choses pourraient aller pour le mieux sans cette menace de troisième guerre nucléaire. Chez Gil on est communiste acharné et cette crise des missiles de Cuba tombe mal car on prévoit déjà d'aller manifester devant l'ambassade des Etats-Unis et Gil veut absolument fêter son anniversaire!

Le livre s'ouvre sur la préparation de l'anniversaire, des petites bribes de vie familiale, d'anthologies scolaires ou comment un enfant peu avoir différents prénoms - anecdote personnelle, c'est le genre de chose qui est arrivé à mon arrière grand-père que l'on appelait par son second prénom à la maison et qui ne se reconnaissait jamais en classe!

L'ouverture du roman nous offre donc un aperçu de la vie des pieds-noirs récemment arrivés en France. A cela s'intercale l'épisode de la crise de Cuba, vécue par une famille communiste dans la France dans années 60. Accrochée au poste de télé, elle va vibrer au rythme des dernières informations.

Si j'ai moins aimé ce roman que Le voyage de Mémé, c'est surtout parce qu'il est plus scolaire dans la forme.  Il permet bien de comprendre la situation politique de cette crise de Cuba mais il perd en rythme ce qui peut ennuyer un lecteur qui ne serait pas porté sur l'Histoire.
L'écriture de Gil Ben Aych est toujours emprunte de beaucoup d'humour. Il arrive à croquer cette famille d'un trait précis et drôle. On partage également beaucoup des pensées du protagoniste qui se demande vraiment si les planètes n'ont pas décidé d'un alignement spécial pour lui sucrer son anniversaire!

Un petit récit intéressant pour les enfants qui s'intéresse à l'Histoire et qui aimeraient découvrir une grande crise de la guerre froide à travers les yeux d'un petit garçon. 

0 commentaires:

Publier un commentaire