mercredi 20 mars 2013

Royal Wedding (1951) - Mariage Royal

Résumé: Tom et Ellen Bowen sont frère et sœur et parmi les vedettes les plus populaires de Broadway. Ellen enchaîne les conquêtes qu'elle n'aime pas et Tom est un célibataire endurci. L'un comme l'autre éprouvent une sainte horreur à l'égard du mariage. Mais lors du voyage sur le bateau qui les emmène pour jouer à Londres, Ellen rencontre le playboy Lord John Brindale avec qui elle commence une romance qui devient rapidement plus sérieuse qu'ils ne l'avaient prévu. De son côté Tom tombe amoureux d'Anne Ashmond une danseuse anglaise qui auditionne pour le spectacle.





CASTING

Fred Astaire ..................................... Tom Bowen
Jane Powell ..................................... Ellen Bowen
Peter Lawford .................................. Lord John Brindale
Sarah Churchill ................................ Anne Ashmond
Keenan Wynn ................................... Irvin Klinger/Edgar Klinger
Albert Sharpe ................................... James Ashmond
Henri Letondal .................................. Purser
Titre : Mariage royal
Titre original : Royal Wedding
Réalisation : Stanley Donen
Scénario et histoire : Alan Jay Lerner



Si j'éprouve depuis longtemps une passion pour Gêne Kelly et Chantons sous la pluie (my favourite musical ever, il y a Donald O'Connor que diable!) j'ai découvert Fred Astaire grâce à ma chère baby sister Frans il y a quelques années. Oui je sais c'est une honte d'avoir attendu si longtemps pour découvrir Freddie d'amour mais je répare mes torts depuis je vous rassure puisque le gentleman à détrôné Gêne Kelly dans mon cœur.
Je sais, il a l'air vieux, il n'est pas vraiment beau mais mon cœur de midinette en sucre fond littéralement dès qu'il esquisse un pas de deux l'animal. On me souffle dans l'oreillette que je suis facilement conquise. Oui et alors?

Du coup, lorsque Frans m'a proposé de regarder Mariage Royal en sa compagnie, le tout accompagné de madeleines faites maisons (par nos blanches mains) et d'un thé parfumé, je n'ai pas pu résister (que celui ou celle qui pensait que j'allais dire non sorte d'ici...faut pas déconner non plus!). Bref...nous nous sommes confortablement installées, le plat de madeleine entre nous et c'était parti pour 1h30 d'over swoon! (retenez cette vérité universelle...quand il y a Fred, il y a du Swoon, épicétou). 

Le vrai élément sympa du film tient dans le fait que le couple principal n'est justement pas un couple. En effet la plupart du temps, le héros de la comédie musicale rencontre l'héroïne, ils tombent amoureux l'un de l'autre et nous offre un petit pas de danse fort sympathique (si c'est bien fait tu n'as plus qu'une envie après, c'est de chausser les claquettes et partir à Broadway). Ici que nenni. Le couple principal se compose en fait d'un frère et d'une soeur et le duo passe merveilleusement bien à l'écran car pour une fois il y a plusieurs jeux d'interprétations. C'est assez drôle de les voir jouer des couples pendant la danse alors qu'ils sont frères et soeurs, cela donne aussi un décalage lorsque le rideau retombe et que Tom Bowen reprend sa soeur sur son pas de danse ou la rapidité de la cadence, ils ne se courtisent pas. Cela laisse aussi la place à deux autres personnages pour s'immiscer ainsi entre eux et créer plusieurs dynamiques distinctes. 

Pour être honnête Lord Brindale et Anne Ashmond ne m'ont pas transportée. Ils sont plutôt fades comparés aux personnalités flamboyantes des Bowen que j'ai, pour le coup, aimé. J'ai cependant apprécié les atermoiements des deux protagonistes qui songent de plus en plus à se marier alors que leurs principes le leur interdisent. En fait, il ne me manque pas grand chose peut être des personnages un chouilla plus étoffés, des relations qui semblent moins "simples" et une fin un peu moins téléphonée pour que j'adhère vraiment à l'histoire. 

En revanche les numéros de danse sont impeccables comme Fred Astaire lui-même, je pense notamment au solo au porte-manteaux. Il y a beaucoup d'humour et même si les chansons font très vieillottes avec le recul, j'ai passé un très agréable moment à regarder Fred et Jane Powell évoluer sur la piste. Les numéros de danse marient vraiment humour et virtuosité comme la danse dans un bateau en pleine tempête. 
L'humour tient aussi en la confrontation britanniques/américains, même si on regrette un peu un casting purement américain et des effets british complètement artificiels. 

Un des premiers numéros de danse s'appelle "Every Night at Seven"...je ne peux m'enpêcher de penser à Chaque soir à 11h de Malika Ferdjoukh et je me demande si elle ne l'a pas fait exprès, sachant l'importance déjà de Daddy Long-Legs dans l'histoire! 

Mariage Royal m'a un peu moins plu que Daddy-Long-Legs mais je ne peux que vous encourager à le voir! Il y a Fred...point. 

2 commentaires:

Frans a dit…

Je suis complètement d'accord avec toi sur les points forts et faibles du film! Les conquêtes des Bowen pèchent par leur fadeur, c'est le duo brother and sister qui est le plus savoureux... Reste l'effet complètement euphorisant de ce type de comédie musicale * big smile *

Perséphone a dit…

Ma Frans, nous sommes encore une fois en parfait harmonie :D normal non?

Publier un commentaire