mardi 27 décembre 2011

Elephants can remember (une mémoire d'éléphant) - Agatha Christie



Présentation de l'éditeur: Jamais une querelle, pas de liaisons... Les Ravenscroft filaient le parfait amour. Si on ajoute à cela une excellente réputation et une situation financière confortable, on en déduit qu'ils étaient de ceux qui meurent dans leur lit. Et non d'une balle dans la peau. Double suicide, a conclu la police, sans trop y croire. Une fin singulière pour un couple uni et paisible... Mais qu'envisager d'autre ? Un double assassinat ? Un meurtre suivi de suicide ? Guère plus plausible. Alors ? Alors, Hercule Poirot a horreur des histoires inachevées. Et même si le début de celle-ci remonte très loin dans le passé, il en connaîtra le fin mot... Comme d'habitude.

Un bon Agatha Christie c'est toujours de saison! Alors comme c'est le mois anglais et qu'en plus ce roman fait partie de mon challenge, il y avait une double raison de lire ce roman là. Enfin pour être exacte, de relire ce roman là, car je l'avais lu et il me semblait qu'il m'avait beaucoup plu. Je ne m'étais pas trompée.

Ce roman fait partie des deux romans atypiques au sein des Hercules Poirot. Comme Cinq petits cochons, le meurtre à résoudre remonte à 20 ans. Pas de traces de pas dans un massif de fleur, pas de papier oublié ni de boîte à pilules oublié sur le rebord d'une table, Hercule Poirot devra faire travailler ces petites cellules grises sans l'aide d'aucun indice matériel.
J'ai d'ailleurs beaucoup aimé les quelques références à Cinq petits cochons disséminé dans le livre (non seulement les rappels sont touchants mais ne dévoilent pas la solution de l'énigme). Il y avait aussi deux autres références à d'autre Hercule Poirot qui sont bien agréables.

C'est avec plaisir que l'on trouve dans ce roman deux héros. Non seulement un Hercule Poirot vieillissant mais toujours vif et une Ariadne Oliver toujours en forme! J'aime beaucoup ce personnage, complètement farfelu mais j'aime vraiment suivre ses pensées un peu tortueuses par moment.

Je sais que certain(e)s non pas cru à la résolution de l'énigme. Pour ma part je l'ai trouvé très bien, certes un peu extravagante mais pourtant crédible dans sa mise en forme. Le fil rouge des éléphants est très bien utilisé le long du roman, souligné à chaque chapitre. Les éléphants et leur mémoire collaient parfaitement au thème d'une histoire vieille de 20 ans. Comme dans Cinq petits cochons, Hercule Poirot prend le parti de jeunes gens qui cherchent à se marier mais dont le poids de leur passé pèse sur leurs épaules.
C'est une intrigue plus douce et plus paisible que les précédentes ce qui s'explique par un Hercule Poirot plus âgé, proche de la fin malgré tout.
Le roman manque peut-être du coup un peu de rythme au départ mais la seconde moitié nous laisse accroché car c'est là qu'on en apprend le plus et que le mystère s'épaissit!

Un Hercule Poirot très bon comme d'habitude!
Lu dans le cadre du mois anglais et du challenge Polar.

0 commentaires:

Publier un commentaire