mercredi 18 avril 2012

Malo de Lange, fils de Voleur (#1) - Marie-aude Murail


Présentation de l'éditeur: Malo de Lange est le fils de personne. Rien ne permet d’identifier l’enfant recueilli en 1822 par l’abbé Pigrièche à l’orphelinat de Tours. Rien, sauf une marque sur son épaule, la fleur de lys des bagnards que découvrent, horrifiées, les demoiselles de Lange qui viennent de l’adopter. De l’aventure !Il n’a que douze ans, il est à peine éduqué, et déjà le voilà arraché à ses tantes adoptives par un certain Riflard, une brute qui se prétend son père, mais qui le bat et le séquestre. Malo parvient à s’échapper et part sur les routes à la recherche de son vrai père. De l’amour ! Elle s’appelle Léonie de Bonnechose, elle est belle, elle est riche. Malo a décidé que c’était sa fiancée, mais elle n’est pas au courant. Gagnera-t-il son coeur ? Aimera-t- elle le fils du voleur ? Un héros partagé entre le bien et le mal ! Vagabond, bonimenteur, voleur à la tire, escorté du petit Craquelin, du gros Bourguignon et de La Bouillie qui lui apprend à jaspiner l’argot, Malo se retrouve avec sa bande à la taverne du Lapin volant, un repaire de voleurs et d’assassins. C’est le Lapin volant qui connaît le secret de sa naissance, Malo en est persuadé. Oui, mais gare ! À force de fréquenter la canaille, Malo risque de s’enfoncer dans le crime comme le couteau dans le beurre…

Comme dirait l'autre je suis tombée dans la potion Murail en ce moment et ce n'est pas prêt de finir! Malo de Lange, fils de voleur est le première tome d'une série de 3 tomes pour l'instant.
Malo, c'est un adolescent de 12 ans, vif et débrouillard qui jaspine l'arguche et qui fait le monte en l'air un peu pour s'amuser. C'est surtout un petit garçon qui ne sait pas qui il est et qui est marqué par cette fleur de lys à l'épaule droite.

Dans Malo, on retrouve toute la saveur de l'écriture de Marie-Aude Murail: une écriture juste, qui fait mouche et qui n'est jamais inutile. J'ai adoré les titres des chapitres: courts, drôles, percutants qui résume toujours d'une façon amusante (et parfois qui semble erronée pour perdre le lecteur) le contenu du chapitre à venir. J'aime aussi énormément les petites phrases à Malo "comme disait": "la vie est faite de haut et de bas comme dirait le type qui monte cinq étages avant de se jeter par la fenêtre". C'est toujours complètement inattendu et décalé et c'est un régal!

Le gros point fort de ce premier roman c'est l'argot qu'elle emploie. Extrêmement bien renseignée avec un glossaire très détaillé à la fin de l'ouvrage et des astérisques pour que le lecteur ne se perde pas en route, cela donne un caractère d'authenticité au récit qui est très intéressant! C'est la première fois que je vois ça dans un roman jeunesse. Non seulement cela permet au lecteur d'identifier rapidement ceux qui viennent de la rue et qui ont de grandes chance d'être des "ginches" (des voleurs) contre ceux qui parlent un français correct et cela permet également d'ancrer réellement le récit dans le milieu des voleurs du XIXème siècle. J'aime cette qualité chez les auteurs de l'Ecole des loisirs en général de ne pas hésiter à élever le débat et à offrir aux enfants et adolescents, une vraie lecture non épurée des difficultés de langage.

Pour parler des personnages je les trouve très bien campés: Malo est un petit garçon émouvant car il se pose plein de questions sur son identité comme beaucoup d'enfants de son âge. Il est partagé entre la vie qu'on lui fait vivre et celle qu'il aimerait mener, son amour pour Léonie Bonnechose et ses amis, ses tantes etc.
Les personnages qui gravitent autour de Malo sont également très attachants: j'ai adoré La Bouillie et Craquelin que je trouve très émouvant, Bourguignon prend de l'ampleur au fil des pages et j'ai apprécié ce fait. Quant aux tantes elles sont adorables.

Les méchants sont vraiment méchants. Même si plus aucun voleur ne me fait peur après Rigaud de Little Dorrit je les trouve très réussis et très diversifiés. Certains sont mystérieux, d'autres simplement affreux, c'était une excellente idée que de les différencier de la sorte.

Quant à l'histoire elle-même je la trouve particulièrement bien dosée: des rebondissements, de l'aventure, de la tendresse, de la drôlerie et des larmes aussi: un vrai roman d'aventure comme on les aime.

Malo et ses boucles blondes ont eu mon suffrage, je suis plongée dans le deuxième tome!

3 commentaires:

Clelie a dit…

Aaah, je vois que tu es tombée sous le charme de Malo de Lange ! Et tu as bien raison, le tome 2 est tout aussi réussi que le 1er, et je ne peux que te le conseiller... !

A bientôt !

Perséphone a dit…

Merci Clélie! Ravie de te voir passer par ici!

Anonyme a dit…

j adore !!!!

Publier un commentaire