samedi 28 avril 2012

Brideshead Revisited - BBC 2008


Résumé: Plongez dans les mémoires du Capitaine Charles Ryder en stationnement à Brideshead Castle pendant la Seconde Guerre Mondiale. Submergé par les souvenirs, Charles Ryder nous retrace les années marquantes de sa vie auprès des anciens propriétaires des lieux: l'aristocratique dandy Sebastian Flyte et sa soeur Julia pour lesquels il éprouve bientôt une fascination qui le marquera à jamais.

CASTING

Matthew Goode ................................................................ Charles Ryder
Ben Wishaw ...................................................................... Sebastian Flyte
Hayley Atwell ................................................................... Julia Flyte
Ed Stoppard ...................................................................... Bridey Flyte
Emma Thompson ............................................................. Lady Marchmain
Felicity Jones .................................................................... Cordelia Flyte
Michael Gambon .............................................................. Lord Marchmain
Greta Scacchi ................................................................... Cara
Anna Madeley .................................................................. Celia Ryder
Thomas Morrisson ........................................................... Hooper
Patrick Malahide .............................................................. Mr Ryder
Richard Teverson ............................................................. Cousin Jasper
Joseph Beattie .................................................................. Anthony Blanche

Brideshead Revisited est le genre de film qui vous marque. Adapté du roman du même nom d'Evelyn Waugh, cette version BBC est une merveille et pourtant cela ne pourra jamais être un coup de coeur. Brideshead est le genre de film (un peu comme Wuthering Heights dans un autre genre) que vous avez beau trouver magnifique, vous en sortez avec un irrépressible sentiment de malaise, un petit goût amer qui vous reste sur la langue.

Je tiens à souligner la beauté de l'adaptation. Julian Jarrod a fait un travail remarquable. Le réalisateur est aussi connu pour le film Becoming Jane sur Jane Austen. Les décors sont somptueux et choisis avec soin. Que ce soit Brideshead où les passages à Oxford, les images sont extrêmement belles et puissamment nostalgiques à l'image de l'histoire. L'intérieur de Brideshead Castle est terriblement pesant et lourd, beaucoup de marbre et l'impression de rentrer dans un monastère qui étreint le spectateur immédiatement.
J'ai beaucoup aimé les scènes à Oxford, la vie étudiante de l'époque est certes brièvement représentée mais de façon tout à fait insouciante et délicieuse. Cela donne envie d'y être. On sent un vrai contraste entre les parties qui se situent à Oxford ou à Venise et les parties à Brideshead. L'ambiance y est complètement différente et cette effet est très bien rendu par les décors.
J'ai aussi beaucoup apprécié les passages dans le bateau, un mélange de mystère, de poursuite. Esthétiquement parlant c'est superbe, emprunt de nostalgie et en même temps d'un certain émerveillement, une sorte de madeleine de Proust dans lequel le personnage tente de revivre une émotion perdue.

Je n'ai pas lu le livre d'Evelyn Waugh, néanmoins j'ai beaucoup aimé la mise en scène orchestré par Julian Jarrold et le scénario d'Andrew Davies. Ce genre d'oeuvre est assez difficile à mettre en scène à mon avis car l'ambiguité doit être bien dosée. Ici j'ai vraiment apprécié les partis-pris du réalisateur. Faire de Sebastian un dandy et lui donner une personnalité bien tranchée permet au final de mieux rehausser l'ambiguité du personnage de Charles d'une façon qui m'a semblé intelligente. J'ai vraiment aimé le traitement de l'histoire, on sent la nostalgie, les peurs des personnages, leurs joies et leurs peines mais rien ne semble démesurément exagéré.

Les personnages de Brideshead Revisited sont tous très bien campés. J'aime beaucoup Charles Ryder, jeune homme de famille modeste qui est fasciné par l'aristocratie et ce monde qui lui échappe. Lui qui est athée, découvre aussi le catholicisme dans sa forme rigide incarnée par Lady Marchmain.
Je n'ai pas d'affinités particulières avec Sebastian, je lui préfère Charles de façon inconditionnelle. Il est, d'une certaine façon, typique de ces jeunes aristocrates qui sont incapables de s'assumer seuls. Dans un monde en transition où l'aristocratie est décadente mais n'a pas encore perdu son statut privilégié, Sebastian est incapable de s'affranchir de la pression effroyable de sa mère (et de son argent) pour vivre une vie libérée (dans tous les sens du terme). Du coup j'ai du mal à le plaindre parce qu'il est responsable (en partie évidemment) de ses malheurs.
Si j'ai apprécié le personnage de Julia dans la première partie du film, où elle campe un personnage dur qui se protège, je l'ai beaucoup moins aimé dans la suite. Là encore on retrouve en elle la faiblesse qui ne me plait pas chez Sebastian, elle pense expier ses fautes dans la religion et n'est au fond que l'instrument de sa mère.
Cette mère d'ailleurs est un monstre d'intolérance et de froideur. Elle a complètement ruiné la vie de ses enfants et elle a complètement imprégné Brideshead de ses délires. Elle est à mon sens la responsable de ce gâchis humain car non seulement elle a pollué la tête de Sebastian et Julia, mais son fils aîné est d'une bêtise crasse et par sa froideur elle a aussi marqué douloureusement la vie de Charles sans parler de celle de son mari. Seule Cordelia semble s'en sortir à peu près.

Les acteurs qui incarnent ces personnages sont tous exceptionnels. Emma Thompson tout d'abord est glaçante de réalisme tout en étant extrêmement retenue. Elle ne force pas le trait, son personnage se contente d'être. Ben Wishaw est lui aussi parfait pour le rôle de Sebastian, il fait dandy sans faire efféminé, il est très juste dans son interprétation du personnage. On sent sa faiblesse et sa fragilité d'une façon parfaite, cela transparait partout, dans chaque fibre de sa personne.
Je suis un peu moins convaincue par Hayley Atwell mais elle s'en sort très bien. Quant à Matthew Goode il est tout simplement excellent. Il a le flegme britannique qu'il faut et on le sent balancer, être touché avec beaucoup de justesse. A noter au casting aussi Michael Gambon, Felicity Jones, Greta Scacchi et Ed Stoppard tous plus impeccables les uns que les autres.

Malgré tout ça, le film n'est pas un coup de coeur, tout simplement parce que l'histoire m'a mise mal à l'aise et j'en suis ressortie avec un goût amer. Les spécialistes de l'oeuvre d'Evelyn Waugh glose toujours pour déterminer la nature des relations entre Sebastian et Charles et il est vrai que si la question ne se pose presque pas pour Sebastian, Charles est beaucoup plus ambigu. Cara résume bien la situation en parlant de "passade" et "d'amitié anglaise qui ne dure pas vraiment même si pour Sebastian c'est trop tard". Cela dit pour ma part je trouve que cette version met en scène une autre théorie qui me séduit d'avantage. Pour moi Charles n'aime ni vraiment Sebastian, ni Julia mais il est amoureux de Brideshead. Ce qui le séduit en Sebastian c'est justement cette aristocratie décadente et en Julia peut-être ce catholicisme rigide tellement lié à Brideshead. Cette histoire est non seulement mélancolique mais aussi très belle avec une dose de rêverie. Toutefois l'ensemble reste amer.

Un film poignant, terriblement anglais à voir sans hésiter.

3 commentaires:

Touloulou a dit…

Je ne connais pas, mais j'aimerais découvrir Evelyn Waugh... Je note cette adaptation !

Pandamoufle a dit…

Je n'ai pas lu le livre donc, comme toi, je n'ai que l'adaptation pour jugée ! J'ai aimé ce film, il était très chouette. En revanche, je suis moins dure que toi en ce qui concerne Sebastian : pour l'époque, je trouve au contraire qu'il s'assumait très très bien. En revanche, Julia qui paraissait assez « rebelle » par rapport à ses parents m'a bien plus déçue, que ce soit par son mariage que par la fin du film.

En tout cas, je l'ai trouvé très très chouette et je ne connaissais pas Matthew Goode et j'ai trouvé sa prestation très sobre, beaucoup d'émotions passaient sans trop en faire. Et étrangement, il m'a fait pensé à un Captain Drague jeune. Lala.

Perséphone a dit…

Disons Panda, que pour moi Sebastian est quand même alcoolique, dépressif, complètement dépendant de sa mère et bien conscient que ses problèmes viennent de là...du coup j'ai dû mal à le voir comme un personnage affirmé. Pour moi, il est d'avantage l'emblème d'une aristocratie décadente qui ne peut même plus se payer le luxe d'être insouciant.
Quant à Julia je partage ton opinion. En fait les enfants Flyte sont "rotten" comme on dit chez eux. De belles pommes rouges pourries à l'intérieur.
Matthew Goode, Captain Drague *soupires*

Publier un commentaire