samedi 14 avril 2012

Les classiques de la littérature française prennent un coup de jeune!

Hachette jeunesse et Le livre de poche jeunesse ont décidé de ressortir certains classiques avec de nouvelles couvertures et en version abrégée.

Je sens déjà que certains vont hurler au sacrilège d'avoir abrégé les classiques de la littérature française. Personnellement je trouve que c'est une bonne idée.
Il faut arrêter de croire que tous les enfants de 4ème peuvent apprécier la version intégrale des Misérables, c'est faux. J'ai toujours été une grande lectrice, inscrite en bibliothèque depuis mes 1 an mais lorsque l'on m'a fait lire l'intégrale des Misérables et Du Bossu de Notre-Dame à 14 ans, cela m'a un peu dégoûtée, alors que j'ai adoré quatre-vingt treize et Le dernier jour d'un condamné.
En revanche, j'ai apprécié les Zola que l'on m'a fait lire plus tard. Du coup, repenser les couvertures de ces romans, pour qu'ils soient plus attractifs et apporter aux adolescents des versions abrégées des classiques peut les inciter à poursuivre leur exploration de ces chefs-d'oeuvres de la littérature.
Donner le goût de lire aux jeunes, par n'importe quel moyen, c'est peut-être déjà une récompense en soi non? Alors voici les nouvelles couvertures des classiques chez Le livre de poche jeunesse.
Alors, vous êtes tentés par une relecture des classiques?















11 commentaires:

Betti a dit…

Ce serait hyper intéressant de voir ce que les éditeurs ont décidé de supprimer, non...? (Pour Madame Bovary, je ne pige pas trop l'intérêt d'une version abrégée, le roman n'est pourtant pas si long, et il n'y a pas 60 pages de description initiale comme dans Notre Dame de Paris... What do u think?)

Perséphone a dit…

Oui ce serait effectivement intéressant de voir le détail des coupes.
Pour Madame Bovary, honnêtement le roman peut avoir quelques longueurs pour des adolescents pas forcément habitués aux classiques, ce qui peut écoeurer et empêcher de lire le livre jusqu'au bout. Je pense que c'est dans cette idée qu'il a été abrégé.

Les Livres de George a dit…

J'aime bien celle de "Germinal" mais je trouve de "Emma Bovary" fait un peu trop roman sentimental, je suis moins fan ! Je viens de voir, en lisant les commentaires qu'il s'agit de version abrégée et là ça me fait peur !!!

Julitte a dit…

C'est vrai qu'il faut voir les coupes... J'avoue que quand j'ai voulu lire Notre-Dame de Paris en 3e, j'ai eu un peu de mal avec les (très) longues descriptions et c'est pour ça que ma lecture reste inachevée... Par contre l'année suivante, j'ai lu Les Misérables d'une traite.
Par contre, j'aime pas les couvertures... Ils rappellent trop les romans pour ados (on croirait s'attendre à un vampire au coin de la rue des Misérables). On voit rapidement quel est le public visé.

La Palatine a dit…

Je trouve que ces couvertures sont vraiment pas mal....Un coup de jeune c'est sûr! :) Même certaines romans des soeurs Brontë sont parus dans une nouvelles édition http://i42.servimg.com/u/f42/11/52/81/31/97820110.jpg (bon même si celle ci est un peu "space" je te l'accorde...)

Je trouve que les couvertures sont hyper importantes pour donner l'envie de lire le livre à un ado! Mais il faudrait quand même respecter le contenu du livre...Madame Bovary ne se mettait pas trois tonnes de gloss....

Perséphone a dit…

Elle ne se mettait sans doute pas trois tonnes de gloss non. Cela dit, une femme habillée en mode XIX à tournure et le reste, c'est sûrement moins attirant...
Je dis ça..c'est toujours mieux que la bouteille d'arsenic non? ^^

CEss a dit…

Et bien moi je trouve que c'est une très bonne idée... Perso, certains classiques me font toujours peur à cause de leurs tailles :)

Perséphone a dit…

Merci Cess! Ca me rassure de savoir que je ne suis pas la seule!

Mascha a dit…

Je trouve cela très bien de ressortir tous ces classiques en édition abrégée. Car il n'y a pas de mauvais livre ni de mauvaise lecture! Chacun est libre de lire des livres adaptés à son niveau. Cela ne peut n'être que bénéfique. Un fois que ces adolescents auront amélioré leur niveau, ils pourront - ou pas - lire d'autres classiques, en version intégrale. ^^

Touloulou a dit…

Je suis partagée... disons que je trouve que ça dépend des romans !
J'ai lu Notre Dame de Paris à 14 ans, en version abrégée et j'ai beaucoup aimé, je ne savais pas qu'il y avait 60 pages de description ! Il faudrait que je le relise...
Pour madame Bovary, je ne peux qu'approuver, il est long comme la mort ce livre ! (bon ok jugement très biaisé par mon avis pour avoir été forcée de le lire en seconde, j'apprécierais sans doute plus vers l'âge de l'héroine).
Mais abréger Jane Austen comme ils l'ont fait, je trouve ça plus dommage, car ça se lit très bien et ses romans sont plutôt courts...

Perséphone a dit…

Je suis d'accord, abréger Jane Austen tiendrait du sacrilège, cependant si tu es un ado qui a horreur de lire ou qui n'en a pas l'habitude: classique + volume = peur panique. Du coup lire un Brontë ou un Austen en abrégé peut aussi aider à faire tomber cette barrière de la peur du classique. Les versions abrégées sont d'abord faites pour des gens/ados qui ne lisent pas et non pas pour les gens habitués à lire des classiques.

Et puis ce n'est pas comme si les versions intégrales n'existaient plus heureusement!!! =D

Publier un commentaire