jeudi 2 février 2012

The Impressionists - BBC 2005


The impressionists raconte la vie des plus grands peintres de la seconde moitié du XIXe siècle français. En 1920, Monet reçoit la visite d'un journaliste qui lui demande de lui raconter sa vie. Dans le jardin de Giverny, Monet se met à raconter les débuts laborieux d'un groupe d'amis: Claude Monet, Auguste Renoir, Paul Cezanne, Edgar Degas, Sisley et Edouard Manet...

CASTING

Richard Armitage ................................................... Claude Monet (jeune)
Crispin Bonham-Carter .......................................... Ambroise Vollard
Anthony Calf ......................................................... Emile Zola
Charlie Condou ...................................................... Auguste Renoir
Aden Gillett ............................................................ Edgar Degas
Julian Glover .......................................................... Claude Monet (âgé)
Andrew Havill ......................................................... Edouard Manet
Will Keen ................................................................ Paul Cézanne
James Lance ............................................................ Frédéric Bazille
Isobel Pravda ........................................................... Camille
Crispin Redman ....................................................... Marquis de Chennevières
Amanda Root .......................................................... Alice Hoschedé


The Impressionists est une mini-série de la BBC en 3 épisodes. Ils se composent en séquences qui alternent entre le Claude Monet de 1920 et le Claude Monet jeune (début 1860). On peut ainsi suivre les aventures rocambolesques mais aussi douloureuses de ces peintres qui sont pour nous des génies mais qui, pour la société de l'époque n'étaient que des gribouilleurs. La montée en puissance de leur peinture, de leur style se fait en douceur et on comprend bien que les impressionnistes ne sont pas devenus célèbres en quelques jours mais qu'ils leur a fallut des décennies de labeur pour arriver à ne serait-ce que vendre des toiles.


Cette mini-série est portée par des acteurs sensationnels. Richard Armitage tout d'abord, campe un Monet honnête, un brin égoïste et partagé entre sa peinture et sa vie de famille. J'ai trouvé son interprétation du personnage très juste. Il est plaisant et passionné ce Monet mais en même temps, il est intransigeant pour son art, colérique et égoïste parfois. Richard Armitage nous offre de jolis sourires malicieux et un brin de malice qui colle magnifiquement à Monet. Son alter-égo Julian Glover, offre quant à lui un Monet âgé, plus posé en même temps que mélancolique. On sent toujours l'exigence du personnage, sa rudesse parfois et l'amour qu'il porte à sa peinture, mais il a le recul nécessaire pour se souvenir de son histoire. Le contraste est d'ailleurs assez frappant, entre les difficultés du début et la prospérité de Giverny et de son jardin.


J'ai eu un petit faible pour Charlie Condou, l'acteur qui joue Renoir. C'est un personnage extrêmement malicieux et charmeur, quelqu'un de joyeux lui aussi (et comme Renoir est un de mes impressionnistes préférés cela a dû jouer aussi).
Aden Gillett joue extrêmement bien aussi, on ressent toute la frustration de Degas, ses problèmes de misanthropie et de misogynie, sa dureté, sa vue qui baisse. Je trouve qu'il réussi à rendre la complexité du personnage qui est ma foi tout à fait détestable pour moi, même si j'admire sa peinture sur les ballets.
Andrew Havill offre au spectateur un Edouard Manet extrêmement touchant. C'est un homme qui a ouvert la voie pour l'impressionnisme sans en avoir la reconnaissance comme Monet a pu la ressentir des années plus tard. C'est un être frustré, dans la douleur mais terriblement passionnant que l'on peut découvrir.
Will Keen enfin est peut-être le plus impressionnant de tous car son interprétation de Paul Cézanne montre à quel point le personnage était perturbé. Un génie mais quelqu'un de tourmenté par sa peinture, à vif, presque en dehors du monde. D'excellents acteurs qui servent très bien le sujet.


The impressionnists est une reconstruction fidèle (dans les faits) de la vie de ce groupe d'artiste. J'avais regardé l'émission Secrets d'Histoire sur Monet et ce que j'ai vu ne me semble pas en contradiction avec ce qu'on sait de lui. Certes le Paris reconstruit est moins bon qu'il ne devrait, mais la Provence est bien rendue. Si la pauvreté des peintres est souvent évoquées, elle est peu mise en "pratique", cependant ces peintres ne vivaient pas dans la misère non plus donc je ne vois pas l'intérêt d'appuyer plus que nécessaire sur ce côté là de leur vie.
J'admets tous les personnages ne sont pas fouillés cependant il faut bien se rendre compte que cette mini-série n'est pas la biographie d'un seul peintre, quand bien même Monet en est le centre, chaque peintre a droit à son moment mais bien évidemment il est difficile de développer l'histoire de chacun.
Cependant, j'ai trouvé que chaque peintre avait sa voix propre et qu'il est impossible de les confondre. De la même façon, on comprend très bien leur différent style de peinture: Monet qui aime la lumière, Degas le mouvement, Renoir plutôt les femmes, Cézanne quelque chose d'autre encore, leur style est très bien mis en valeur.

Les tableaux sont eux-mêmes extrêmement bien utilisés et mis dans le contexte, ce qui est très agréable à regarder. Pour quelqu'un qui aime les impressionnistes sans connaître vraiment leur histoire, cette mini-série est parfaite. On se laisse porter par les décors sublimes, la musique qui l'est tout autant et les acteurs qui vous embarquent avec eux dans un monde de couleur mais aussi de doute.

Enfin, les passages à Giverny sont bien entendu sublimes. On retrouve l'ambiance du jardin de Monet, de ses nymphéas, du pont et l'intérieur de cette maison si particulière.

0 commentaires:

Publier un commentaire