vendredi 24 février 2012

Call The Midwife (Saison 1)


COUP DE COEUR DE PERSEPHONE

POUR JENNIFER WORTH (1935-2011)

Dans l'East-End de Londres dans les années 50, la jeune Jenny Lee, apprentie sage-femme, entre au Nonnatus House, un couvent tenu par des soeurs infirmières et sages-femmes. Avec d'autres jeunes femmes, Jenny Lee et ses amies vont découvrir les petites joies et les grandes peines des habitants des quartiers pauvres de l'Est de Londres.


CASTING

Vanessa Redgrave ............................................................. Jenny Lee âgée
Jessica Raine ...................................................................... Jenny Lee jeune
Pam Ferris .......................................................................... Sister Evangelina
Helen George ..................................................................... Trixie Franklin
Laura Main ......................................................................... Sister Bernadette
Judy Parfitt ......................................................................... Sister Monica Joan
Bryony Hannah .................................................................. Cynthia Miller
Jenny Agutter ..................................................................... Sister Julienne
Ben Caplan ......................................................................... PC Peter Noakes
Cliff Parisi ........................................................................... Fred
Miranda Hart ...................................................................... Camilla Chummy Brown
Stephen McGann ................................................................ Dr. Turner
George Rainsford ............................................................... Jimmy

Call the Midwife est tiré des mémoires de Jennifer Worth (dont le personnage inspire Jenny Lee) elle-même sage-femme et décédée avant d'avoir pu voir la série à la télé. Elle est l'auteur de 4 romans: Call the Midwife (2002), Shadows of the Workhouse (2005), Farewell to the East End (2009) et In the Midst of Life (2010).

Dès le premier épisode j'ai tout de suite adoré. Dès le départ, le générique vous met dans l'ambiance: des photos d'époque de l'East End entremêlé de page noircie d'écriture à l'image des mémoires de Jennifer Worth et une musique agréable ni trop entraînante ni trop triste, à l'image de la série en somme. Ce générique est sobre mais efficace, il en dit beaucoup sur ce que veulent nous faire passer les scénaristes et réalisateurs.
La voix de Vanessa Redgrave, délicate et délicieuse (je trouve que c'est une admirable lectrice) émaille le récit des remarques de la vieille Jenny sur cette époque. Elle parle d'elle-même et des autres, d'une façon précieuse et douce.

Bien que le sujet soit médical, la série n'a rien à voir avec Urgence, Grey's Anatomy ou Dr. House. Certes, les accouchements sont plutôt légions par épisodes (et encore) mais le but ici n'est pas de faire un cours de gynécologie (pour ceux et celles que ça inquiéterait). La série est avant tout sociale, elle dépeint sans complaisance ni vulgarité les problèmes des classes pauvres de Londres (près des docks) dans l'Angleterre d'après guerre. Ce que j'ai beaucoup aimé dans cette série c'est la délicatesse du traitement de cette histoire sociale. Je disais sans complaisance, car effectivement les sujets abordés sont parfois durs mais ce n'est en aucun cas glauque ou voyeur. La nuance qui est mise entre le bon et le mauvais est assez remarquable. De plus, chaque épisode s'attache à un aspect particulier: prostitution, maladie, folie, traitement des personnes âgées etc.
L'épisode d'ailleurs sur la prostitution m'a beaucoup touchée. Il était très fort en émotion mais ils le sont tous. La grande qualité de cette série est de nous faire pleurer et sourire plusieurs fois par épisode. Même si certaines histoires sont tristes on en sort avec des papillons dans la tête et des sourires de bébés (à croquer of course).


Bien que l'on suive Jenny Lee lors du premier épisode, je dirais que toutes les sages-femmes de la série sont les héroïnes. Cependant, nous introduire Nonnatus House par les yeux de Jenny était une excellente idée. Jenny vient d'une famille bourgeoise ça se flair à des kilomètres, du coup elle est la mieux placée pour nous montrer se monde ne total décalage avec ses propres habitudes. Ce premier épisode était une excellente entrée en matière. Par la suite, chacune des protagonistes devra affronter "son" histoire et c'est un aspect qui m'a beaucoup plus.

Les soeurs sont admirables et vraiment attachantes parce que bien que soeurs, ce sont avant tout des sages-femmes et elles connaissent la rudesse du monde. Pas de fausse morale ou de fausse pudeur, les soeurs affrontent tout sans broncher. J'aime beaucoup soeur Julienne et Soeur Evangelina (très drôle) et la prestation de Judy Parfitt en Sister Monica Joan (femme excentrique ou dérangée on ne sait pas trop) est remarquable.


Quant aux jeunes filles, je le dis tout de suite: CHUMMY POWER! J'adore ce personnage! Grande, gauche et maladroite, Chummy est une catastrophe ambulante mais je l'adore! Son épisode sur le bébé par le siège était admirablement joué. Chummy est vraiment une jeune fille adorable qui n'a pas du tout confiance en elle. J'aime aussi beaucoup le Constable Peter Noakes (of course). Jenny Lee, je l'aime bien même si elle est un peu trop froide pour moi par moment, mais ses histoires personnelles étant assez compliquées je lui pardonne.
Trixie est rigolotte même si parfois elle manque de tact, cela dit elle met de la bonne humeur dans cette petite bande. Cynthia est très douce et Jimmy est un amour.

Une série superbe dont j'ai hâte de voir la suite en 2013!

12 commentaires:

Fauvette a dit…

Merci pour cette chouette présentation, Perséphone ! Period drama + BBC + Londres = trio gagnant pour moi, et si en plus il y a Miranda Hart dedans, c'est génial ! (j'adore Miranda Hart \o/). Encore une mini-série qui vient de faire une remontée fulgurante dans ma PàV ! ^^

Perséphone a dit…

Je te la recommande chaudement. Tu en ressors toute chiffonnée de cette série et si tu aimes Miranda Hart tu vas être servie Chummy est le meilleur personnage!

Karine:) a dit…

Je l'ai vue chez Jaina cette semaine... la voir deux fois sur deux blogs, c'est un signe, je trouve!

Perséphone a dit…

Oui c'est parce qu'on l'a vu en même temps. Elle m'a doublé dans la chronique ^^

Clelie a dit…

J'ai regardé 2 épisodes et il est vrai que cette série est vraiment charmante, très touchante, mais parfois tellement dure et triste !
Une très belle découverte, et comme tu le dis, vivement la saison suivante !

Lou a dit…

Je ne connais pas du tout mais une fois de plus je note un titre chez toi !
Je t'ai taguée :)

La Palatine a dit…

Ca a l'air super je ne connaissais pas du tout, merci!!:D

Perséphone a dit…

Oui cette série vaut le coup et j'ai bien l'intention de lire les romans!

@Lou: OMG! Double-tag des 11 questions pour moi! Va falloir que je m'y mette :D

Cess a dit…

Très tentant ! :)

Perséphone a dit…

Laisse toi tenter, ça se regarde tout seul!

Pandamouflé a dit…

Je n'avais pas entendu parler de la série mais tu me donnes drôlement envie... comme Fauvette, les arguments BBC + Period drama avaient du poids, mais le côté social non voyeur/racoleur et les jugements en moins me font gravement de l'oeil...

J'espère avoir l'occasion de voir cette série !

Mascha a dit…

Je ne connaissais pas! Merci de l'info. ;)

Publier un commentaire