jeudi 5 janvier 2012

Crocodile on the sandbank - Amelia Peabody #1 - Elizabeth Peters



(GROS) COUP DE COEUR DE PERSEPHONE


1er LIVRE DE 2012

Présentation de l'Editeur: Sur la pente en contrebas se tenait la Chose sans Nom, immobile et livide à la clarté des étoiles. La pleine lune projetait sur elle une lumière sans ombre. Il n'y avait pas à s'y tromper : c'était bien elle. Je discernai presque le motif des bandelettes qui enserraient sa poitrine. Sa tête, informe, était enveloppée d'une sorte de linceul. La vue seule de ce monstre au repos avait de quoi faire frissonner mais lorsqu'il se retourna sans hâte, inexorablement, j'eus le plus grand mal à dompter ma terreur. C'était comme une créature marine sans regard et sans yeux, surgie du fond de l'abîme et qui cherchait sa proie.L'indomptable Amelia Peabody, qui fait ici ses premiers pas sur la Terre des Dieux, se laissera-t-elle abuser par les facéties d'une momie somnambule ? Saura-t-elle soustraire sa protégée aux entreprises d'un chasseur de dot cynique et langoureux ? Parviendra-t-elle à déjouer les roueries des indigènes ou à surmonter les mirages des sables et à dissiper les mystères qui jalonnent sa route, en digne émule de Sherlock Holmes et d'Indiana Jones ?

On m'avait prévenu. On me l'avait dit : "tu vas adorer Peabody!" "Quoi tu ne l'as pas déjà lu?" hurla l'ancêtre (si vous n'avez pas encore compris, l'ancêtre c'est le pendant de Cheshire, ma bonne conscience littéraire et cinématographique).
Je me suis donc rendue à l'évidence, il fallait que je lise la série des Amelia Peabody. Je me suis donc lancée dans Crocodile sur un banc de sable (crocodile on the sandbank) avec délectation.

J'ai tout de suite accrochée avec le personnage d'Amelia (j'ai tendance à me retrouver en elle, ce qui n'est pas forcément un compliment, elle a une propension infinie à exaspérer mais moi elle me plait). Trentenaire, vieille fille et au courant de ne pas être une belle plante, elle accède à l'indépendance à la mort de son père lorsque celui-ci lui lègue un demi million de livres. Amélia décide donc de partir en Egypte ce dont elle rêve depuis très longtemps!
Amelia est quelqu'un de décidé, de fonceur et de terriblement autoritaire. Cependant, elle n'a rien d'un despote, ce qu'elle fait, elle le fait parce qu'elle pense que c'est bien, ce qui explique qu'elle puisse être parfois agaçante mais au fond elle ne fait jamais rien avec malice et elle est plutôt prévenante. Du coup je me sens proche d'elle et j'ai vraiment aimé la suivre dans cette première aventure.
J'ai éclaté de rire lorsque Amelia pose sa question à Evelyn...je ne sais pas pourquoi mais ça me semblait tellement bien placé comme question! Vraiment très drôle et très réaliste. J'aime beaucoup les interrogations d'Amelia en se disant qu'elle sera une vieille fille mais qu'il faut s'y faire (mais que quand même elle aimerait bien savoir quoi). Je trouve ça tellement bien pensé de la part d'Elizabeth Peters que ça m'a rendu le personnage immédiatement sympathique. Si Cess passe par là, elle se rendra compte que les éléments mis en place sont beaucoup plus fin que dans les Harlequins qu'elle a critiqué sur son blog (sérieux j'y ai pensé en lisant Peabody!!!).

En revanche le personnage d'Evelyn m'a laissé plutôt indifférente. Certes elle est gentille et a eu vie difficile et honnêtement elle est agréable mais j'ai vraiment beaucoup de mal avec ce style de personnage (vous savez la blonde éthérée parfaite qui non seulement est douce mais aussi juvénile, féminine, blablabla). Cela dit, je dois admettre qu'Evelyn n'est pas la jeune fille éthérée et parfaite qu'elle aurait pu être. Elizabeth Peters est bien plus fine et lui donne un relief très intéressant ce qui fait que je n'ai pas été agacée par le personnage.

Les frères Emerson répondent parfaitement aux deux jeunes femmes. L'un est presque parfait et l'autre est absolument détestable. Bon comme tout le monde je suis tombée amoureuse de Radcliffe Emerson hein...parce qu'il est intelligent, pénible, drôle, pénible, taquin, pénible (je l'ai déjà dit non?), bref, il est classe (et pilosité, pilosité hein!!). La relation entre les deux personnages principaux m'a semblé vraiment très équilibrée et pas évidente du tout (certes le lecteur croise TRES TRES fort les doigts mais je n'ai pas trouvé cette partie de l'histoire lourde ou évidente). Le passage dans la tombe et dans la tente....rahhhhhhhhh c'était tellement bien! et leurs bagarres sont vraiment super visuelles, on aimerait y être.

Pour l'histoire, ma foi au début je ne savais pas du tout dans quoi je m'embarquais. Pendant un moment je me suis demandée s'il n'y avait pas du paranormal dans la série des Peabody et en fait non. C'était un thriller mais un bon thriller parce qu'il me semble que, si on renifle ce qu'il va se passer dans le roman la solution de l'énigme n'est pas SI évidente que ça. Bon il y a bien sûr des indices et des sensations de la part de Peabody qui nous font dire que...mais au final je trouve ça beaucoup moins capillotracté ou téléguidé que de nombreux romans policiers que j'ai pu lire.

Une très très belle découverte pour ce début d'année. Je compte bien lire d'autres romans de la saga Peabody et d'autre Elizabeth Peters parce que ça a l'air bien!
(Autre découverte en cours: Alexia Tarabotti et Lord Maccon, que je pense aimer aussi vu le style du roman :D)

Lu dans le cadre du mois anglais (oui parce que même si Elizabeth Peters est américaine, Peabody et les Emerson sont britanniques pure souche donc ça compte!)

10 commentaires:

Emilie a dit…

Bon, ben, il figurera dans mes prochains achats. Totalement convaincue je suis!

choupynette a dit…

Sans en faire un gros coup de coeur, j'avais beaucoup apprécié cette lecture pleine d'humour.

L'Ancêtre a dit…

Plus anglais qu'eux ça devient extrêmement complexe!

Tu fais bien de lire la suite sinon l'ancêtre que je suis pourrait sévir... surtout qu'il te faut faire la connaissance de la progéniture, il te reste tant de joie Emmerso-Peabodienne...

Perséphone a dit…

@Emilie: tu dois, c'est un ordre!

@Choupynette: le coup de coeur ce n'est pas l'histoire en soit mais vraiment les personnages et ça correspond vraiment à ce que j'avais besoin de lire donc c'était parfait.

@l'ancêtre: oui oui je vais poursuivre!

Titine a dit…

Je ne connaissais pas du tout, je le note car ça a l'air très chouette !

yueyin a dit…

Toute la série est excellente (attends de faire la connaissance de Ramsès grrrr) et alexia et son cher lord Macon sont directement inspiré de Peabody et Emerson (quoique je préfère Emerson quand même mais bon j'ai mes raisons :-))

JainaXF a dit…

J'ai découvert la série l'année dernière, et comme toi, j'ai adoré Amelia et ses répliques ! Le deuxième tome est aussi bon que le premier !

Mrs Figg a dit…

Bonjour ! J'ai découvert cette série cette année également et suis tombée sous le charme. C'est avec grand plaisir que j'ai lu ton billet qui m'a permis de me rappeler certains passages vraiment savoureux du tome 1 lol ! Si tu as envie d'une lecture commune pour le tome 2, je suis très intéressée ...

Julitte a dit…

J'ai découvert ce premier tome il y a 15 jours ! Je suis totalement fan de Emerson !!!!
Et je cherche les suivants, mais ce n'est pas facile de trouver quand quel ordre les lire (la liste des livres parus dans le livre n'est pas dans le bon ordre) ,heureusement je suis tombée sur ton article sur l'auteur :)

Perséphone a dit…

@Julitte: Emerson <3 (et j'allais te parler de l'article sur l'auteure mais tu l'as déjà trouvé ^^)

Publier un commentaire