lundi 2 janvier 2012

Great Expectations - BBC 2011


Dans la continuité du programme de Noël de la BBC, celle-ci nous a offert la nouvelle mini-série adaptée d'un Dickens: Great Expectations (les Grandes Espérances).

Orphelin de père et de mère, le jeune Pip est élevé par sa soeur et son mari Joe le forgeron. La vie du petit garçon bascule le jour de sa rencontre avec un prisonnier à qui il vient en aide. Peut après il est appelé par Miss Havisham à Satis House pour tenir compagnie à sa fille adoptive, Estella. Pip semble alors promit à de grandes espérances.


CASTING

Ray Winstone ........................................................ Abel Magwitch
Gillian Anderson .................................................... Miss Havisham
David Suchet ......................................................... Jaggers
Douglas Booth ....................................................... Philip "Pip" Pirrip
Mark Addy ............................................................ Oncle Pumblechook
Frances Barber ....................................................... Mrs Brandley
Tom Burke ............................................................ Bentley Drummle
Shaun Dooley ........................................................ Joe Gargery
Oscar Kennedy ...................................................... Le jeune Pip
Vanessa Kirby ....................................................... Estella
Harry Lloyd .......................................................... Herbert Pocket

Je pensais qu'avec Bleak House j'avais vu le plus sombre des Dickens. Je me trompais largement, non seulement Great Expectations est sombre mais je crois que plus que ça encore, il est glauque. Terriblement glauque.

Comme pour Bleak House, je ne peux pas dire que j'ai adoré. C'est, je pense, beaucoup trop sombre pour moi. Cependant cette adaptation m'a fait une forte impression. J'admire le parti pris de l'adaptation et les choix faits pour elle. Vraiment, on sent un travail immense derrière pour d'une impression ce dégage et c'est tout à fait réussi.

La photographie est vraiment très belle même si très cadavérique. On sent un énorme travail sur la lumière pour donner cet aspect de mort vivant et je ne retiens qu'une scène (très belle d'ailleurs) entre Pip et Estella où l'on retrouve de la couleur. L'ambiance est donc fortement liée à tout ce travail et dès le début on sent un poids terrible peser sur cette histoire.
Le travail sur les costumes et les décors est véritablement fantastique! Satis House est merveilleusement bien reproduite, une vraie maison hantée où chaque détail est soigné. La poussière vous monte littéralement au nez. De même que Londres est plutôt grise et froide comme il se doit dans un bon Dickens.

En ce qui concerne l'histoire, je ne la connaissais pas avant, car je n'ai jamais lu le roman. Je la trouve moins improbable que la plupart des Dickens, tout s'effectue en réalité dans un microcosme dont Satis House est le centre. Que les personnages se retrouvent liés ne me choque pas alors que dans d'autres Dickens la probabilité des liens de parenté est comment dire....improbable justement!

Contrairement à Bleak House où l'on voit le mal à l'oeuvre et les méchants oeuvrer pour détruire les protagonistes de l'histoire, dans Great Expectations le mal et la fatalité suinte littéralement de l'environnement même des protagonistes. On découvre par la suite, les manigances opérées et on les devine plus qu'on ne les voit.

J'ai réellement apprécié Great Expectations dans le troisième épisode. C'est là où tout ce dénoue et je crois que j'ai été plus sensible à l'histoire qu'auparavant. Pour moi ce dernier épisode est aussi le meilleur.

J'ai eu énormément de mal à m'attacher aux personnages. Hormis Joe et Herbert je dois dire que les autres me laissent soit indifférente soit ils me sont franchement odieux à l'exception de Miss Havisham que je trouve d'une rare complexité.

C'est un personnage qui m'a fait plus de peine qu'autre chose, elle est extrêmement pathétique et folle dans une certaine mesure et je crois que j'ai eu vraiment beaucoup de peine pour elle. La dernière scène d'Havisham est absolument hallucinante je l'ai trouvé très belle, assez sobre pour ce qu'elle raconte et en même temps d'une force inhumaine.
J'ai eu peu d'empathie pour Pip même si je l'ai plus apprécié à la fin qu'au début du film, notamment parce qu'il a mûri et qu'il devient plus intéressant.
J'ai détesté Estella dès le début et je dois dire que son destin ne m'intéressait pas le moins du monde, mais je ne suis pas sûre que l'empathie soit le but réel de ce roman/film.

Si les personnages ne m'ont pas touché j'ai trouvé en revanche les acteurs surprenant. Gillian Anderson est impressionnante dans le rôle de Miss Havisham. Elle est même très dérangeante d'ailleurs.
Douglas Booth est un bon acteur, je crois qu'il pourra faire un bon de chemin, il est assez convainquant même si je lui reprocherai une certaine rigidité dans le visage, je le trouve assez figé et peu expressif malheureusement.
David Suchet est incroyable, vraiment très différent de son rôle dans Hercule Poirot. C'est décidément un excellent acteur.

Mention spéciale à Harry Lloyd que j'adore (Robin Hood, Doctor Who, The Devil's Whore) et qui se trouve être l'arrière-arrière-arrière-arrière petit-fils de Dickens, je trouve que ça a plutôt la classe quand même (surtout que son personnage est très attachant).

La BBC nous offre donc, une fois de plus, une très belle version d'un Charles Dickens (d'autant qu'ils ont choisi la fin modifié, c'est un peu plus léger du coup). Glauque et un peu démoralisant, il n'empêche que la qualité de l'adaptation est indéniable! A voir.

Vu dans le cadre du mois anglais.

6 commentaires:

Titine a dit…

J'aime beaucoup les photos que tu as choisies pour illustrer ton billet. Elle me tente bien cette adaptation même si tu n'as pas été totalement convaincue.

Cryssilda a dit…

Ah j'aimerais voir cette adaptation, l'ambiance et les images ont l'air géniales !

Ah oui, être l'arrière-arrière-arrière-etc de Dickens... y'a de quoi être fier !

Perséphone a dit…

Ah si si! Je suis très convaincue!! Je dis juste que c'est glauque et je préfère prévenir parce que ça peut rebuter mais l'adaptation est sublime, après je pense que les personnages ne sont pas faits pour être attachants, même dans le roman mais j'ai beaucoup aimé!

Karine:) a dit…

Je n'ai pas vu cette adaptation... mais Gilian Anderson en miss HAvisham, ça fait étrange! Je verrai certainement un jour, en fait. Je voudrais relire Great Expectations avant. Mais bon, chez Dickens, il faut toujours "passer" sur quelques improbabilités hein... Mais je l'aaaaime!

Lou a dit…

Je n'ai pas encore vu cette adaptation mais elle me tente de par son esthétique... je ne connais rien aux adaptations de Dickens mais j'en ai quelques-unes en attente et j'ai hâte de les voir:)

yueyin a dit…

Le roman ne m'a pas paru glauque pourtant (à part miss Havisham evidemment) plutôt bondissant en fait :-)))Enfin l'image donne envie hien :-)

Publier un commentaire