dimanche 27 novembre 2011

Exposition - Musée Maillol - Pompéi



Présentation de l'exposition, site du Musée Maillol:

Si les monuments publics de l’Empire romain, théâtres, amphithéâtres, thermes, temples, sont nombreux et souvent en bon état de conservation, les résidences privées, en dehors de celles retrouvées ensevelies par le Vésuve en l’an 79 en Campanie sont très rares, et jamais retrouvées ailleurs dans leur intégrité. Ces maisons et villas continuent à nous émerveiller par leur état de conservation. Leurs infrastructures, l’eau courante, la distribution de la chaleur, le tout-à l’égout, l’intégration des espaces verts jusqu’aux formes des objets quotidiens, sont d’une modernité spectaculaire.

L’exposition invitera le visiteur à circuler dans cette maison comme si elle était sienne, créant pour un instant l’illusion, malgré les 2000 ans qui nous séparent, d’être les invités des maîtres de maison.

Une domus pompeiana, une maison pompéienne, est évoquée dans ses pièces les plus célèbres et traditionnelles: l’atrium, le triclinium et la culina, le péristyle autour du jardin, le balneum, le venereum. Deux cents œuvres venant de Pompéi et d’autres sites vésuviens seront ainsi présentées.

Samedi, j'ai emmené ma mamie au musée (oui ça nous prend de temps en temps). A la maison on aime bien les romains et l'exposition sur Pompéi était une bonne occasion de faire découvrir cette civilisation à ma grand-mère qui aime l'Histoire sans vraiment connaître beaucoup de chose.
Pompéi (comme Herculanum) est une vieille ville romaine d'origine étrusque, ensevelie sous la lave et les cendres le 26 août 79 après JC par l'éruption du Vésuve (la date de 26 août étant encore débattue par les historiens, je me contenterai de prendre la version officielle n'ayant pas de connaissance plus pointue en la matière).

Non, je ne vous parlerai pas de Doctor Who et du fait que l'éruption du Vésuve, en fait c'est lui, promis je reste collée aux faits vérifiables.

Cette exposition était sublime. Ce qu'il y a d'intéressant avec Pompéi c'est que ce ne se sont pas simplement des vestiges romains supplémentaires. Il s'agit là d'un instantané d'une époque voire même d'une année précise. La ville de Pompéi s'est retrouvée pétrifiée à jamais dans les cendres du Vésuve et nous donne un aperçu unique de ce qu'étaient les romains de Campanie.

L'exposition se déroule sur 2 niveaux, chaque salle présentant une particularité bien propre: une pièce de la Domus, la villa romaine qui à Pompéi s'étendait de 300 à 3000 mètres carrés. A l'entrée de l'exposition une maquette d'une luxueuse villa nous aide à voir comment étaient construites ces habitations hors normes.
Les objets exposés étaient très bien choisis et représentatifs de la pièce à laquelle ils appartenaient. Certains objets étaient assez classiques (statues, amphores) d'autres beaucoup moins (coffre en bronze, trépier, cuillère, baignoire ou encore fontaine en mosaïque). Plusieurs objets étaient d'une finesse et d'une richesse incomparables. Bien avant notre moyen-âge ils savaient déjà maîtriser certains arts qu'il nous a fallu attendre longtemps avant de connaître. J'ai eu un coup de coeur pour un porte lampe en forme d'arbre. (cf. ci-dessous)
J'ai beaucoup aimé les couleurs utilisées pour l'exposition. Chaque pièce à une couleur différente qui rappelle celles des murs des villas romaines. A noter la reproduction de 3 murs peints d'une villa tout à fait impressionnants!

De même, les corps des deux jeunes filles et du chien, pétrifiés dans la cendre montre que Pompéi n'est pas que des ruines, c'est aussi le lieux de sépulture de près de 20000 de ses habitants.

Malgré tout, l'exposition a tout de même quelques défauts. Tout d'abord le musée est cher car il s'agit d'un musée privé et les réductions (notamment pour les étudiants) restent peu élevées. De plus l'audioguide coûte lui aussi cher et est à rajouter. Cela aurait pu aller si il y avait eu des explications suffisantes durant l'exposition mais j'ai trouvé qu'il manquait cruellement de cartels (panneaux d'explications). 1 cartel par pièce (et encore) et aucune indication à côté des objets ce qui fait que l'audioguide semble indispensable si vous voulez vraiment en savoir plus. Je trouve cela vraiment dommage car l'exposition n'étant pas à la portée de toutes les bourses un effort aurait pu être fait, j'ai vu certaines expositions beaucoup plus didactiques de ce point de vue là.

Le deuxième point noir tient en la muséographie et particulièrement dans l'organisation de l'espace de la pièce principale. Cette salle est immense et pourtant l'espace au centre n'est pas du tout utilisé. Tout est collé contre les murs. Les gens ne circulent pas et il faut jouer du coude ou être grand pour voir. Mettre quelques objets/vitrines/statues au milieu de la pièce aurait certainement aéré les couloirs de circulation. Quant aux autres pièces certaines étaient trop petites pour le volume de visiteurs mais ça on ne peut le reprocher au musée, tout comme on ne peut leur reprocher le comportement de certains visiteurs qui restent littéralement plantés devant les vitrines pendant plus de 5 minutes lorsqu'ils ont leur audioguide afin d'écouter le commentaire. Avec 3 à 6 commentaires par pièce, certaines étaient impraticables.

En revanche j'ai bien aimé l'agencement du niveau 1, beaucoup mieux organisé, on circulait plus facilement et la deuxième partie de la visite était plus appréciable.

En bref: une exposition remarquable qu'il convient d'aborder avec audioguide et patience (je vous conseille d'y aller dès l'ouverture, il y a vraiment BEAUCOUP de monde alors que le musée Maillol est assez petit).

Pour celles et ceux qui voudraient en savoir plus sur cette ville, voici le podcast de l'émission de Franck Ferrand sur le sujet dans "Au coeur de l'Histoire"

Toutes les photos sont tirées de la galerie photo du site du musée Maillol et ont été prises par Antoine Manichon. Merci de respecter son copyright.

3 commentaires:

L'Ancêtre a dit…

Faut que je t'emmène voir le trésor de saint Césaire! et Alexandre le Grand par la même occase

Perséphone a dit…

Toujours partante pour une virée avec toi l'ancêtre!

Violette a dit…

ça donne très envie! dommage que je sois si loin!

Publier un commentaire