samedi 28 février 2009

Contes contre Walt Disney


Et Walt Disney dans tout ça? C'est une question des plus légitimes.On reproche souvent à ce cher Walt Disney de détourner les contes originaux. Soit dis-en passant les vrais contes sont tous sauf magiques. Ils sont cruels, sombres et la magie est assez absente (pour preuve, se reporter aux contes de Blanche neige ou de la Belle au bois dormant).
Contrairement à ce que l'on pourrait penser, La Belle et la Bête est une très bonne version, qui à le mérite de mélanger les deux versions originales et en même temps d'ajouter de petits signes distinctifs ou de détourner certains éléments à la façon de Disney.


I] Mais où sont passés les soeurs, la rose et le prince des songes?
* Rassurez vous les soeurs sont bien là! en fait elles sont même dans quatre personnages. Vous devinez? oui....non?? allez je vous le dis :
_ Les triplés
_ Gaston.
Oui je sais, Gaston ne ressemble pas vraiment à une fille mais il représente la méchanceté des soeurs de Belle qui veulent l'empêcher d'être heureuse, il est l'Obstacle. Les triplés quant à elles représentent le côté futile des soeurs qui demandent à leur père de leur rapporter parures et bijoux. Elles peuvent aussi rappeler (en étant amoureuse de Gaston) la version antique du conte "Eros et Psyché" où les soeurs essayent de prendre la place de la Belle lorsqu'elles voient à quel point elle est heureuse.
* Notre rose non plus n'a pas disparu, là c'est plus évident, la rose est devenu magique et annonce un décompte pour la Bête. L'idée n'est pas mauvaise parce que dans les deux contes la Bête semble à l'agonie, terrassé par une force plus puissante et que la rose est toujours le déclancheur.

* Le prince des songes: on le retrouve deux fois:
_ les portraits
_ Gaston
Je sais ça à l'air étrange mais attendez :
Oui! Le prince est un vrai rival pour la Bête puisqu'il se dispute l'amour de Belle or c'est le trait principal de Gaston. Et dans les deux cas c'est la Bête qui en sort vainqueur.
Les portraits c'est simple, c'est le moment ou Belle découvre le portrait tailladé du Prince dans l'aile ouest. C'est l'image du Prince qui apparait, la beauté derrière un tableau en lambeaux, la beauté derrière l'image du monstre.

II] Les éléments inchangés ou presque...
Belle: toujours la même avec les mêmes qualités ou presque, chez Walt Disney c'est un personnage fort qui n'hésite pas à tenir tête à la Bête ce qui n'existe pas dans les versions françaises.
la Bête: la même ou presque...elle est plus hargneuse (et donc Belle se rebiffe CQFD), plus égoïste. D'ailleurs le pourquoi du maléfice n'est pas ou peu abordé dans les contes et Disney en donne une bonne explication qui permet à la Bête de véritablement évoluer.
Les personnages du château: on en parle, mais certes beaucoup moins, pas de Big Ben ,Lumière ni Mrs Samovar qui le château particulièrement attachant.
Le miroir enchanté: il est présent chez Leprince de Beaumont seulement.

Pour conclure, Wal disney a fait un très bon travail, ils ont réussi à synthétiser les contes et leur apporter le petit plus de romantisme, de magie et de XXeme siècle qui manque fatalement aux contes. Ils rajoutent également leur petite touche magique et indélibile.
MA version préférée...

1 commentaires:

Mascha a dit…

Je l'accorde à monsieur Disney, cette version est réussie.
Je n'ai jamais beaucoup aimé les versions Disney. En fait, pratiquement pas pour être honnête. Mais ce film, il a quelque chose de spécial...
Et puis, comme il fait l'apologie de la lecture, il ne peut qu'obtenir mon soutien. ;-)

Publier un commentaire