mercredi 24 avril 2013

Tamara Drew (2010)


Résumé: Beth Hardiment et son mari Nicholas - le célèbre écrivain - tiennent une maison d'hôtes d'écrivains dans la campagne anglaise. Tout irait pour le mieux si Tamara Drewe à présent journaliste bien établie, ne décidait de rentrer dans sa ville natale après le décès de sa mère. Seulement, Tamara a un nouveau nez. Son nouveau minois va mettre le village en ébullition, à commencer par son amour de jeunesse Andy Cobb.

CASTING

Direction : Stephen Frears
Gemma Aterton .......................... Tamara Drewe
Luke Evans .................................... Andy Cobb
Roger Allam ...................... Nicholas Hardiment
Dominic Cooper .......................... Ben Sergeant
Bill Camp ............................... Glen McCreavy
Tamsin Greig ........................... Beth Hardiment
Jessica Barden ................................. Jody Long
Charlotte Christie ...................................... Casey Shaw
James Naughtie ........................................ Journaliste
John Bett ................................................... Diggory
Josie Taylor ...............................................  Zoe

En juillet 2011 (vous remarquez la précision! Je suis allée vérifier hein, je suis formidable je sais mais pas à ce point) je vous avais parlé de ma lecture de Tamara Drewe le roman graphique de Posy Simmonds dont on me vantait les mérites. La rencontre, sans être désagréable, n'avais pas été extraordinaire et je gardais un souvenir mitigé de Tamara et de son nez refait.

C'était sans compter sur ma Baby Sister Frankie qui, profitant de mon passage dans son antre, a tenu à ce que nous regardions le film. "Tu vas voir c'est drôle, une vraie satyre de l'Angleterre et il y a Gemma Aterton et tu vas voir l'acteur qui fait Andy est crousti-fondant". Pas de doute ma soeur a toujours les mots qu'il faut et ni une ni deux, nous nous sommes installées devant le film.

My baby sister avait une fois de plus raison (la voix de la sagesse cette petite) parce que j'ai passé un excellent moment avec ce film. D'une façon toute personnelle, Tamara Drewe le film corrige tout ce que je n'avais pas aimé dans Tamara Drewe la BD. Stephen Frears a épuré le roman graphique de sa noirceur tout en sachant conserver à la fois le ton et l'humour souvent cynique et acéré. La critique de l'Angleterre campagnarde faussement radieuse (à la Miss Marple) est esquissée avec brio et il relève l'ensemble par plusieurs scènes rigolotes et décalées. Les acteurs sont tous convaincants dans leur rôle qu'ils jouent les pigeons ou les renards!

On retrouve bien ce qui m'avait plu dans le roman à savoir le fait que derrière des dehors charmants, la campagne anglaise reste une jungle. Les habitants du village n'hésitent pas à blâmer Tamara et son nouveau nez pour tout ce qui ne va pas dans leur vie. Beth la rend responsable des infidélités de son mari, celui-ci se dit que la petite Tamara a bien grandi, Andy repense à ce qu'il a laissé filer quant à Jody elle voue une haine implacable à Tamara parce que cette dernière sort avec le dernier chanteur à la mode. Stephen Frears a également lissé le trait, les personnages sont plus en demi-teinte que dans le roman. Si Tamara reste au fond peu sympathique, on sent néanmoins la fragilité de la journaliste. Cela est d'ailleurs particulièrement bien mis en scène avec tous les petits moments qui nous montrent Tamara à l'adolescence lorsqu'elle avait encore son "ancien" nez.


Toujours penser au jardinier
On comprend mieux les relations entre Tamara et Andy que je trouve finalement beaucoup plus touchantes que dans la Bande Dessinée (les scènes dans le garage sont à mourir de rire). Même si Andy est finalement bonne poire, ce contexte là fait mieux passer la pilule que dans la BD où parfois il a l'air à côté de ses pompes. Luke Evans offre à la spectatrice (ou au spectateur, rayez la mention inutile), un Andy tout crousti-fondant et on aurait bien envie de se prendre pour Lady Chatterley...(moi j'dis ça j'dis rien...). Le personnage d'Andy sert également à faire un contraste intéressant avec Bill et Nicholas qui sont chacun dans leur genre deux mecs peu ragoûtants. Nicholas est vraiment le personnage le plus rebutant parce qu'au fond si Tamara n'est pas une oie blanche, ce n'est pas une mauvaise fille, elle ne veut faire du mal à personne et éprouve beaucoup de remords de s'être mal conduite, ce qui n'est pas le cas de Nicholas (Frankie dear...ceci est un signe du destin!)

J'ai apprécié que le personnage que Jody soit allégé. On comprend ce qui la guide, les problèmes de l'adolescence et qu'à chaque fois tout peut basculer mais que cela finisse finalement dans les rires plutôt que dans les larmes. Dominic Cooper est excentrique au possible mais il est drôle, le cliché de la rock-star dans toute sa splendeur!

Au final beaucoup d'éclats de rire, de l'humour bien grinçant à l'anglaise et un Luke Evans tout fondant! Que demandez de plus?


Câlin? 

4 commentaires:

Frans a dit…

* fière fière fière * ^^
J'adore ce film, il fallait que tu le voies et je suis ravie de lire une critique si positive! Et je crois que dans la famille des Nicholas, effectivement, Tamara en tient un bien odieux... On s'est pas plantées côté prénom, lourd karma les Nicholas... ^^
Et graouuu les photos du crousti-fondant muscli-musclé!

Perséphone a dit…

Frankie c'est le Karma les Nicholas!!! Ca a fait titl en rédigeant l'article :D
(et oui l'intérêt des photos de Luke Evans en Andy Cobb c'est de le prendre crousti-fondant soeurette!)

Acr0 a dit…

J'ai lu ce roman graphique, j'ai bien aimé mais sans plus (par contre je l'ai découvert après avoir vu l'adaptation). Par contre, j'ai adoré cette dernière, très british dans l'humour et la façon dont c'est filmé :)

Perséphone a dit…

@Acr0: tout comme toi, le film est plus sympa que la BD

Publier un commentaire