vendredi 12 avril 2013

Les magiciens de Caprona - Chrestomanci #3 - Diana Wynne Jones


Présentation de l'éditeur: Rien ne va plus dans la cité italienne de Caprona ! Les deux grandes familles de sorciers de la ville, les Montana et les Petrocchi, ennemis jurés depuis des générations, perdent chaque jour de leurs pouvoirs. Il semblerait que quelqu'un cherche à profiter de leur rivalité pour jeter Caprona dans le chaos. La ville commence à péricliter car les sortilèges qui assuraient sa cohésion ont perdu de leur efficacité et les villes rivales de Pise, Sienne et Florence se font de plus en plus menaçantes. L'enchanteur Chrestomanci, apparu mystérieusement, en sait visiblement très long sur la question…

De retour au pays de Chrestomanci pour ce troisième tome qui cette fois-ci se passe en Italie. Après Ma soeur est une sorcière et les neuf vies du magicien, Diana Wynne Jones nous emmène à la rencontre d'une Italie sans-dessus-dessous! La ville de Caprona fait fortement penser à Verone, avec son duc et ses deux familles rivales, les Petrocchi et les Montana qui se battent depuis si longtemps qu'ils ont oublié pourquoi. Comme toujours, ce sont les enfants qui sont au centre de cette histoire avec d'abord les plus jeunes Montana, Tonino et son frère, puis les plus jeunes Petrocchi.

On s'attache de nouveau très vite aux personnages, en particulier à celui de Tonino - qui fait figure de héros ici et que l'on retrouve dans les nouvelles Mixed Magic aux côtés de Cat, le héros du tome 1 - et son chat. Il y a toujours des chats malins chez Diana Wynne Jones. J'ai aimé l'interaction de la famille Montana, ce monde où la magie est officielle et dont la maison vibre. Il y a une organisation très particulière à la maison avec les cours pour les petits, les ateliers de recopiage de sorts et les différents préparatifs.
Autre élément surprenant et qui change du reste de la série, à Caprona, la magie est intimement lié à la musique puisque les sortilèges se chantent. J'imagine bien les batailles de magiciens, cela doit être superbe mais attention à la fausse note. Je trouve l'idée originale et très poétique.

L'Angleterre n'est cependant jamais loin que ce soit parce que la maman de Tonino, Elizabeth, est anglaise ou parce que Chrestomanci vient à Caprona pour régler les problèmes de la ville. L'ange de Caprona et son mystère nous tiennent en haleine tout au long de ces 250 pages. J'ai beaucoup aimé revoir Christopher Chant en Chrestomanci adulte, il a une prestance assez incroyable et le décalage entre le petit garçon qu'il était au tome précédent est assez saisissant!

Comme d'habitude le style est très soigné et l'histoire est de qualité. Rien de vraiment surprenant là-dedans, la série des Chrestomanci est une série culte pour la jeunesse.
J'espère que comme moi vous poursuivrez votre exploration du monde de Chrestomanci, je vous donne rendez-vous pour le prochain tome : Witch week.

4 commentaires:

Chi-Chi a dit…

Ahhhh Diana!!! Je veux relire le Chateau de Hurle depuis des mois, j'ai un peu de mal à caser cela dans mon planning... Et cette série, je l'ai dévorée il y a... 10 ans? Mais Witch week ne me dis rien! Aurais-je raté un tome?

Perséphone a dit…

Tu as 5 romans (tous traduits en français): Ma soeur est une sorcière, Les neufs vies du magiciens, Les magiciens de Caprona, La chasse aux sorcières (witch week) et le destin de Conrad. Ensuite tu as deux recueils de nouvelles (non traduits): Mixed Magics et The Pinheo Egg. C'est très possible que tu n'es pas tout lu, certains ne sont sortis que récemment en fait. Je crois que le Destin de Conrad date de 2005!

Chi-Chi a dit…

Damned, je n'ai pas lu les deux derniers, ni les nouvelles! Tout s'explique! Mais il faudrait que je relise le début en fait...

Perséphone a dit…

Tout s'explique!

Publier un commentaire