vendredi 29 juin 2012

Des chrétiens et des maures - La saga Malaussène #5 - Daniel Pennac

Présentation de l'éditeur: "Un matin, le Petit a décrété :- Je veux mon papa.Il a repoussé son bol de chocolat et j'ai su, moi, Benjamin Malaussène, frère de la famille, que le petit n'avalerait plus rien tant que je n'aurais pas retrouvé son vrai père. Or ce type était introuvable. Probablement mort, d'ailleurs.Après deux jours de jeûne le Petit était si transparent qu'on pouvait lire au travers. Mais il repoussait toujours son assiette :- Je veux mon papa."

Voici le cinquième tome de la saga Malaussène. J'ai été surprise par la taille de ce roman qui est beaucoup plus petit que les autres.
L'histoire qu'il raconte est antérieur au premier romand de la sage Malaussène puisqu'il aborde la naissance du Petit. Alors que la tribu dors paisiblement, que C'est Un Ange et Verdun sont sages comme des images, que Thérèse révise son tarot, que Clara est à la cuisine, que Jérémy ne crâme pas des collèges et que Benjamin et Monsieur Malaussène dorment en attendant que Julie, que la Corrençon de Benjamin revienne, le Petit lui veut son papa. S'en-suit-alors une grève de la fin et un Benjamin impuissant devant les revendications de son petit frère.

Le père du Petit? Bien sûr qu'il le connait mais comment dire...c'est un peu compliqué! Devant un Sidi-Brahim avec son ami de Casamance, Benjamin nous révèle l'histoire du papa du Petit.

J'ai vraiment aimé cette histoire très Malaussène! Louna et son chirurgien, Mo le Mossi et Simon le Kabyle, Hadouch Ben Tayed, les petits frères et les petites soeurs et même Maman Malaussène, ils sont tous là! C'est très poétique, très drôle, complètement fou.Le seul problème c'est qu'il était vraiment trop court, je l'ai lu en 1 heure...J'espère pouvoir mettre la main très vite sur le dernier volume Aux fruits de la passion parce qu'ils commencent déjà à me manquer!

Citation:
« Quand la médecine manque de clarté, il faut surveiller les médecins"

0 commentaires:

Publier un commentaire