mardi 19 juin 2012

Death comes to Pemberley - P.D. James


Présentation de l'éditeur: Rien ne semble devoir troubler l’existence ordonnée et protégée de Pemberley, le domaine ancestral de la famille Darcy, dans le Derbyshire, ni perturber le bonheur conjugal de la maîtresse des lieux, Elizabeth Darcy. Elle est la mère de deux charmants bambins ; sa sœur préférée, Jane, et son mari, Bingley, habitent à moins de trente kilomètres de là ; et son père adulé, Mr Bennet, vient régulièrement en visite, attiré par l’imposante bibliothèque du château. Mais cette félicité se trouve soudain menacée lorsque, à la veille du bal d’automne, un drame contraint les Darcy à recevoir sous leur toit la jeune sœur d’Elizabeth et son mari, que leurs frasques passées ont rendu indésirables à Pemberley. Avec eux s’invitent la mort, la suspicion et la résurgence de rancunes anciennes.

Autant le dire tout de suite, je ne lis pas de fanfiction, usually (vous aurez remarqué ma façon subtile de changer de langue? C'est la mauvaise influence de Cheshire et du Cambridgeshire). Je n'aime pas ça, je n'ai jamais aimé en écrire, ni en lire. Si je peux comprendre et apprécier certaines réécritures, les canon (à condition qu'elle soit intelligente), je ne suis pas une fan des continuations, ni des what if. (Merci à Cathy pour les termes de fanfictions fans, si j'ai fait une erreur, hurle!).
Si je comprends que les fan rendent hommage à leurs univers préférés, je comprends également la répugnance de certains auteurs. Bref, je n'en lis pas. Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit, je n'ai pas de prejudice contre les fanfictions, il s'agit simplement d'un monde qui m'intéresse peu.

Du coup, cela semble un peu awkward de commencer sa découverte des romans de P.D. James par une fanfiction justement, mais je me suis dis: P.D. James et la mort de Wickham, ça peut rendre quelque chose de bien. Après tout, je refuse de mourir idiote! Tam-Tam et Chi-chi m'ont convertie à la romance, alors pourquoi pas la fanfiction?

Je trouve ce travail de fanfiction très difficile s'il veut être bien réussi parce qu'il faut que le lecteur se sente chez lui, qu'il retrouve ses vieilles pantoufles (type charentaises en tartan) dès la première page.
J'ai bien aimé le résumé que P.D. James fait de Pride and Prejudice en détournant le point de vue. C'est assez surprenant car je n'avais jamais imaginé l'histoire de cette façon et elle arrive à nous montrer autre chose, même si pour le coup je n'ai pas du tout retrouvé mes charentaises! Cela dit, le résumé qu'elle en fait et les trous qu'elle comble (six années se sont écoulées), le tout est fait intelligemment, avec une plume vive qui est vraiment agréable.
Ce que j'ai aussi beaucoup apprécié (à une exception près), c'est que l'on retrouve bien les personnages du roman initial. Darcy se conduit et parle comme je l'imagine, le Colonel Fitzwilliam est un peu moins drôle mais l'histoire lui fait une belle part, Wickham fait du Wickham, tout comme sa femme qui reste insuportable. Quant à Jane et Bingley, ils sont parfaitement dans le ton. C'était un exercice difficile et j'admets que l'auteur s'en sort bien. On sent qu'elle connait Jane Austen sur le bout des doigts.

Le seul personnage qu'elle a, à mon avis, perdu de vue, c'est celui d'Elizabeth. Si au départ on sent une certaine joie de vivre et un sentiment de gaité qui colle bien avec le personnage, on perd tout ça assez vite au profit d'une anxiété chronique. A la lecture, j'ai eu l'impression qu'Elizabeth était tout le temps angoissée! Angoissée quant à l'histoire de meurtre, angoissée à cause de Georgiana, angoissée pour servir le thé à la bonne heure...si au départ je comprenais ce que l'auteur voulait faire, j'ai par la suite été lassée de ce manque de pragmatism que j'attendais d'Elizabeth. Elle y perd son wit, sa petite flamme.

Quand à l'intrigue, je me suis profondément ennuyée. Dès le premier tiers j'avais deviné deux parties de l'intrigue. Du coup, l'attente de la réponse m'a semblé longue. Même si je n'avais pas trouvé le meurtrier, le dénouement m'apparait posé comme un cheveux sur la soupe et j'avais hâte que ça se termine.

Cependant tout n'est pas mauvais! P.D. James prend son temps ce qui est tout à son honneur car elle respecte la procédure judiciaire de l'époque. Cela donne un cachet de véracité à l'intrigue non négligeable! J'ai beaucoup aimé aussi les références et clin d'oeil aux autres héroïnes de Jane Austen! Je ne vous dis rien de plus pour ne rien gâcher mais c'était particulièrement bien amené!

L'ensemble est loin d'être médiocre. Je pense que beaucoup de lecteurs y trouveront leur compte. Ce ne fut malheureusement pas mon cas. Je ne me suis pas du tout sentie à Pemberley avec mon Darcy et mon Elizabeth et l'intrigue m'a franchement ennuyée. J'espère que vous aimerez plus que moi. En tout cas, cela ne m'empêchera pas de me tourner vers d'autres P.D. James car je suis sûre que je ne serai pas déçue par le prochain!!!

9 commentaires:

Karine:) a dit…

Comme j'ai l'habitude de deviner dès le premier tiers, peut-être que ça va me sembler moins ennuyant qu'à toi... Et non, tu n'es pas bien méchante! ;))

Perséphone a dit…

ça m'arrive aussi souvent de deviner mais je m'ennuie rarement. Je pense juste que le courant n'est pas passé c'est tout.

yueyin a dit…

Les romans de PD James (les autres) sont beaucoup plus noirs mais très bien écrits et avec une ambiance que j'apprécie, moins lents tout de même mais ici c'était voulu je pense :-))) j'ai bien aimé ce roman moi, j'ai surtout regretté qu'on ne passe finalement pas plus de temps avec la famille Darcy (ou disons dans la famille Darcy) :-)

Le Chat du Cheshire a dit…

Il fait partis de mes livres à lire, j'espère que je vais aimer !
Mais c'est vrai que je vais le lire surtout par curiosité, pour voir le style de l'auteur et sa vision du monde d'Orgueil et Préjugés :) !

Cathy a dit…

Je n'ai pas encore lu ce roman, mais j'ai lu enormement de fanfiction (my guilty pleasure!) si jamais tu veux essayer, d'autres, laisse moi savoir en je t'en fillerai. ;)

Clelie a dit…

Hello Perséphone,
Ta critique me rend vraiment curieuse ! Le livre est sur ma PAL depuis quelques jours, et ton avis éclairé me donne très envie d'y plonger, malgré ses défauts. Et puis, il s'agit de PD James, alors...
A bientôt !

Perséphone a dit…

JE pense juste que c'est une question d'alchimie qui ne s'est pas faite. Yueyin, Cathy, Le Chat du Cheshire (J'adore ce choix d'ailleurs :D), Clélie: J'espère que vous aimerez. N'hésitez pas à revenir me le dire!!

Chat du Cheshire a dit…

C'est moi que tu aimes :) ?
C'est pour ca que je me sens bien aussi, entre Cheshire on s'entend.
J'ai fini ce livre et même s'il ne vaut surement pas l'original, il se lit bien et est intéressant !

Perséphone a dit…

Oui c'est ton pseudo que j'aime bien :D

Publier un commentaire