mercredi 7 mars 2012

Percy Jackson - Tome 5: Le dernier Olympien - Rick Riordan


COUP DE COEUR DE PERSEPHONE

Présentation de l'éditeur: Toute l'année, Percy et son armée de demi-dieux se sont préparés à affronter les Titans. L'heure est venue. Les troupes de Cronos avancent vers Manhattan où l'Olympe est en danger. Tandis que Percy et ses amis luttent, ils savent que le temps est compté. La prophétie va s'accomplir : Percy prendra une décision qui condamnera ou sauvera le monde...

Voila, j'ai terminé cette première série Percy Jackson et j'en suis ravie. Cette série est allée en s'améliorant. Si le premier volume était résolument jeunesse (normal, le personnage principal avait 11 ans) ce dernier tome montre un côté plus sombre et des prophéties plus énigmatiques à déchiffrer. On sent une véritable progression, ce qui n'est pas si évident avec les séries jeunesses je trouve.

Rick Riordan a vraiment fait un travail formidable en réutilisant de façon intelligente les mythes grecs. Cette fois-ci, nous explorons la malédiction d'Achille, avec un passage savoureux dans les enfers (j'ai toujours adoré Hadès...moi m'appeler Perséphone? Non....pas possible). Prendre cette malédiction particulière était très intelligent. On rencontre aussi Hestia, personnage que j'ai beaucoup apprécié, très doux, très juste. On retrouve des Dieux connus, de vieux ennemis, Rachel Dare que j'aime beaucoup et dont Rick Riordan maîtrise bien l'histoire, ça ne tombe pas comme un cheveux sur la soupe, tout est logique.

J'ai trouvé intéressante la première partie avec le plan de Nico, brillant si on regarde bien. C'était vraiment une mise en bouche pour la suite j'ai trouvé ça intéressant, mon seul regret est de ne pas savoir comment ça se fini cette partie parce que pour le coup : est-ce que la malédiction est toujours là? J'ai un petit doute.

La seconde partie était très bien amenée avec une bataille longue mais pleine de rebondissements. Là encore, Rick Riordan s'est inspiré de l'Iliade ce qui m'a fait très plaisir. J'ai aimé les différents stades de la bataille, c'est long mais ingénieux avec des avancées, des replis, des trahisons, des victoires c'était vraiment agréable.

Depuis le premier tome, on sent que l'intrigue se complexifie et que rien n'est jamais aussi simple qu'il n'y parait. Ce dernier tome nous montre bien à quel point on peut jouer sur les mots avec ce genre de Prophétie qui nous tient occupée depuis le premier tome. L'exploitation était intelligente, subtile et pleine de surprises. Jusqu'au dernier moment le lecteur ne peut être sûr de ce qu'il va se passer et on a du mal à deviner à l'avance les intentions de chacun.

J'aime toujours autant Percy, c'est vraiment un personnage sympa à suivre parce qu'il est loyal et franc et qu'il se dépense sans compter pour sa famille et ses ami(e)s. Annabeth m'a agacée dans les derniers tomes, heureusement elle se rattrape à la fin de celui-là mais par moment j'ai eu l'impression qu'elle aurait pu débloquer beaucoup de situations si elle n'avait pas été aussi aveugle, pour une fille d'Athéna par moment c'est un peu dommage. Grover et Tyson sont géniaux, j'ai beaucoup le fait qu'ils ne soient pas humains, ça donne un autre relief à l'intrigue, à côté des demi-dieux on retrouve des héros non humains. J'ai adoré le cri de guerre de Tyson: "Peanut Butter"!!! J'ai trouvé ça excellent.

Beckendorf, Silena Beauregard et Clarisse sont des personnages qui prennent plus d'ampleur et c'est assez agréable de ne pas avoir qu'un seul personnage principal intéressant. Ils complètent bien Percy. Chiron est toujours aussi sympathique.
Les Dieux sont intéressants également car non lisses. On sent bien qu'au fond ce ne sont que des gamins colériques et capricieux et qu'il faut parfois quelques demi-dieux pour leur remettre le cerveau en place. J'aime toujours autant Poséidon qui a le beau rôle et Hadès je l'ai déjà dit.

A ma grande surprise nous retrouvons Perséphone (la vraie) plus de 5 minutes. J'admets...je suis déçue....Bon, je préfère la version Rick Riordan à la version du film hein, je préfère une Perséphone blasée et ennuyée d'être aux Enfers où il ne se passe rien plutôt qu'une Perséphone nymphomane on est d'accord. Toutefois, Rick Riordan ne fait pas de Démeter et de Perséphone des personnages sympathiques. Déméter passe son temps à se plaindre (pas assez de céréales etc) et Perséphone passe son temps à dire "Mother" et à faire le ping-pong entre sa mère et son mari. Du coup j'admets, je suis un peu déçue. Perséphone a l'habitude d'aider les héros contre son mari et là on a plus l'impression qu'elle n'est qu'une "suiveuse". Monsieur Riordan je ne suis pas tout à fait contente.

Un tome qui clotûre bien cette belle saga. Je suis pressée de trouver la seconde série : Héros de l'olympe, la suite de Percy Jackson!

1 commentaires:

yueyin a dit…

J'ai beaucoup aimé cette série moi aussi... j'ai un autre tome dans ma pal... une suite qui n'est aps une suite... à voir !

Publier un commentaire