samedi 10 mars 2012

Contes traditionnels - Rue des Enfants


Présentation de l'éditeur: On peut découvrir le monde sans bouger de chez soi...grâce à la magie du livre. Partez pour un fabuleux voyage à travers le temps et les pays grâce aux différents ouvrages de la collection « conte du monde ». La banquise des inuit, les villages africains, les forêts de nos régions, les plaines d'Amérique et les jungles d'Asie n'auront bientôt plus de secrets pour vous.
J'ai toujours aimé les contes, tous types de contes. Rue des enfants propose des contes du monde entier : contes Inuit, africains, américains, asiatiques ainsi que des mythes et des légendes. J'ai découvert pour vous le petit volume des contes traditionnels, c'est-à-dire les contes de Charles Perrault, de Wilhem et Jacob Grimm et d'Andersen. Ce petit ouvrage comprend donc 5 contes, chacun comportant une illustration au début de l'histoire, dessinée par Julie Faulques.
C'est avec plaisir que l'on retrouve Le petit Chaperon rouge, La Belle au bois Dormant, Blanche-neige, Cendrillon et la Princesse au petit pois.
Il est difficile de juger de la qualité de cette édition des contes puisque les textes sont traditionnels comme cela est si bien souligné par le titre. Sur l'édition en elle-même, je dirais qu'elle est parfaite pour faire découvrir aux enfants des contes dans leur version originale (sans doute abrégée et simplifiée). C'est une bonne façon de s'éloigner un peu des versions Disney pour retourner au texte même et à la morale qui parcoure ces histoires depuis au moins le XVIIe siècle. J'ai trouvé les contes choisis efficaces, en effet ce sont sans doute les plus connus même si tous ne figurent pas parmi mes préférés.
La version choisie pour le petit chaperon rouge est celle de Charles Perrault. Je me suis étonnée de ce choix car dans la version de Perrault, nul salut pour la pauvre petite et sa grand-mère. Dans la version des Grimm le chasseur vient les délivrer. C'est le choix le plus étrange du recueil car aussi le plus dur. Il ne sera pas difficile pour les parents d'agrémenter l'histoire d'une fin plus joyeuse ou d'expliquer la morale finale aux enfants.
La Belle au bois Dormant est celle des Grimm, choix intelligent car la version de Perrault n'est décidément pas celle à raconter aux enfants (vraiment) ! Celle des Grimm se rapproche de ce Walt Disney, elle est bien écrite et est particulièrement agréable à lire. Ce conte a une ambiance vraiment particulière je trouve, qu'on ne retrouve pas ailleurs. Je ne sais pas si c'est le fait de la malédiction de la méchante fée ou si cela est dû à autre chose mais ce conte a une saveur particulière.
Blanche-neige est un conte que j'aime beaucoup parce que c'est des premiers que j'ai lu. La version que nous offre Rue des Enfants est bien développée et prend son temps. Le conte est plaisant et bien écrit.
La version choisie de Cendrillon est celle de Charles Perrault. Là encore je suis d'accord avec ce choix car pour une fois la version de Perrault est plus douce et positive que celle des Grimm. C'est assez drôle de retrouver le second surnom de Cendrillon, Cucendron qu'on oublie souvent.
Enfin, la princesse au petit pois (qui est peut-être un peu trop court) qui raconte l'histoire d'une vraie princesse. J'aurai peut-être préféré un autre conte d'Andersen comme la Reine des Neiges qui comporte un peu plus de poésie que La princesse au petit pois, ou Hans le balourd qui est tout à fait savoureux !
Je mettrais simplement un petit bémols sur cette présentation : j'aurai aimé qu'ils précisent quelle version de quels contes ils ont choisi car on pourrait penser que les contes ont la même valeur or l'oeuvre de Perrault et l'oeuvre des Grimm ont leur cohérence en soit. Si les frère Grimm veulent fixer le folklore allemand, Charles Perrault écrit pour la cour et les courtisans et dispense des morales parfois différentes de celles que l'on trouve dans des versions populaires. De plus, certaines versions sont plus douces que d'autres et pour des enfants il est très important de savoir quelle version on leur donne. De manière générale (sauf pour Cendrillon) je recommande les versions de Grimm beaucoup moins violentes que les versions de Charles Perrault.
J'ajouterai un petit mot sur les illustrations, que j'aurai peut-être aimé plus nombreuses parce que j'aime le coup de crayon de Julie Faulques. Les dessins sont drôles (j'aime beaucoup celui de Cendrillon et de la Princesse au petit pois!) et correspondent à un moment fort du conte.
Un petit recueil agréable et bien fait, parfait pour une lecture du soir.
Merci à Rue des enfants et à Vincent des Agents littéraires pour cette découverte.
Lu dans le cadre du challenge : Once upon a time.

0 commentaires:

Publier un commentaire