samedi 24 mars 2012

Joe Millionnaire - David Walliams (et Tony Ross)


Présentation de l'éditeur: Un billion d'euros et pas un seul ami! La vie de Joe est bien triste. Jusqu'au jour où il rencontre Bob, un garçon vraiment désintéressé. Mais Joe comprend vite que rien n'est simple quand il y a de l'argent en jeu...

Joe Millionnaire est un roman complexe parce qu'il aborde de nombreux sujets pour les enfants. Le plus évident est bien sûr l'argent. Ce que l'argent peut faire et ce qu'il ne peut pas, les bons côtés d'avoir de l'argent et les mauvais. Ce sujet est traité de façon intéressante par l'auteur car le petit héros Joe n'est pas né avec tout cet argent, il l'a eu au cours de sa vie, la considéré comme acquis et a en même temps sur l'argent un point de vu plutôt lucide.
Tout d'abord, l'argent lui a fait perdre sa famille. Sa mère est partie naviguer sur son yacht avec un homme plus jeune abandonnant son fils et son père compense son absence par des cadeaux hors de prix mais sans réel valeur. De plus, le papa a dorénavant décidé qu'ils devaient agir comme des riches ce qui entraîne tout un tas de cliché et de mauvaises habitudes.
Pour couronner le tout, le papa de Joe a fait fortune avec du papier toilette ce qui vaut à Joe le surnom de l'Héritier Torchecul dans son école...agréable.
Pas étonnant à ce que Joe veuille changer d'école et faire "comme s'il était pauvre".

Tout au long du roman, Joe va apprendre ce qu'est vraiment l'argent et à faire le tri entre les gens intéressés et les vrais amis. C'est une excellente leçon pour montrer que l'argent et le superficiel n'est pas toujours le plus essentiel dans la vie et qu'on peut très bien être très riche et très malheureux. Dit comme ça ça a l'air moralisateur mais en fait c'est traité avec beaucoup de nuance par l'auteur puisque c'est comme un fil rouge qui parcours l'intrigue et que le héros ne passe pas d'accro à l'argent à désintéressé. Le cheminement est très naturel.

Ce roman parle aussi beaucoup de famille et d'amitié. Qu'est-ce qui compte vraiment? A quoi reconnait-on de vrais amis et que doit-on faire pour les garder? A travers Bob un petit garçon sympathique, Joe va apprendre à bien se comporter et surtout apprendre que l'amitié ne s'achète pas, quoique l'on puisse penser.

Ce que j'a aimé de ces deux intrigues principales, c'est que le héros fait des erreurs, qu'il ne s'en rend pas compte et qu'il apprend à les voir et à s'excuser. Il n'est pas borné, il veut juste être normal. Il reproche certains comportements à son père qu'il a lui-même et arrive à évoluer. Malgré tout ce n'est pas un enfant pourri gâter qui va changer du tout au tout. Joe est né pauvre et il garde un souvenir fort de cette époque ce qui fait qu'il a vraiment envie de quelque chose d'autre que l'argent et les cadeaux de son père. C'est un petit héros très normal finalement et ce côté là m'a beaucoup plu. Au final on en vient à plaindre Joe qui tout petit garçon gâté qu'il est aurait préféré rester pauvre avec une famille unie que riche et délaissé.

Joe Millionnaire est aussi un livre sur la différence et l'acceptation de l'autre. Joe et Bob sont rondouillets et les têtes de turcs des autres de l'école, ils se rapprochent grâce à ça.
Les personnages secondaires sont assez bien campés surtout Raj et Bob qui sont vraiment deux personnages très intéressants. Ruby est très drôle et pathétique à la fois comme le père de Joe finalement.

David Walliams nous offre un roman très "Roal Dahl" dans l'esprit et le style et c'est très plaisant à lire. Malgré tout il manque la magie de cet auteur mythique et Joe Millionnaire reste un livre pour enfant qui risque de ne pas accrocher les adultes.

Les illustrations de Tony Ross sont excellentes! Vraiment très "Roal Dahl" elle aussi et elle apporte une touche très sympathique au roman. Il nous offre des caricatures très drôles et toujours à propos!

Un roman qui ravira les plus jeunes!

Merci à Anne et à la collection Witty d'Albin michel Jeunesse pour cette découverte! A noter que d'autres titres de David Walliams comme Monsieur Kipu sortiront en français prochainement dans la même collection.

1 commentaires:

Mascha a dit…

J'aurais adoré lire ce genre de livres lorsque j'étais enfant.
Merci pour ce billet des plus intéressants! ;)

Publier un commentaire