samedi 31 juillet 2010

Histoires d'amour de l'Histoire de France - Guy Breton


Ce livre en deux tomes de Guy Breton, détaille les aventures sensuelles de nos monarques depuis Clovis jusqu'à Napoléon. Le tome I parcoure l'ancien régime depuis le Moyen-âge jusqu'à la Révolution française.

En tant qu'historienne, je dois reconnaître que je suis très partagée devant cet ouvrage, au demeurant sympathique.

Si le premier livre consacré au Moyen-âge est très agréable, le second consacré à la Renaissance et particulièrement aux règnes de François Ier et d'Henri II est bourré d'erreurs et d'imprécisions historiques qui m'ont gâché la lecture.
Anne Boleyn en particulier fait l'objet d'un traitement plus que bâclé. J'en parle avec conviction car il s'agit justement de ma spécialité et je dois reconnaître que je ne m'attendais pas à de telles erreurs de la part de Guy Breton. Dans son cas, il confond les dates, les évènements et les personnages.
Il prétend que l'on appelait Anne Boleyn "la haquenée de France" référence peu flatteuse à sa liaison avec François Ier. Or il confond là Anne Boleyn et sa soeur Mary Boleyn qui fut effectivement la maîtresse du souverain français. De la même façon, il mélange les dates en attribuant un mot à Anne Boleyn qu'elle n'a pas pu dire: il s'agit d'une conversation qu'elle aurait eu avec le roi dans laquelle elle aurait dit qu'Henry VIII n'avait qu'à "tester" sa soeur avant de la choisir elle. Or la liaison d'Henry VIII et de Mary Boleyn est bien antérieure à celle d'Anne et d'Henry VIII.

Catherine de Médicis est aussi maltraitée. Guy Breton lui prête le coeur le plus noir de l'Histoire de France. À sa décharge il faut admettre que les travaux historiques de réhabilitation de Catherine de Médicis sont postérieurs à la rédaction de l'ouvrage de Guy Breton.

L'ensemble est malgré tout agréable, bien écrit, souvent très drôle, mordant, parfois cynique. Le problème du livre tient en deux points précis: tout d'abord la trop grande étendue chronologique qui empêche un historien spécialiste d'une certaine période de bien connaître les autres. D'autre part, il y a ici un mélange de réalité historique et de folklore populaire qui est difficile à déméler lorsque l'on n'est pas nous même historien.

Pour résumer: Histoires d'amour de l'Histoire de France est divertissant mais à ne surtout pas prendre au pied de la lettre. Parfais pour les vacances, frais et drôle!

0 commentaires:

Publier un commentaire