mercredi 4 août 2010

Les hommes qui n'aimaient pas les femmes (Millénium 1) - Stieg Larsson


COUP DE COEUR DE PERSEPHONE

Ancien rédacteur de Millénium, revue d'investigations sociales et économiques, Mikael Blomkvist est contacté par un gros industriel pour relancer une enquête abandonnée depuis quarante ans. Dans le huis clos d'une île, la petite nièce de Henrik Vanger a disparu, probablement assassinée, et quelqu'un se fait un malin plaisir de le lui rappeler à chacun de ses anniversaires. Secondé par Lisbeth Salander, jeune femme rebelle et perturbée, placée sous contrôle social mais fouineuse hors pair, Mikael Blomkvist, cassé par un procès en diffamation qu'il vient de perdre, se plonge sans espoir dans les documnts cent fois examinés, jusqu'au jour où une intuition lui fait reprendre un dossier. Régulièrement bousculés par de nouvelles informations, suivant les méandres des haines familiales et des scandales financiers. lancés bientôt dans le monde des tueurs psychopathes, le journaliste tenace et l'écorchée vive vont résoudre l'affaire des fleurs séchées et découvrir ce qu'il faudrait peut-être taire. A la fin de ce volume, le lecteur se doute qu'il rencontrera à nouveau les personnages et la revue Millenium. Des fils ont été noués, des portes ouvertes.

La série Millénium de Stieg Larsson est un véritable chef d'oeuvre de roman noir policier. Loin du schémas classique du roman policier à la Agatha Christie (meurtre, enquête, résolution du meurtre), ici se sont plutôt les vies et les expériences des protagonistes qui façonnent le récit. L'écriture assez froide et journalistique, ce qui n'a rien d'exceptionnel étant donné que Stieg Larsson était lui-même un journaliste. Toutefois le style du roman est agréable à lire. Très pointilleux dans l'écriture, Stieg Larsson donne au récit un air de reportage journalistique et d'authenticité. Pas de pudeur, pas de faux sentiments, le récit parfois cru dépeint le côté noir de la Suède à des milliers de kilomètres de l'ambiance cosy de Camilla Läckberg.
Il ne s'agit pas vraiment de meurtres intimistes, résultant des problèmes internes à un groupe d'individus entretenant des relations, mais plutôt de grand banditisme et de trafics internationaux. Le grand groupe de la famille Vanger est un repère de nazis et de vipères. Mais lequel d'entre eux a tué Harriet? La disparition d'Harriet Vanger mène Mikael Blomkvist à découvrir le passé noir de la Suède ainsi que son présent tout aussi sombre.

Mikael Blomkvist - alias Super Blomkvist - est un journaliste intègre et acharné à sa tache. Personnage très attachant, on le suit avec plaisir dans son enquête.
Lisbeth Salander quant à elle, est un personnage beaucoup plus piquant. Mystérieuse, sous tutelle, violente parfois mais terriblement intelligente, Lisbeth fascine, et c'est avec plaisir qu'on l'a voit suivre l'enquête de Mikael Blomkvist.
Henrik Vanger est particulièrement touchant dans l'amour qu'il porte à sa nièce et à son dévouement pendant quarante ans pour retrouver son assassin.
Les autres personnages de Millénium ont tous leur cohérence, leur profondeur et leur réalité. Le roman offre un panel complet et bigarré de personnages, sensiblement identiques à la vie réelle ce qui donne du poids à l'histoire narrée par Stieg Larsson.

Les hommes qui n'aimaient pas les femmes est le premier volume d'un décalogue qui malheureusement ne vit jamais le jour. Malgré tout, Millenium 2 et Millenium 3 sont disponibles pour notre plus grand plaisir.

Un polar venu du froid à lire ABSOLUMENT.

0 commentaires:

Publier un commentaire