dimanche 14 avril 2013

Les Littératures de l'imaginaire: et si on mettait les choses à plat? 2 /4


Après notre précédent thème sur l'Horreur, voici n°2 de notre série sur les littératures de l'imaginaire. 

Pour Rappel
Je ne suis pas une spécialiste simplement j'aime la littérature de l'imaginaire. Ce que je propose n'est bien sûr pas exhaustif et il est possible que vous ne soyez pas d'accord avec mes classements (un livre peut être souvent mis dans différentes catégories). Je vous invite donc à participer au débat afin que cet article soit le plus complet possible et que cela donne envie de découvrir cette littérature au plus grand nombre. N'hésitez pas d'ailleurs à proposer des livres, plus il y a de fous plus on rit et échanger des points de vue est toujours plus enrichissant.



A la différence du fantastique qui contient une dimension inexplicable et de la fantasy qui fait appel à de la magie, la science-fiction est structurée par des hypothèses sur ce que pourrait être le futur ou ce qu'aurait pu être le présent en partant de connaissances actuelles. La science-fiction met en scène des évènements réels ou imaginaires explicables par des lois scientifiques reconnues ou hypothétiques. Si la science-fiction nait au début du XXe siècle, le mouvement prend de l'ampleur à partir des années 50. La science-fiction se subdivise en 8 sous-genres (qui ont eux-mêmes des sous-genres mais ce serait aller trop loin pour aujourd'hui) ayant tous en commun une base scientifique forte: l'anticipation, le space-opéra, la Hard science, l'uchronie, le cyberpunk, le steampunk, le post-apocalyptique, et les voyages dans le temps (time travel)


Le terme "roman d'anticipation" désignait en vérité la science-fiction avant l'invention du terme en 1925. L'anticipation place le lecteur dans un futur proche, crédible puisque reprenant des éléments de nos sociétés. Le côté visionnaire de l'auteur est fortement souligné. Parmi le roman d'anticipation on retrouve deux catégories: l'utopie et la dystopie. La dystopie est "un récit de fiction peignant une société imaginaire organisée de telle façon qu'elle empêche ses membres d'atteindre le bonheur. L'auteur entend ainsi mettre en garde le lecteur en montrant les conséquences néfastes d’une idéologie (ou d’une pratique) présente à notre époque. La dystopie s'oppose à l'utopie : au lieu de présenter un monde parfait, la dystopie en propose un des pires qui puissent être envisagé. La différence entre dystopie et utopie tient plus à la forme littéraire et à l'intention de son auteur qu'au contenu. En effet, après examen, nombre d'utopies positives peuvent également se révéler effrayantes." (source) Phénomène intéressant, la littérature d'anticipation jusque dans les années 2000 était tournée vers un public d'adulte avec une dominante de l'importance de la science et de la politique. Les années 2000 voient l'apparition de la dystopie en littérature pour adolescent et "young adults" avec une dominante du thème sociétal. 

- Les voyages de Gulliver (1726) de Jonathan Swift
- De la terre à la lune (1865) de Jules Vernes
The Fixed Period (1882) d'Anthony Trollope
The Republic of the Future (1887) d'Anna Bowman Dodd
La machine à remonter le temps (1895) d'H.G. Wells
The Iron Heel (1908) de Jack London
The Machine Stops (1909) de E.M. Forster
- Le procès (1925) de Franz Kafka
- Le meilleur des mondes (1932) d'Aldous Huxley 
Swastika Night (1937) de Katharine Burdekin
Out of the Silent Planet (1938) de C.S. Lewis
Perelandra (1943) de C.S. Lewis
That Hideous strength (1945) de C.S. Lewis
- Bend Sinister (1947) de Vladimir Nabokov
Ape and Essence (1945) d'Aldous Huxley
1984 (1949) de George Orwell
Player Piano (Utopia 14) (1952) de Kurt Vonnegut
- Farenheit 451 (1953) de Ray Bradbury
Love among the Ruins (1953) d'Evelyn Waugh
Lord of the Flies (1954) de William Golding
- A clockwork Orange (1962) d'Anthony Burgess
La planète des singes (1963) de Pierre Boulle
- The Lathe of Heaven (1971) d'Ursula K. Le Guin
The Long Walk (1979) de Stephen King (sous le pseudonyme de Richard Bachman)
- La servante écarlate (1985) de Margaret Atwood
In the country of Last Things (1985) de Paul Auster
V pour Vendetta (1988-1989) d'Alan Moore et de David Llyod (illustrateur)
The Children of Men (1992) de P.D. James
Le passeur (1993) de Lois Lowry
Underworld (1997) de Don DeLillo
Battle Royale (1999) de Koushun Takami
Entre Chiens et Loups (2001) de Malorie Blackman (série)
Clous Atlas (2004) de David Mitchell
Never Let me go (2005) de Kazuo Ishiguro
Uglies (2005) de Scott Westerfeld (série)
The host (2008) de Stephanie Meyer
Gone (2008) de Michael Grant (série)
Hunger Games (2008) de Suzanne Collins (série)
Shades of Grey (2009) de Jasper Fforde (série)
Delirium (2010) de Lauren Oliver (série)
Divergent (2011) de Veronica Roth (série)



Le Space opera (dont le nom est à l'origine dérivé des soap opera) met l'accent sur des aventures dont l'action se situe principalement dans l'espace. Souvent centré autour d'un vaisseau spatial et de ses occupants, il implique généralement un combat entre deux entités opposées, toutes deux détentrices d'une technologie et/ou de capacités avancées. Il peut aussi s'agir de galaxie au sens large, organisée politiquement. On y retrouve souvent la présence d'aliens et de robots. C'est un genre souvent parodié mais qui a acquis ses lettres de noblesses grâce à la télévision ou au cinéma notamment. En littérature il s'agit souvent de séries écrites sur le long terme et permettant la création d'un univers complexe et hiérarchisé. 

Le Space-Opéra dans la littérature

- The Skylark series (1928-1965) et The Lensman series (1934-1948) de E.E. "Doc" Smith
Cycle de fondation (1942-1999) d'Isaac Asimov
- Alliance-Union universe (1976-présent) et Foreigner universe (1994-présent) de C.J. Cherryh
The Legend of the Galactic Heroes (1982-1989) de Yoshiki Tanaka
La série Ender's game (1985-présent) de Orson Scott Card
La Saga Vorkosigan (1987-présent) de Lois McMaster Bujold
Les Cantos d'Hypérion (1989-1996) de Dan Simmons
Commowealth saga (2004-2005) et The Night's Daw Trilogy (1996-1999) de Peter F. Hamilton

Le Space-opera au cinéma et à la télévision

- Star Trek (1966-présent) 
Star Wars (1977-présent)
Battlestar Galactica (1978-1979 et 2004-2009)
Babylon 5 (1993-1998)
The Chronicles of Riddick 
Stargate (1994-2011)
Le Cinquième élément (1997)
Titan A.E (2000)
Firefly (2002) 
Le guide du voyageur intergalactique de Douglas Adams
Doctor Who (1963-présent) (Je le rajoute parce que même si c'est aussi du time travel on retrouve beaucoup du style du Space opera dans la série notamment les civilisations aliens et le côté décalé de la série).



La Hard Science est basée sur une science-fiction crédible qui met l'accent sur des détails scientifiques et/ou sur des technologies à forte plausibilité. Généralement très rigoureux dans ses descriptions, la hard science marque une frontière très mince avec notre propre réalité. Il n'est pas rare que les auteurs soient eux-même des astrophysiciens, biochimistes, physiciens ou mathématiciens (un peu comme si les mecs du Big Bang theory se mettait à écrire quoi...)

- 2001 l'odyssée de l'espace (1960-1970) d'Arthur C. Clarke
Solaris (1961) de Stanislaw Lem
Cycle de fondation (1942-1999) d'Isaac Asimov (le cycle des robots)
Des fleurs pour Algernon (1966) de Daniel Keyes
- Irobot (film)

En série télévisée, Fringe est à cheval sur la hard science (le terme fringe n'étant pas choisi au hasard) et sur le sous-genre suivant: l'uchronie ou alternate history.



L'uchronie qui vient du grec chronos qui signifie temps et du préfixe u- qui signifie sans désigne "un non temps ou temps qui n'existe pas". S'il est appelé uchronie en français, espagnol, italien ou allemand, les anglo-saxons emploient plutôt le terme d'histoire alternative. L'action se passe donc dans un monde où un ou plusieurs faits historiques se sont différemment déroulés de ce que nous connaissons en induisant des changements notables dans l'histoire actuelle et/ou la société. L'uchronie est un des sous-genres de la science-fiction qui s'est particulièrement développé et à même subit parfois quelques mutations au point que l'uchronie soit devenu un genre complexe. A côté de l'uchronie simple c'est à dire où l'histoire se passe dans un monde légèrement différent du notre sans que cela soit l'élément central du récit (ex. l'univers de Thursday Next), on trouve aussi des histoires faites en "et si" (what if) qui développent un point de vue particulier sur un moment bien précis de notre histoire (ex: et si l'Allemagne nazie avait gagnée la seconde guerre mondiale). Les récits en "what if" se confondent souvent avec des dystopies. La seconde guerre mondiale est un des évènements majeurs qui a inspiré les auteurs de science-fiction. A partir des années 50, l'uchronie s'est également développée grâce au croisement avec le genre du Time-travel : un voyageur du temps pouvant être responsable d'un changement de l'Histoire. On retrouve aussi des histoire d'univers parallèles ayant une évolution différente du notre dans le genre de l'uchronie. Cependant, on ne doit pas confondre l'uchronie avec d'autres genres comme 2001 ou l'odyssée de l'espace de Clarke ou 1984 d'Orwell qui racontent un futur qui est maintenant notre passé (Orwell écrit 1984 en 1949, il ne pouvait donc pas savoir à quoi ressemblerait le monde 33 ans plus tard). De la même façon la "Secret history" qui est une sorte de révisionnisme sur des faits cachés, n'est pas de l'uchronie. 

L'uchronie est l'un des genres les plus complexes de la science-fiction car il est souvent mélangé à de nombreux autres genres: les récits en "What if" étant à l'heure actuelle la forme la plus pure d'uchronie que l'on puisse trouver de façon générale. L'uchronie mêlée au genre du time-travel est populaire depuis les années 50 mais ce n'est que récemment que le genre de l'uchronie mélangée à la fantasy a fait son apparition. Les années 90 ont vu un boom des romans uchroniques et l'auteur Harry Turtledove a reçu le titre de "Master of Alternate Universe". Un site internet appelé Uchronia a pour but de recenser les romans ayant pour thème les alternate history. 

L'uchronie dans la littérature antique et médiévale

- Ab Urbe Condita (l'histoire de Rome depuis sa fondation) de Tite-Live (4ème siècle av. JC)
Tirant lo Blanc de Joanot Martorell (1490)

What if stories 

- If: A Jacobite Fantasy (1926) de Charles Petrie
Men like Gods (1923) de H.G. Wells
Le maître du Haut Château (double uchronie) (1962) de Philip K. Dick
Ada or Ardor: A family chronicle (double uchronie, 1969) de Vladimir Nabokov
What if d'Isaac Asimov
Small Change (série) de Jo Walton
1945 de Newt Gingrich et William Forstchen
Gettysburg: a novel of the Civil War de Newt Gingrich et William Forstchen
La part de l'autre d'Eric Emmanuel Schmitt

Time travel qui induisent des changements de l'Histoire

- Lest Darkness Fall (1929) de L. Sprague de Camp
Bring the Jubilee de Ward Moore 
- Time Patrol (série) de Poul Anderson 
The End of Eternity d'Isaac Asimov
Making History de Stephen Fry 

Multi-universes et Uchronie

The Wheels of if de L. Sprague de Camp
Lord Kalvan of Otherwhen de H. Beam Piper
- Romans de Sam Merwin Jr.
- Romans de Andre Norton 
Imperium (série) de Keith Laumer (1960s)
Zone Yellow (1990) de Keith Laumer
Perchance (1988) de Michael Kurland
G.O.D. Inc (trilogie, 1987-89) de Jack Chalker
Change War (série) de Fritz Leiber
Timeliner (trilogie) de Richard C. Meredith
A Greater Infinity (1982) de Michael McCollum
Timeline Wars trilogy de John Barnes
Doc Sidhe et Sidhe Devil de Aaron Allston
- La série Chrestomanci de Diana Wynne Jones
- La série du Château de Hurle de Diana Wynne Jones 

Uchronie simple/ autre

The Alteration de Kingsley Amis
The Plot Against America (2004) de Philip Roth
- The Yddish Policemen's Union (2007) de Michael Chabon
Timeline 91 (Southern Victory) de Harry Turtledove
Worldwar series de Harry Turtledove
A different Flesh de Harry Turtledove
In the Presence of Mine Enemies de Harry Turtledove
Rule Britannia de Harry Turtledove
The Two Georges de Harry Turtledove et Richard Dreyfuss
Fatherland (1992) de Robert Harris
The Proteus Operation de James P. Hogan
The Iron Dream (1972) de Norman Spinrad
- Romans de S.M. Stirling
- Romans de Kim Stanley Robinson
- Romans de Harry Harrison
- Romans de Howard Waldrop

Uchronie et Fantasy

- Three Hearts and Three Lions de Poul Anderson (Low Fantasy)
- Les Lames du Cardinal (série) de Pierre Pevel (Low Fantasy)
Thursday Next (série) de Jasper Fforde (Light Fantasy) 
Lord Darcy (série) de Randall Garrett (Low Fantasy)
- Jonathan Strange & Mr Norrell de Susanna Clarke (Low Fantasy)
- Romans de Patricia Wrede
A Midsummer Tempest de Poul Anderson 
The Tales of Alvin Maker (série) de Orson Scott Card
Pavane de Keith Roberts
Armor of Light de Melissa Scott et Lisa A. Barnett
Men at Arms/Jingo/ Night Watch/ Thief of Time de Terry Pratchett (Light Fantasy)
Musubi no Yama Hiroku de Ryo Hanmura
Teito Monogatari de Hiroshi Aramata

L'uchronie au cinéma

Capitaine Sky et le Monde de Demain
- 2009: Lost Mémories
- Jean-Philippe. 
- Pile et Face
- Fréquence interdite
- Nimitz, retour vers l'enfer
- Retour vers le futur
- Déjà vu
- Inglourious Basterds
- Mr Nobody
- L'effet Papillon
- The Jacket
- Terminator
- L'armée des douze singes
- Iron Sky



Le Cyberbpunk, association entre cybernétique et punk (qui implique une contre-culture), est apparenté à la dystopie et la hard-science. Il met en scène un futur proche et une société technologiquement avancée. Le cyberpunk est souvent empreint de violence et de pessimisme, parfois lugubre, ironiquement grinçant. Les personnages correspondent souvent au type de l'antihéros désabusé et cynique. On retrouve souvent les thématiques du hacker, de l'intelligence artificielle et des multinationales. La science et la technologie sont au centre de la littérature cyberpunk. Le concept de Techno-accélération y est primordiale: l'humain est dépassé par la machine. Les oeuvres cyberpunk mettent également en avant la fusion entre l'homme et la machine, notamment par l'apparition de prothèses créant des être hybriques à la fois humains et robots. 

Le Cyberpunk en littérature

- The Ware Tetralogy de Rudy Rucker
Sprawl Trilogy de William Gibson
Schismatrix  de Bruce Sterling
Eclipse Trilogy de John Shirley
Psion de Joan D. Vinge
Hardwired de Walter Jon Williams
The Marîd Audran series de George Alex Effinger
List of Shadowrun books de Roc Books
Little Heroes de Norman Spinrad
- Island in the Net de Bruce Sterling
Snow Crash de Neal Stephenson 
Bridge trilogy de William Gibson
Heavy Wether de Bruce Sterling
Cyberpunk Elven Trilogy de Jess C. Scott

Le Cyberpunk au cinéma et à la télévision

- Blade Runner (adapté d'un roman de Philip K. Dick)
Robocop
Jusqu'au bout du monde
- Johnny Mnemonic
- Juge Dredd
- Strange days
- Nirvana
- New Rose Hotel
- Dark Angel (série)
Matrix 
- Equilibrium



Le steampunk, dont l'anglais steam signifie la vapeur et qui peut aussi être appelé rétrofuturisme, désigne des romans dont l'action se déroule dans l'atmosphère de la société industrielle du XIXe siècle. Très souvent concentré sur l'Angleterre victorienne, la vapeur, l'industrie et les mécanismes - en particulier ceux d'horlogerie, rouages etc - les romans steampunk mettent en scène une société XIXe siècle légèrement uchronique. Le Steampunk est avant tout une ambiance propre au genre, un Londres victorien fantasmé.  Il peut également être vu comme un genre d'inspiration néogothique où la technologie - les découvertes scientifiques, techniques ou explorations - tient une place importante. Il n'est pas rare non plus de retrouver des personnages fictifs du XIXe - tels Sherlock Holmes ou Dracula - ou bien un univers interlope - loups-garous, vampires - au centre des thématiques steampunk. La littérature steampunk a vite entraîné un vaste mouvement, créant ainsi un fandom à part (costumes, objets etc).  

Littérature Steampunk 


- Queen Victoria's Bomb (1967) de Ronald W. Clark

- Warlod of the Air (1971) de Michael Moorcock
- the Land Leviathan (1974) de Michael Moorcock
- Morlock Night (1979) de K.W. Jeter
- The Steel Tsar (1981) de Michael Moorcock
- Infernal Devices (1987) de K.W. Jeter
- The Difference Engine (1990) de William Gibson et Bruce Sterling
- Anno Dracula (1992) de Kim Newman
- Lord Kelvin's Machine (1992) de James Blaylock
- Anti-Ice (1993) de Stephen Baxter
- A la croisée des Mondes (1995) de Philip Pullman (série)
- The Steampunk Trilogy (1995) de Paul di Filippo
- Perdito Street Station (2000) de China Miéville
- Mortal Engines Quartet (2001) de Philip Reeve
- The Peshawar Lancers (2001) de S.M. Stirling
- Fitzpatrick's War (2004) de Theodore Judson
- Airborn (2004) Kenneth Oppel
- Mainspring (2007) de Jay Lake
- The Glass Books of the dream Eaters (2006) de Gordon Dahlquist (série)
- The court of Air (2007) de Stephen Hunt
- Wicked Gentlemen (2007) de Ginn Hale
- The Affinity Bridge (2008) de George Mann
- Soulless (2009) de Gail Carriger (série)
- Worldshaker (2009) de Richard Harland
- Leviathan(2009) de Scott Westerfeld (série)
- Boneshaker (2009) de Cherie Priest (série)
- The iron Duke (2010) de Meljean Brook (série)
- The infernal Devices (2010) de Cassandra Clare (série)
- Espionnage & etiquette (2013) de Gail Carriger (série)
- Viktoria 91 de Pierre Pevel
Riverdream de George R.R. Martin
- Les confessions d'un automate mangeur d'opium de Fabrice Colin et Mathieu Gaborit
- La carte du temps de Palma 

Cinématographe


- Laputa: Castle in the Sky de Hayao Miyazaki

- La cité des enfants perdus de Jean-Pierre Jeunet
- Wild Wild West
- Vidocq
- La planète au trésor (disney)
- La ligue des Gentlemen extraordinaires (adapté de la BD d'Allan Moore)
- Van Helsing
- Howl's Moving Castle (!!!!!)
- The Prestige
- The Golden Compass
- 9
- Sherlock Holmes (2009)
- Sherlock Holmes 2 : game of shadows
- The Three Musketeers, 2011 (et je vous prie de croire que mon coeur saigne en écrivant ça...)


Pour d'autres idées je vous renvoie au site très fourni de Lord Orkan Von Deck: Bibliographie, Bédéthèque, Cinématographe



Le time-travel ou voyage dans le temps met en scène un ou plusieurs héros qui se déplacent dans différentes dimensions temporelles. Il peut s'agir soit d'un voyage simple (via une machine), ou d'un dérèglement spacio-temporel avec un croisement de plusieurs époques. Le time-travel peut-être mêlé à l'uchronie ou à d'autres genre comme la romance! On retrouve des thèmes propres au genre du time travel: changer le temps, les gardiens du temps, empêcher un futur funeste, changement dans le temps involontaire. Le Time travel est l'un des genres les plus populaires en science-fiction depuis le XIXe siècle. 

Time Travel en Littérature 

- Memoirs of the Twentieth Century (1733) de Samuel Madden
- A Christmas Carol (1843) de Charles Dickens
- The Clock that went backward (1881) de Edward Page Mitchell
- Looking Backward: 2000-1887 (1887) d'Edward Bellamy
- A dream of John Ball (1888) de William Morris
- The Chronic Argonauts (1888) de H.G. Wells
- A Connectitut Yankee in King Arthur's Court (1889) de Mark Twain
- The time machine (1895) de H.G. Wells
- Enoch Soames (1919) de Max Beerbohm
- Burnt Norton (1936) de T.S. Eliot
- A traveller in Time (1939) d'alison Uttley
- By his bootstraps (1941) de Robert A. Heinlein
- Vintage Season (1946) de Lawrence O'Donnell
- Pebble in the Sky (1950) de Isaac Asimov
- A Sound of Thunder (1952) de Ray Bradbury
- Bring the Jubilee (1953) de Ward Moore
- The End of Eternity (1955) d'Isaac Asimov
- Time Patrol (1955-95) de Poul Anderson (série)
- The Stars My destination (1956) d'Alfred Bester
- A Week in the Wales of the Future (1957) Islwyn Ffowc Elis
- The Door into Summer (1957) de Robert A. Heinlein
- The Last Word (1957) de Damon Knight
- Soldier From Tomorrow (1957) d'Harlan Ellison
- The Day we explored the future (1959) de Donald Keith
- The Weirdstone of Brisingamen (1960) d'Alan Garner
- Danny Dunn, time traveler (1961) de Raymond Abrashkin et Jay Williams
- Doctor Who (série) (1964-present) 
- The ship that sailed the time Stream (1965) de G.C. Edmondson
- The Green Bronze Mirror (1966) de Lynne Ellison
- Hawksbill Station (1968) de Robert Silverberg
- Up the line (1969) de Robert Silverberg
- The House on the strand (1969) de Daphne du Maurier
- Behold the Man (1969) de Michael Moorcock
- Time and again (1970) de Jack Finney
- Time enough for love (1973) de Robert A. Heinlein
- The Man who folded himself (1973) de David Gerrold
- Crusade in Jeans (1973) de Thea Beckman
- Bid time return (1975) de Richard Matheson
- Time after Time (1979) de Karl Alexander
- A Rebel in Time (1980) d'Harry Harrison
- Kindred (1980) d'Octavia Butler 
- The Restaurant at the End of the Universe (1980) de Douglas Adams
- Life, the Universe and everything (1982) de Douglas Adams
- The Anubis Gates (1983) de Tim Powers
- A tale of time city (1987) de Diana Wynne Jones
- Lightning (1988) de Dean Koontz
- Hyperion (1989) Dan Simmons
- The Guns of the south (1992) d'Harry Turtledove
- Doosmday Book (1992) de Connie Willis 
- The cross time engineer (1993) de Leo Frankowski
- Animorphs (1996) de K.A. Applegate 
- Making History (1997) de Stephen Fry
- Timeline (1999) de Michael Crichton
- Harry Potter and the Prisoner of Azkaban (1999) de J.K. Rowling
- Thief of Time (2001) de Terry Pratchett
- Thief! (2002) de Malorie Blackman
- The Time traveler's wife (2003) d'Audrey Niffenegger
- The Plot to Save Socrates (2006) de Paul Levinson
- Artemis Fowl (livre 5 et 6) d'Eoin Colfer
- The Accidental Time Machine (2007) de Joe Haldeman
- Madman's Dance (2008) de Jana G. Oliver
- Found (2008) de Margaret Peterson Haddix (série)
- Time Riders (2010) Alex Scarrow (série)
- Thursday Next série de Jasper Fforde 
- 11/22/63 (2012) de Stephen King


Time Travel dans la romance

- Outlander (1992-présent) de Diana Gabaldon (série) techniquement ce n'est pas de la romance mais il est chroniqué par les princesses de la romance, je le mets là. 
- Un marquis pour l'an 2000 de Manon Montauran
- Killing Time de Linda Howard
- Son of the Morning de Linda Howard
- Highlanders (série) de Karen Marie Moning (même monde que la série Fever)

Time Travel au cinéma et à la télé

- Code Quantum
- Doctor Who
- Torchwood
- Life on Mars
- Heroes
- La planète des singes
- Terminator
- Retour vers le Futur
- Donnie Darko
- Kate & Leopold
- Timeline (adaptation du roman de Michael Crichton)
- Harry Potter et le prisonnier dAzkaban
- L'effet Papillon
- The Jacket
- Entre deux rives (The Lake House)
- Déjà vu
- Les Robinsons (Disney)
- Stark Trek (2009)
- Mr Nobody
- The Time Traveler's wife
- Christmas Carol
- Prince of Persia: The sands of time
- Midnight in Paris
- Men in Black 3
- Looper




Comme son nom l'indique les romans post-apocalytiques prennent place dans un environnement désorganisé suite à une catastrophe: guerre, armes nucléaires, épidémies, catastrophes naturelles etc. "Parfois utilisé simplement pour ses aspects ultra-violents, le post-apocalyptique repose sur un délicat équilibre entre une civilisation perdue et un chaos naissant. Il met en scène une confrontation de la réalité sociale (négociable, relative, corrompue, de servitude et dépassant l'échelle d'un seul homme) à la dure réalité physique (immédiate, intraitable, libre, individuelle). C'est à la fois la fin du monde et un nouveau départ. Une contradiction riche qui permet de développer un discours original sur le monde réel." (source)
Il ne faut pas confondre le post-apo avec l'utopie/dystopie qui met en scène une société hierarchisée et organisée. Le post-apo ne doit pas non plus être confondu avec le genre de la "catastrophe" qui décrit le cataclysme lui-même.

Le Post-apocalyptique dans la littérature

- Ravage de René Barjavel
- Les fils de l'homme (1992) P.D. James
- Le Fléau de Stephen King

Pour le reste je vous renvoie ici parce que l'article est plus complet que le mien et plus détaillé. N'hésitez pas à proposer vos indispensables que je rajouterai ici! 

Le post Apo au cinéma

Je vous renvoie à l'article de Wikipédia qui pour le coup à l'air complet et détaille même si le monde post-apo est dû à une explosion nucléaires, une catastrophe naturelle, des 
aliens, des zombies etc.


Voila nous arrivons au bout de cet article sur la science-fiction. Si vous lisez ces phrases c'est que vous avez eu le courage d'aller jusqu'au bout et je vous remercie pour votre patience! N'hésitez surtout pas à venir discuter de la science-fiction, des sous-genre que vous aimez ou détestez ou à poser les questions qui vous passent par la tête. Si jamais vous n'êtes pas d'accord ou que vous trouvez qu'il manque des choses, n'hésitez pas non plus! 

Je vous donne rendez-vous pour notre épisode n°3: le fantastique! (promis il est plus court!) et le numéro 4, la Fantasy!

13 commentaires:

Anonyme a dit…

Merci pour cet article bien complet.
Je veux bien rajouter Fredric Brown qui a écrit plusieurs ouvrages Sf et autres genres, le plus connu : Martiens, Go home! et aussi un auteur français : Stefan Wull qui a écrit Niourk et Oms en série.
J'attends avec impatience ton article sur le fantastique.
Virg

Perséphone a dit…

Je rajoute tout ça Virginie! Merci :D

Marie Prodhomme a dit…

Pour une analyse assez intéressante des diverses oeuvres portant sur l'apocalyspe et les mondes post apocalyptiques (livres, jeux vidéo, films et peinture):
Alain Musset,Le syndrome de Babylone: géofictions de l'apocalyspe.

Ce doux dingue est prof de géographie, et propose vraiment un travail très intéressant sur ces oeuvres, leurs inspirations respectives et sur ce qu'elles révêlent sur la façon dont leurs auteurs perçoivent et conçoivent notre société et notre planête.

Perséphone a dit…

Merci Marie :D

Shelbylee a dit…

Quel super boulot ! Ca m'a permis de classer mes dernières lectures ;-) Si j'ai tout compris, je dirais que le film Sunshine de Danny Boyle, fait partie de la sous-catégorie Hard Science.

Perséphone a dit…

Merci :D Pour le film sunshine je t'avoue que je ne l'ai pas vu donc je ne saurai pas te dire ^^

EvilQueen Mills a dit…

Super article, j'adore! La nouvelle série Under The Dome, fait-elle partie de la science-fiction ? Je crois que oui :)

Perséphone a dit…

Merci beaucoup :D

mondesmerveilleux a dit…

Et bien ce second article est superbe! J'ai pu noté pleins de choses et découvert une univers qui finalement pourra me plaire.
Merci :-)

Perséphone a dit…

Ravie que cela te donne envie et des idées. C'est fait pour ça :D

Ly a dit…

Super cette longue liste pour l'uchronie *0* Pourquoi classer Mr Nobody dedans? C'est bien pus complexe tu trouves pas?

Perséphone a dit…

Comme je le disais dans l'ouverture de ces chroniques, tout ce classement est caduque. Ce qui est super avec la SF et la Fantasy c'est qu'un livre peut être tout et rien à la fois. Certains romans classés aujourd'hui dans l'une ou l'autre des catégories pourront se révéler être les précurseurs d'un nouveau style dans une dizaine d'années (non non je ne pense pas du tout à Game of Thrones et à la Real Fantasy ^^). Tout ça pour dire, que oui c'est largement plus complexe mais fallait bien le mettre quelque part! ;)

Bernard a dit…

Pour rajouter une référence pour penser le sujet :
« Littérature à potentiel heuristique pour temps incertains », Methodos [En ligne], 15 | 2015. URL : http://methodos.revues.org/4178

Enregistrer un commentaire