dimanche 14 avril 2013

Les Littératures de l'imaginaire: et si on mettait les choses à plat? 1/4

Pour commencer cette série d'articles sur la littérature de l'imaginaire, j'ai décidé de vous parler de l'Horreur!

Je ne suis pas une spécialiste simplement j'aime la littérature de l'imaginaire. Ce que je propose n'est bien sûr pas exhaustif et il est possible que vous ne soyez pas d'accord avec mes classements (un livre peut être souvent mis dans différentes catégories). Je vous invite donc à participer au débat afin que cet article soit le plus complet possible et que cela donne envie de découvrir cette littérature au plus grand nombre. N'hésitez pas d'ailleurs à proposer des livres, plus il y a de fous plus on rit et échanger des points de vue est toujours plus enrichissant.
 



L'horreur ou encore horror fantasy est un genre littéraire qui a pour but et/ou la capacité d'effrayer son lecteur: terreur, angoisse, peur, tous ces termes s'appliquent au genre. Si à l'origine l'horreur tirait ses racines du folklore et des peurs religieuses, souvent focalisés sur la mort ou le diable, l'horreur utilisait aussi les histoires de vampires, de sorcières, de loups-garous, de fantômes ou de démons. L'horreur a surtout connu ses grands développements au XVIIIe siècle en Angleterre où il a été rebaptisé "littérature gothique". Le style gothique a fleuri sur tout le XVIIIe et le XIXe siècle. De façon plus récente, l'horreur fait appel à des peurs psychologiques et/ou sociales. Ce qui différencie l'horreur d'autres genres (où l'on peut retrouver des vampires, des loups-garous et des fantômes) c'est vraiment le jeu qui est fait sur la peur du lecteur, réelle et non fantasmée. 

Gothic Horror XVIIIe siècle: 

- Le château d'Otrante (1764) d'Horace Walpole
- Vathek (1786) de William Backford
- Les mystères d'Udolphe (1794) d'Ann Radcliffe
- The Italian (1796) d'Ann Radcliffe
- The Monk (1797) de Matthew Lewis. 

Gothic Horror XIXe siècle:

- Frankenstein (1818) de Mary Shelley
- Les nouvelles d'Edgar Allan Poe comme La chute de la Maison Usher
- L'étrange cas du Dr Jekyll et de Mr Hyde (1886) de Robert Louis Stevenson 
- Le portrait de Dorian Gray (1890) d'Oscar Wilde
- Dracula (1897) de Bram Stocker

L'horreur contemporaine

Cela concerne surtout les oeuvres de Stephen King comme Carrie, Shining, It, ou Misery ou La Dame en noir de Susan Hill. Sinon on trouve aussi les auteurs suivants: Brian Lumley, James Herbert, Dean Koontz, Clive Barker, Ramsey Campbell, Peter Straub. Personnellement je rajouterais dans cette catégorie la série des Vampires Chronicles d'Anne Rice dans la mesure où ces récits ont de nombreux points communs avec Dracula et que les vampires sont des êtres dangereux et effrayants. 

La suite de cette thématique littéraire c'est par ici: Le Fantastique, La science-Fiction, La Fantasy 

4 commentaires:

Mypianocanta a dit…

Finalement il y a un réel recoupement entre l'horreur et le fantastique. Le tout est de savoir si la peur est voulue par l'auteur ou découle de l'élément fantastique : les œuvres que tu cites pour le XIXe siècle sont ainsi à la croisée des deux. (et je m'aperçois que je n'ai pas lu ceux du XVIIIe… encore des idées. Merci :) )

Perséphone a dit…

Il y a un recoupement naturel dans tous ces genres en fait! C'est le thème de l'article de dimanche prochain ou comment saboter 3 semaines de travail et de classement!

mondesmerveilleux a dit…

Ouh ça faisait longtemps que je n'étais pas venue sur ton blog pour cause de ... beaucoup trop de trucs à faire! :-) Mais je me rattrape.
Ces articles sont une très bonne idée.

Je dirais aussi que l'horreur, comme tu le dis, est basé sur des peurs anciennes; des croyances d'époque alors que le fantastique EST les nouvelles croyances; ce que la vie contemporaine a inventé.

Perséphone a dit…

Merci beaucoup :D

Enregistrer un commentaire