dimanche 18 novembre 2018

The Nightingale sisters (Les soeurs du Nightingale) - Nightingales #2 - Donna Douglas

A

ATTENTION POSSIBLES SPOILERS SUR LE TOME 1 DE LA SÉRIE

Présentation de l'éditeur:  Londres, 1936
Pour les élèves infirmières à l'hôpital Nightingale, les sœurs des services sont sans coeur. Pourtant, malgré ce que pensent les étudiantes, même elles ont leurs propres angoisses… Violet est la nouvelle sœur de nuit. Volontairement distante, elle semble dissimuler un sombre secret. Alors que le mystère s'épaissit, sœur Wren est déterminée à découvrir la vérité. Dora respire un peu mieux depuis le départ d'Alf, son beau-père. Mais son attirance pour Nick, son voisin qui l'a repoussée, la bouleverse énormément. Une nouvelle rencontre fait naître la possibilité de lui redonner le sourire. Peut-elle se remettre si aisément de son amour perdu ? Millie est aussi déchirée entre les deux hommes de sa vie. Mais une amitié inattendue avec une patiente âgée lui fait prendre conscience qu'entre son cœur et son devoir, il faudra peut-être choisir. Alors que la nation est en deuil du roi George V, il semble que jamais plus rien ne sera comme avant pour les femmes du Nightingale…

Nous voila de retour pour la suite des aventures des apprenties infirmière du Nightingale. Si vous n'avez pas lu la chronique du tome 1, je vous conseille de le faire avant.

Dans ce second tome, nous suivons toujours nos trois héroïnes rencontrées dans le tome précédent mais nous découvrons également une nouvelle jeune femme Violet, qui n'est pas une apprentie mais bien une infirmière confirmée. Comme dans le premier opus, Donna Douglas, explore à la fois les personnalités et histoires de chacune de ses femmes sans perdre de vue l'ambiance globale du Londres de la fin des années trente. 

Avec Violet c'est encore un autre aspect de la société qui nous est dévoilé. Je ne vais pas vous dire quoi exactement car cela reviendrait à vous divulguer l'histoire de Violet mais je l'ai trouvé très intéressante et finement traité. On éprouve beaucoup d'empathie pour le personnage.  
Dora est toujours mon personnage préféré et son histoire s'approfondie de même que tout ce qui l'entoure. Les relations se font plus complexes plus difficiles mais sont tout aussi passionnante. C'est vraiment un personnage que j'ai trouvé très fin, très bien maîtrisé pour lequel l'empathie est très facile.
Millie prend aussi un peu plus d'ampleur. Sa fragilité laisse place à différentes résolutions - je ne suis pas toujours d'accord avec les choix de Millie mais cela va être intéressant de voir comment elle va gérer ça par la suite. Quant à Helen, elle poursuit son chemin. C'est assez agréable de les voir grandir à tous points de vues, non seulement dans leur vie personnelle mais aussi au sein même de l’hôpital. Ce ne sont plus des novices, elles ont plusieurs mois de pratique et on les sent plus affirmé.

On pourrait croire que le personnel prend le pas sur le professionnel mais non, Donna Douglas maintient très bien les deux. Nous rencontrons de nouveaux patients et de nouvelles patientes ce qui complète l'univers du Nightingale. On explore également d'autres membres de l’hôpital, des gens qu'on apprécie et d'autres qu'on déteste!

The Nightingale sisters parvient à conserver ce côté intimiste de destins de femmes, leur place dans la société et à l'hôpital tout en explorant un peu plus le quotidien pré Seconde Guerre Mondiale. George V meurt, le nouvel an arrive et avec l'année 1937, on s'approche un peu plus des années les plus sombres du XXe siècle.

La série est loin d'être finie, elle compte 9 volumes centrés sur le Nightingale durant les années 1936-1945 (ainsi que plusieurs novellas). Un tome 10 vient d'être publié (octobre 2018) qui se passe cette fois en 1914, peut-être le début d'une nouvelle série? Côté VF, Charleston a sorti les deux premiers tomes mais pour l'instant pas d'annonce pour le tome 3, en espérant qu'il arrive pour 2019! 

0 commentaires:

Publier un commentaire