dimanche 25 novembre 2018

Magic bites - Kate Daniels #1 - Ilona Andrews

A-

Présentation de l'éditeurÀ Atlanta deux réalités s’opposent : celle de la technologie et celle de la magie. Pendant une vague magique, les mages sauvages lancent leurs sorts et des monstres apparaissent, les armes à feu refusent de fonctionner et les voitures ne démarrent plus. Puis la vague se retire aussi vite qu’elle est venue en laissant derrière elle toutes sortes de problèmes paranormaux. Nous vivons une époque dangereuse. Mais dans le cas contraire, je serais au chômage. Quand les gens ont des ennuis qui relèvent de l’occulte et que la police ne veut ou ne peut pas régler, on fait appel aux mercenaires de la magie comme moi. Mais quand un nécromancien anéantit la seule famille qui me reste, je n’attends plus les ordres et je dégaine mon sabre.


Je sais, je suis MEGA à la bourre, genre tout le monde connait cette série depuis des plombes et moi j'arrive (comme d'habitude) après la bataille. Mieux vaut tard que jamais cela dit, ça me permet de moins attendre entre chaque volume parce que comme le laisse supposer cette introduction, je suis tombée tête la première dans cette série sans aucun regret!

J'adore l'Urban fantasy. C'est un sous-genre de la fantasy qui me plaît beaucoup parce que c'est facile de s'imaginer vivre des aventures de ce type dans notre univers, de penser qu'il y a une ruche de vampires dans un coin de ta ville ou que cette grande maison là-bas abrite une meute de loups-garous. En plus, les auteurices sont assez libres de définir leurs propres univers avec des points communs mais aussi des différences. C'est pour ça que j'ai Mercy Thompson, Alex Verus, Rebecca Kean, les Ben Aaronovitch et autre Charley Davidson. Je suis d'ailleurs ouverte à vos suggestions en la matière, je suis toujours à l’affût de nouvelles séries!

Donc, après avoir été relancée, encore et encore, pendant des années, par mon amie Cathy, je me suis enfin lancée dans cette série Kate Daniels. J'ai immédiatement accroché, je ne vais pas mentir, j'ai boulotté les trois premiers tomes ainsi qu'une novella vachement vite et je me retiens de ne pas sauter sur le tome 4 (celles et ceux qui ont déjà lu Kate Daniels savent comment finit le tome 3 et surtout comment commence le tome 4....).

Tout d'abord, j'ai beaucoup aimé l'univers qu'installe Ilona Andrews (il s'agit au passage d'un couple d'americano-russe). La série se passe dans une Atlanta transformée suite à l'apparition de la magie et comme vous le savez, j'ai une sensibilité particulière pour ce genre de série qui ne se passe pas dans des grandes villes bien connues comme c'est le cas pour Mercy Thompson, Rebecca Kean et Charley Davidson. Personnellement, ça me fait encore plus croire à la possibilité d'un tel univers. Je ne connais pas Atlanta donc je ne sais pas du tout si celles et ceux qui connaissent, reconnaissent un peu la ville mais j'aime l'ambiance qu'Ilona Andrews installe. Dans Kate Daniels, la magie et la technologie se disputent la place prédominante. On apprend que la magie a dominé la Terre pendant longtemps avant de disparaître complètement et de laisser la place à la technologie. Cependant, depuis plusieurs années des vagues de magie refont surface et avec elles, des créatures oubliées comme des muteurs, les vampires et autres sorciers à la magie de sang. Je trouve son concept très intéressant avec ces vagues de technologie et de magie qui se succèdent et dont les effets sont différents. J'ai beaucoup aimé que pendant la magie, les voitures et téléphones ne fonctionnent pas et qu'inversement en temps de vague tech ce soit les objets magiques qui soient diminués. Les personnages doivent composer avec ces facteurs et ça rend le récit vraiment intéressant. Il n'y a pas de "solution miracle" où Kate est à son avantage tout le temps.

Parmi le bestiaire, on rencontre dans ce premier tome essentiellement des muteurs et des vampires qui sont je dois le dire très inventifs. Le système du vampire est assez unique en son genre et personnellement j'ai bien accroché alors que d'habitude je déteste les vampires (sachez que je suis TOUJOURS pour les muteurs). Les vampires ne sont ni plus ni moins que des cadavres manipulés à distance par des nécromanciens. The People comme s'appellent ces nécromanciens ont leur base dans un Casino. La ville est bien divisée en quartier dans lesquels il n'est pas facile d'entrer.
En ce qui concerne les muteurs, ils se regroupent en meute en fonction de leur espèce, chacune dirigée par un alpha et au-dessus d'eux, le Beast Lord, le roi des muteurs. Alors si vous connaissez Kate Daniels, vous connaissez déjà Curran...
Curran...J'aime énormément le personnage notamment parce qu'il se dévoile petit à petit. C'est un peu difficile de donner mon avis sur lui après avoir lu les trois premiers volumes parce que mon opinion s'est modifiée mais je vais tenter de vous dire ce que j'ai éprouvé pour le personnage au premier tome. Je l'ai trouvé un peu horripilant mais aussi fascinant parce qu'il est dangereux et que ses réactions ne sont pas toujours prédictibles. C'est vraiment un personnage qui évolue beaucoup.

Quant à Kate, je l'adore. C'est une héroïne très secrète et très réservée ce qui est assez étonnant car le récit est à la première personne du singulier, ce qui rend l'écriture d'autant plus intéressante. Elle ne manque pas d'humour, à l'image de sa première rencontre - mémorable - avec Curran, ni d'acharnement. J'aime aussi beaucoup sa personnalité et son pouvoir très particulier qui recèle de nombreuses énigmes. Dans ce premier tome, elle va chercher à retrouver le meurtrier de son tuteur par n'importe quel moyen, même si cela doit la mettre en danger, bien plus qu'on ne l'imagine. Autre détail mais qui a de l'importance pour moi, Kate n'est pas une super bombe qui fait tomber tous les hommes. Elle est très jolie et athlétique certes, vu son parcours et sa vie mais elle n'est pas reversante. C'est sa personnalité qui la rend attirante et j'aime beaucoup. Je trouve toujours plus facile de s'identifier à un personnage s'il n'est pas parfait, super beau, super fort, sans faiblesse etc. Kate est super équilibrée de ce point de vue et j'adore.

On sent bien que ce premier tome est une introduction à l'univers de Kate Daniels avec plein de pistes ouvertes même si l'intrigue est close. Les personnages principaux restent très mystérieux et ça donne envie de lire la suite pour mieux les connaître. C'est bien écrit, très pertinent dans les choix de narration et l'univers est original tout en conservant plusieurs bases bien connues.
Après avoir lu ce tome 1, j'ai rapidement plongé dans la suite mais je vous garde ça pour une autre chronique.
En attendant, si vous ne connaissez pas Kate Daniels, FONCEZ!!!
Bonne lecture. 

3 commentaires:

Léa Delapierre a dit…

BEST BOOK EVEEEEEEEER !! C'est une grande histoire d'amour entre Kate et moi. Pense-tu, c'est pour elle que je me suis mise à lire en VO, alors qu'avant l'anglais était mon pire ennemi.... J'ai lu le tome 10 il y a peu et je suis en deuil : je n'arrive pas à réaliser que c'est fini :( !!
Bref, j'aiiiime cette série ♥♥♥♥♥♥♥♥

Perséphone a dit…

Je savais que cet article te plairait ;-)

Léa Delapierre a dit…

@Perséphone : Tu me connais si bien xD

Publier un commentaire