mardi 28 janvier 2014

Les secrets du IIIe Reich - François Kersaudy


Présentation de l'éditeur: Le but de cet ouvrage n'est pas de faire table rase de tout ce qui s'est écrit jusqu'à présent, ou d'apporter au lecteur des révélations aussi sensationnelles qu'invérifiables. Il est plutôt de revisiter certains épisodes mystérieux du IIIe Reich, en faisant à l'occasion de chaque récit la part de ce qui s'est avéré, de ce qui est douteux et de ce qui est purement fictif. 
Pourquoi Hitler a-t-il multiplié les efforts -et les cadavres- pour dissimuler ses origines? Quel est le secret de l'envoûtement exercé sur les foules par cet artiste peintre au physique ingrat et au discours haineux? Comment le régime national-socialiste a-t-il pu survivre pendant douze ans, alors que ces dirigeants ne cessaient de se combattre? Que s'est-il vraiment produit pendant la Nuit des longs couteaux? Quelle est la vérité sur l'affaire Rudolf Hess, qui a donné lieu à tant de publications fantaisistes? Quelle était la nature exacte des relations d'Hitler avec femmes? L'amiral Canaris était-il un traître ou un héros? Qu'y a-t-il de vrai dans les informations contradictoires publiées sur la santé d'Hitler, au vu des notes prises par ses médecins? 
Le pari fait par l'auteur est que, sur tous ces sujets, les lecteurs trouveront la réalité plus passionnante que n'importe quelle fiction. 

Changement de décors aujourd'hui puisque je vous emmène à la découverte d'un ouvrage d'Histoire sur le gouvernement du IIIe Reich et les hommes qui l'ont composé. 

Ne vous fiez pas à la couverture ni au titre tapageur. Les secrets du IIIe Reich n'est pas, comme on pourrait le penser à tord, un énième livre à succès pour voguer sur une vague qui a certes la cote mais qui se révèle indigeste à maints égards. François Kersaudy est un historien spécialiste de la période, ancien professeur à la Sorbonne et à Oxford et le détenteur de onze prix littéraires français et britanniques. Grand spécialiste de Churchill, il est le seul à avoir publié un ouvrage sur les relations entre de Gaulle et Churchill et a aussi écrit des biographies de Goering et Lord Mountbatten. Oui ça envoie plutôt du lourd.

Autant commencer par ce qui fâche, je trouve que la couverture et le titre ne vont pas du tout avec le contenu du livre. Si je n'avais pas su que l'auteur était François Kersaudy, j'aurai certainement passé mon chemin. Je préfère également mettre en garde le lecteur. Il ne s'agit pas ici de se pencher sur la seconde guère mondiale, mais bien sur le IIIe Reich, l'institution politique et ses membres. Kersaudy n'aborde donc jamais la question de la Shoah puisque ce n'est pas là son propos. Sur une critique publiée sur le net, l'auteure regrettait justement que la question de l'holocauste juif ne soit pas abordée et que Kersaudy s'intéresse beaucoup plus à la question militaire et politique or Kersaudy EST un spécialiste d'histoire militaire et politique. Ne soyez donc pas surpris. Si vous cherchez un livre sur la Shoah, il en existe plein d'autres faits par d'excellents spécialistes de la question. 
Il n'y a rien de sensationnel dans ce livre. Comme l'explique François Kersaudy dans sa préface - dont je conseille vivement la lecture - il n'est pas question d'assommer le lecteur avec des révélations sur les crimes de guerre des nazis ni sur la face cachée - si tant est qu'il existe une face cachée - des dirigeants du Reich. Ce qui m'a plu dans la démarche de l'historien c'est avant tout d'admettre que son livre n'est pas exhaustif, qu'il n'est pas non plus péremptoire - notamment dans le cas de l'affaire Hess puisque certaines archives sont tenues secrètes par les Archives nationales britanniques jusqu'en 2017 - mais qu'il est en fait, le fruit des recherches passées. Faire le point en 2013 sur nos connaissances sur les différentes questions dont il traite est ce qui intéresse le plus l'auteur. 

Le présent ouvrage aborde donc huit questions d'importance mais parfois méconnues sur le IIIe Reich. Sur Hitler, Kersaudy se penche sur le mystère de ses origines, son talent d'orateur, son rapport avec les femmes et sa santé. Il examine également les relations qu'entretenaient les membres du gouvernement et se penche plus avant sur le cas de Rudolf Hess et de l'Amiral Canaris. Enfin, Kersaudy aborde en détail les évènements qui ont conduit à la Nuit des longs couteaux et son déroulement. 

Si certains sujets abordés par Kersaudy sont connus, comme la Nuit des longs couteaux, d'autres au contraire font encore partis des mystères qui entourent le gouvernement Hitlerien. J'ai été particulièrement passionnée par le chapitre sur "Le panier de crabe" dans lequel on apprend que les dirigeants nazis ne pouvaient pas se supporter. Chacun avait des dossiers compromettants sur ses ennemis et même sur le führer, histoire de se prémunir des coups bas des autres ministres du Reich. Il est proprement hallucinant de voir que chacun avait des prérogatives, ministérielles ou de directions, qui recoupaient en fait celles de quelqu'un d'autre, de sorte qu'il y avait constamment une guerre entre services, au profit d'Hitler lui-même. On prend alors la mesure de l'horreur: alors que les dirigeants du IIIe Reich nous apparaissent comme puérils à franchement stupides en passant par cupides ou complètement névrosés - pédophiles, violeurs, escrocs etc la brochette est "belle" - ils ont réussi malgré tout à dominer l'Europe pendant quelques années et à orchestrer le plus grand génocide de l'Histoire. On se prend alors des sueurs froides à la pensée de ce qu'aurait pu être la Seconde Guerre mondiale s'ils avaient été de véritables stratèges....
Les relations d'Hitler avec les femmes est également un chapitre intéressant qui permet de mieux "comprendre" ce personnage tordu. 

Sur les huit chapitres présentés par Kersaudy, deux font encore débats notamment parmi les historiens. Il s'agit du chapitre sur Rudolf Hess et l'organisation de son voyage secret en Angleterre en 1941 et celui sur l'Amiral Canaris présenté tour à tour comme un grand héros ou un traitre. Sur l'affaire Hess, Kersaudy lui-même nuance son propos, sachant que certains documents sont encore inaccessibles à ce jour. En ce qui concerne l'Amiral Canaris, c'est un chapitre qui m'a beaucoup plu, justement parce qu'il est tout en nuances. Il ne s'agit pas de faire l'hagiographie de l'Amiral directeur de l'Abwehr - les services secrets de la Wehrmacht - mais bien de montrer qui était cet homme, avec ses forces mais aussi ses faiblesses. 

J'ai lu sur le net une chronique affirmant que le style de Kersaudy est académique et pesant, personnellement j'ai trouvé l'ensemble fluide et souvent très drôle car il n'hésite pas à alléger son discours, lorsque c'est possible, par quelques remarques amusantes. C'est vrai qu'il cite souvent beaucoup de monde et qu'il n'y a pas de notice biographique sur chacun. C'est pourquoi je pense que si Les secrets du IIIe Reich est un livre grand public, il ne peut pas être abordé par des néophytes complets. Il faut connaitre un minimum les dirigeants nazis de l'époque.  Le livre est complété par de nombreuses notes de bas de pages, de notes en fin d'ouvrage ainsi que d'une bibliographie sélective très intéressante. Pas de sources primaires mais des ouvrages écrits à la portée du public. 

Pour ceux qui souhaitent approfondir leurs connaissances sur l'organisation politique du IIIe Reich ainsi que sur le personnage d'Hitler, je recommande absolument ce livre. Bonne lecture.

0 commentaires:

Publier un commentaire