mercredi 22 mai 2013

Strictly Ballroom (1992)



Vivir con miedo es como vivir a media


FILM DOUDOU DE PERSEPHONE


Résumé: Scott Hasting est l'un des meilleurs danseurs de danse de salon et près de remporter le Pan Pacific Grand Prix. Seulement, Scott veut danser ses propres pas et des danses qui ne sont pas acceptées par la fédération. Sa partenaire Liz décide donc de le plaquer au profit d'un de ses concurrents. C'est alors que la timide Fran, décide de proposer un marché à Scott: s'il accepte qu'elle soit sa partenaire, elle dansera les pas qu'il aura choisit. Seul problème, Fran est une débutante et pas franchement la partenaire la plus jolie de la terre. 


CASTING

Paul Mercurio ............................................. Scott Hastings
Tara Morice ................................................ Fran
Bill Hunter .................................................. Barry Fife
Pat Thomson ............................................... Shirley Hastings
Gia Carides ................................................. Liz Holt
PEter Whitford ............................................ Les Kendall
Barry Otto ................................................... Doug Hastings
John Hannan ............................................... Ken Railings
Sonia Kruger ............................................... Tina Sparkle
Kris McQuade ............................................. Charm Leachman
Pip Mushin .................................................. Wayne Burns
Leonie Page ................................................. Vanessa Cronin
Antonio Vargas ........................................... Rico 

Fran et Scott au début de l'entrainement
En premier je dirais que j'adore les films sur la dance ou les comédies musicales (je ne vous conseille pas de me voir devant un film avec Fred Astaire!). Même s'ils ne sont pas très bons, je jette un oeil et éventuellement je ne garde que les scènes de danse qui m'ont plu si le scénario pêche par trop de blabla inutile ou de miel poisseux (j'aime la romance, pas la guimauve, thank you very much). Dirty Dancing, Take the lead, Center Stage, Dirty Dancing 2, Step up, Hairspray, Stomp the Yard:  je me les regarde dès que j'ai un coup de déprime. Comme en plus généralement (allez 9 fois sur 10) le tout est complété par une romance en bonne et due forme, ça fait du bien au moral.

Deuxièmement j'adore les histoires de vilains petits canards. Non vraiment j'adore. J'aime voir une héroïne gauche/pas jolie/mal à l'aise (rayez la mention inutile) devenir un joli cygne et le héros, souvent beau gosse qui ne pense même pas à regarder ce qu'il y a derrière une façade, devenir mort d'amour pour un petit bout de femme. J'aime les vilains petits canards car pour être honnête ce sont les héroïnes auxquelles je m'identifie le mieux (oui je prêche pour ma paroisse et alors?). Elles me donnent vraiment l'impression que tout est possible.

Alors comme ici on combine dance et ugly duckling je ne pouvais que me jeter dessus. En réalité, je connais Strictly Ballroom depuis de nombreuses années mais j'avais envie de le revoir il y a deux jours et comme la chronique du mercredi c'est cinéma...je me suis dit: faisons une pierre deux coups. Voila, je vous parle d'un de mes films doudou!

Perhaps, Perhaps, Perhaps?
Strictly Ballroom ou Ballroom dancing en français (l'absurdité de traduire un titre anglais par un autre titre anglais moins bon!) fait parti de la fameuse Trilogie du Rideau rouge de Baz Luhrmann. C'est même le tout premier de la trilogie avec Romeo + Juliet et Moulin Rouge. Filmé en 1992, on sent le passé 90's. Les costumes, les coiffures et le maquillage, tout tient presque de l'immonde (si on met de côté le héros Scott). C'est ultra kitch mais respecte assez bien l'ambiance des années 90 et celui des Danses de salon. Entre les costumes colorés et les danses figées, on sent bien le carcan dans lequel est emprisonné notre héros. Si Scott correspond bien au genre des héros de dance qui veulent "conquérir leur liberté", "être le meilleur" etc, les ambitions de la douce Francesca "Fran" sont toutes autres. Ce que veut Fran, c'est simplement danser avec Scott qu'elle admire depuis longtemps sans rien dire. Il faut dire que Fran est issue d'une famille de gitans espagnols, qu'on la surnomme Frangipane et qu'elle n'est pas très jolie. Réunir Scott et Fran est assez explosif car ils n'ont, à part la danse, pas grand chose en commun. Seulement l'alchimie est là, le couple fonctionne et la douceur de Fran va venir à bout des préjugés de Scott à son égard. On prend plaisir à voir Fran éclore sans qu'elle ne devienne jamais une beauté fracassante. L'actrice est très bien choisie pour ça. Elle est jolie mais pas renversante non plus et le courant qui passe dans le couple est très bien ressenti.

El Paso Doble!
L'histoire se passe plus ou moins en deux temps: La formation du couple "professionnel" Scott et Fran et l'entraînement pour le Pan Pacific Grand Prix, sur fond de danse passionnée espagnole, le pasodoble, propice aux révélations amoureuses de nos deux protagonistes. Là aussi, tout en douceur, Scott se rendant compte qu'il a à ses côtés une gentille fille avec qui il prend du plaisir à danser. Parmi tout le tapage des autres personnages, entre la mère de Scott, Shirley et son ancienne partenaire Liz (on en a de l'hystérique), l'histoire Scott-Fran se fait sans autre bruit que celui de la musique gitane. Fran se révèle être la plus courageuse des deux. Si Scott a l'impression que les obstacles sont insurmontables - pensez il doit admettre qu'il danse avec Fran le pauvre chou d'amour - les obstacles qui entourent Fran sont innombrables mais elle ne lâche jamais. Fran est un personnage que j'aime énormément. Le père de Scott et le père et la grand-mère de Fran sont également de superbes personnages.

Les acteurs sont bons que ce soit dans l'odieux ou dans le charmant, ils tiennent bien leur rôle autour de nos deux héros. Quant aux rebondissements du scénario, ils sont créés, non pas par des éléments externes trop prévisibles, mais par les personnages eux-mêmes que ce soit en bien ou en mal. Ces choix scénaristiques font que j'ai plus de facilité à croire à leur histoire.

Perhaps, Perhaps, Perhaps, mon morceau préféré (spoilers)

Les danses et la musique collent à l'intrigue juste comme il faut. Le mélange entre les danses de salon classiques et les danses latines donne de l'épaisseur aux morceaux choisis. Paul Mercurio est sublime, son solo dans le premier tiers du film, c'est du bonbon pour les yeux comme dirait State Alchemist! (Ca ne gâche jamais rien!). Quant à Fran, on imagine bien le passage entre la débutante et la danseuse de pasodoble. Ma scène préférée reste sans contexte le morceau de danse sur Perhaps, Perhaps, Perhaps tant il est représentatif de l'histoire en générale (et il me serre le coeur à chaque fois!). Quant à la danse de la fin ou à Time after Time (chanté par l'actrice d'ailleurs)....Que du bonheur comme on dit.

Un film over doudou que je recommande à tous les fans du genre ou qui ont besoin de romance. Définitivement mon préféré de la Trilogie du Rideau Rouge!

Danse final - attention spoilers

8 commentaires:

Shelbylee a dit…

Je suis complètement fan, j'adore ce film, sa musique, ses danses, ses extravagances,ses personnages, j'adore Time after Time...Et je suis d'accord avec toi, l'actrice est jolie sans jamais être trop belle contrairement à beaucoup d'autres films...

trillian a dit…

le film est kitsch et pas mal de défaut mais je l'adore aussi, je le trouve drole, attachant, et puis même le coté kitsch est sympa, il est plein de charme!

Miss Babooshka a dit…

Vu dans les années 90, beaucoup revu par la suite, un film doudou pour moi aussi et probablement mon préféré de Baz L.

Perséphone a dit…

@Shelbylee: Oui c'est ce qui me plait. Souvent le vilain petit canard pour eux c'est enlaidir une actrice magnifique...ça n'a pas de sens!

@Trillian: Je t'avoue que je ne vois pas les défauts tellement je l'adore!

@Miss Babooshka: J'ai beaucoup aimé les deux autres de la trilogie mais c'est vrai que celui-ci....je l'adore. Et c'est pourtant le moins connu!

JainaXF a dit…

Je l'aime beaucoup aussi, même si mon préféré de la trilogie reste Moulin Rouge (je suis plus chansons que danses, et puis Ewan McGregor, quoi !!) ! Mais niveau doudou, c'est sûr que ce film est excellent et Scott n'est pas mal non plus... ;-)

Et les scènes de danse sont très réussies ! J'adore aussi le début où on a l'impression que quelqu'un est mort alors que Scott a juste essayé de nouveaux pas, la "mesure" des personnages...

Perséphone a dit…

J'adore Moulin Rouge qui a un côté plus comédie musicale que danse en fait. Du coup c'est dur de les comparer vraiment.

Oui!!! Au début tu penses, mon Dieu années 90 qu'est-ce qu'il a...et en fait non...il veut danser! "Did I fail him as a mother?" la crise de rire!

Sarah a dit…

Très bon film malgré le kitsch (en même temps c'est la danse de salon! mama mia les tenues!).
Je prends à chaque fois plaisir à le revoir :)
J'adore les personnages savoureux et excentriques à souhait (la mère! les enfants).
Scott est choupinou même si un peu tête à claque je dois dire.
J'adore le côté espagnol, avec le "duel" entre le papa et Scott.
J'aime le style de Baz, exubérant, coloré, passionné :)

Perséphone a dit…

Voila tout pareil :D

Publier un commentaire