mercredi 11 novembre 2009

L'heure zéro vs Towards Zero

























Comment comparer un film français et un épisode d'une série anglaise? Cela semble à première vue assez saugrenu. Pourtant je vous promets qu'il y a une certaines cohérence. En effet que ce soit le film français L'heure zéro de Pascal Thomas sorti en 2007 et l'épisode Towards zero de la série Miss Marple sorti en 2007, il n'y a qu'un pas. Comment raconte-t-on un Agatha Christie des deux côtés de la Manche?

Pour une fois dans ma vie je vais être chauvine et je vais commencer par L'heure Zéro de Pascal Thomas.
Si L'heure zéro est l'adaptation du roman d'Agatha Christie, il n'en a pas moins été francisé. Les noms changent de consonnance, mais le décor et le temps est presque le même (l'action se situe dans les années 2005 mais les costumes et le ton suranné des décors laissent flotter l'imagination vers les années 50').

Ainsi Neville Strange devient Guillaume Neville, Kay Strange Caroline Neville, Audrey Strange Aude Neville, Mary Aldin Marie Adeline, Ted Latimer Fred Latimer, Mr Treves Mr Trevoz et Battle L'inspecteur Martin Bataille. De maigres changements bien agencés car il est facile pour un connaisseur de l'oeuvre de s'y repérer.


Guillaume Neville: Melvil Poupaud
Aude Neville: Chiara Mastroiani
Caroline Neville: Laura Smet
Camilla Tressilian: Danielle Darieux
Martin Bataille: François Morel
Marie Adeline: Alessandra Martines
Thomas Rondeau: Clément Thomas
Fred Latimer: Xavier Thiam
Maître Trevoz: Jacques Sereys

L'histoire est particulièrement bien adaptée, fidèle au roman jusque dans la fin. Les acteurs sont subtiles, changeants, dérangeants, troublants. L'ambiance est lourde dans le manoir de la Pointe aux Mouettes. A noter le jeu splendide de Danielle Darieux (comme d'habitude) et la flegme tout britannique de Melvil Poupaud véritablement époustouflant. Il arrive sans effort à reproduire le charme troublant de Neville Strange, son flegme et sa passion cachée.
Laura Smet quant à elle nous offre une Caroline Neville violente et passionnée, un tantinet vulgaire et colérique. Chiara Mastroiani ébloui l'écran par sa douceur et sa fragilité anxieuse.

Une excellente adaptation du roman qui nous tient en haleine jusqu'à la dernière seconde.



TOWARDS ZERO
La version d'ITV de 2007 présente déjà une incongruité: la présence de Miss Marple! En effet, Miss Jane Marple n'appartient pas à ce roman. Toutefois sa présence n'est pas si idiote que ça, car elle est assez discrète. Elle se contente d'observer sans rien dire, de regarder les relations qui se nouent et se dénouent. On retrouve avec plaisir un petit détail marpleien: sa façon d'être au courant de tout et d'agacer les autorités par sa sagacité.
Quant à l'histoire elle est elle aussi très proche du roman d'Agatha Christie mis à part certains petits changements voulus plus glamour. Toutefois il n'y a rien à lui reprocher.

Miss Jane Marple: Geraldine McEwan
Neville Strange: Greg Wise
Audrey Strange: Saffron Burrows
Kay Strange: Zoe Tapper
Camilla Tressilian: Eileen Atkins
Thomas Royde: Julian Sands
Ted Latimer: Paul Nicholls
Mary Aldin: Julie Graham
Mr Treves: Tom Baker

Zoe Tapper est plus subtile que Laura Smet dans son interprétation de Kay Strange, un peu moins vulgaire et moins colérique. Greg Wise fait un tès bon Neville même si je préfère son homologue français. Quant à Saffron Burrows, elle est incontestablement plus proche du personnage initial que ne l'est Chiara Mastroiani, fine, pâle et appeurée, Saffron offre au spectateur une sublime Audrey Strange et nous n'avons alors aucun mal à comprendre la jalousie qu'éprouve Kay devant cette beauté parfaite.

Une très bonne adaptation anglaise.

Verdict: pour ma part, j'ai préféré L'heure zéro de Pascal Thomas mais towards zero est tout aussi réussi, et la présence de Geraldine McEwan et de son adorable frimousse offre un petit plus à la version britannique.

0 commentaires:

Publier un commentaire