samedi 18 mai 2013

Frères, soeurs et autres complications! Les fratries en littérature


Pour my Baby Sister Frans

Nous revoici pour une nouvelle thématique littéraire!

Cette fois-ci j'ai prévu de vous parler des fratries tout simplement parce que c'est un sujet qui me plait énormément. Je ne saurais pas vraiment vous dire pourquoi, mais j'aime les familles nombreuses, les maisons où il y a du bruit et des cris, des enfants partout. Certaines de mes amies les plus proches viennent de ce genre de famille et je comprends qu'avec cinq ou six frères et soeurs la vie ne soit pas tout à fait simple. Cela dit, seul à deux ou à trois, rien n'est moins compliqué! Et comme les frères et les soeurs ça ne se noie pas à la naissance comme les chatons (mais non je n'ai noyé personne!) il faut bien faire avec.

Je vous parlais déjà des fratries en 2011, je réitère avec de nouveaux titres dans ma besace. 



Qu'est-ce qu'une histoire sur une fratrie? C'est avant tout une histoire centrée sur la famille ou dans laquelle la famille à une grande place. Il faut qu'il y ait de l'interaction entre tout ce petit monde sinon ça ne compte pas. Si j'aime les histoires de familles nombreuses, on peut parler aussi de romans sur les fratries même en nombre restreint même s'il est vrai que ce sont les premiers qui viennent à l'esprit d'abord. 

Gérer une histoire sur une fratrie ou éventuellement sur un couple (frère/soeur, frère/frère, soeur/soeur) n'est pas une chose simple. En effet il faut parvenir à la fois à rendre compte de l'impression globale de la fratrie ensemble, leur relation les uns aux autres, mais aussi leur caractère individuel propre. Ainsi, une impression de groupe collectif sans distinction entre tel ou tel membre ne rend pas justice au genre, de même qu'une trop grande indépendance des membres sans véritable lien entre eux n'est pas non plus concluant. Chaque roman est donc unique en son genre. Un roman unique sans suite devra faire attention par exemple à ne pas trop mettre en avant le groupe sur l'individu tandis qu'une série ou une saga devra penser à bien interconnecter les différents tomes et les différents membres de la fratrie pour ne pas surestimer l'individu sur le groupe. Oui je sais la théorie c'est barbant.
Pour résumer, la fratrie en littérature c'est un dosage savant, un peu comme la recette de muffins. 

Qu'il s'agisse d'un roman, d'une série ou d'une saga (pour la différence entre série/saga je vous renvoie chez les princesses), que l'on ne s'attache qu'à un seul frère ou une seule soeur ou bien à chacun, petit tour d'horizon des fratries en littérature par thème s'il vous plait! 


On ne les présente plus, vous les avez lu enfant ou adolescente (ou bien il ne vous manquait que mon billet pour avoir envie de les découvrir) et ils ont ou vont marquer votre imaginaire! 

- Pride and Prejudice de Jane Austen. On pouvait pas commencer cette liste sans parler d'une des fratries les plus connues du XIXe siècle! Les cinq soeurs Bennet: Jane, Elizabeth, Mary, Kitty and Lydia font le bonheur des lectrices (et lecteurs) depuis leur parution.

- Sense and Sensibility de Jane Austen. Parce que le lien qui uni Elinor et Marianne est particulièrement fort, les deux soeurs Dashwood méritent bien leur place ici. 

- Mansfield Park de Jane Austen. Même s'il ne s'agit pas tout à fait de fratrie conventionnel entre les Bertram et les Price on trouve un nombre non négligeable de frères et soeurs et de cousins, cousines. 

- Les quatres filles du Doctor March (Little Women) de Louisa May Alcott ou nous rencontrons Margaret, Josephine, Elizabeth et Amy March. 

- La série Nurse Matilda, Nurse Matilda goes to town et Nurse Matilda goes to the hospital de Christianna Brand (adapté au cinéma sous le titre de Nanny McPhee). 

- La série Narnia de C.S. Lewis où nous suivons les quatre Pevensie: Peter, Susan, Edmund et Lucy ainsi que leur cousin dans le monde magique de Narnia. 

- Les frères Karamazov de Dostoïevski grand classique de la littérature russe. 



Evidemment, ce thème est particulièrement exploité dans la littérature pour enfant notamment parce que c'est là que, le plus souvent, se construisent les relations fraternelles et sororales. Dans les romans jeunesses on compte sans problème quelque fratries célèbres!

- Quatre soeurs de Malika Ferdjoukh voici quatre romans (et une intégrale) sur les soeurs Verdelaine qui, comme les trois mousquetaires étaient quatre, sont en fait cinq: Charlie qui répare tout dans la maison, Geneviève qui ne ment jamais, Bettina l'ado terrible, Hortense et son côté Saint-Pierre et Miquelon et Enid la petite dernière protectrice de Blitz et Swift. 

- La série Harry Potter de JK. Rowling. Paradoxe puisque le héros est orphelin mais la famille Weasley compense largement. Il s'agit d'une des fratries les plus connues dans le monde, les Weasley, leurs tâches de rousseur et leurs cheveux roux! Une de mes fratries préférées. 

- La série The Quantock Quartet de Ruth Elwin Harris. Cette série nous fait vivre aux côtés de quatre soeurs: Sarah, Frances, Julia et Gwen durant la première guerre mondiale. 

- La série Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire de Lemony Snickett qui nous narre en treize tomes de treize chapitres la vie malheureuse et pleine d'embuche des trois Baudelaire: Violette, Klaus et Prunille (Sunny). 

- La série Une famille aux petits oignons de Jean-Philippe Arrou-Vignod. Quatre histoires sur six frères dont le prénom commence par Jean-...

- Oh boy! de Marie-Aude Murail largement sur le thème de la famille recomposée. Un petit bijoux.

- La fratrie des Gilberth de Treize à la douzaine et sa suite Six filles à marier, romans autobiographique de Franck B. Gilberth Jr. et d'Ernestine Gilberth Carey. (Merci Julitte).



Parce que justement les relations Frères/soeurs ne sont pas toujours des plus roses, voici quelques romans qui font part entre amour et haine avec souvent une frontière très mince entre les deux.

- Les Hauts de hurlevent d'Emily Brontë. Si je l'ai mis ici et non pas dans les classiques c'est avant tout parce que ce roman est viscéralement chargé en haine et notamment d'une haine entre frère/soeur et autre membre de la famille. Un roman bouleversant.

I capture The Castle de Dodie Smith qui nous parle de Cassandra et de sa soeur Rose dont les relations sont à la fois houleuse et pleine d'amour et de compréhension.

- Les nouvelles de JD Salinger sur la fratrie Glass: Seymour, Bud, Boo boo, Walter, Franny et Zooey. Les relations sont plutôt fusionnelles chez les Glass surtout entre les deux aînés et les deux benjamins.  

- Geek Love de Katherine Dunn aborde des relations perverses entre les jumelles Iphy et Elly et leur frère Arty. 

- Reviens-moi de Ian McEwan ou comment la jalousie peut détruire les relations entre deux soeurs. 

- We have always lived in the Castle de Shirley Jackson sur les soeurs Merricat et Constance blackwood qui vivent recluses après un drame familial. 

- The Blind Assassin de Margaret Atwood qui nous parle de la relation très difficile des soeurs Chase entraînant le lecteur dans les coulisses de deux guerres mondiales.  



Parce que dans les fratries on peut aussi voir double...ou triple...ou plus encore! 

- Le Treizième conte de Diane Setterfield, un roman sur la gémellité et sa complexité. Une histoire philosophique sur l'amour et la haine entre des jumeaux. 

- Twelfth Night (La nuit des Rois) de William Shakespeare. Lady Viola prend l'apparence de son frère Sebastian pour entrer au service du comte Orsino. 



Certaines vraies fratries (comprenez qui ont réellement existé) sont devenus célèbres. Je vous en propose une pas piquée des vers!

Les extravagantes soeurs Mitford d'Annick Le Floc'hmoan. Une biographie sur les soeurs les plus déjantées du XXe siècle! 



La Romance est partout! Je ne lâcherai pas le morceau avant que tout le monde soit converti au Poney paillette! Nom de Nom. Bref, la romance a réussi à sentir (flairer?) le potentiel de la fratrie. Quoi de mieux en effet que plusieurs happy ending pour non pas deux individus mais carrément une famille entière?! Je dois dire que lorsque les séries romances (il s'agit forcément de séries, un tome par frère/soeur) sont particulièrement bien réussies, on sent l'équilibre dans chaque tome entre l'importance de la fratrie et l'individualité de nos héros/héroïnes. 

- Les Bridgerton de Julia Quinn. La famille Bridgerton a une particularité, les enfants sont nommés par ordre alphabétique! Anthony, Benedict, Colin, Daphne, Eloisa, Francesca, Gregory et Hyacinthe. 



- Les soeurs Essex d'Eloisa James: Tess, Annabelle, Josie et Imogène. 



- Les Hathaway de Lisa Kleypas. Une de mes auteures chouchou

- Les Bedwyn de Mary Balogh

- Les Carsington Brothers de Loretta Chase

- Les Kowalski de Shannon Stacey 


- Les Gallagher (Magie Irlandaise) de Nora Roberts

- Les Frères McKade de Nora Roberts 

- Les MacGregor de Nora Roberts

- Les Frères Carhart de Courtney Milan

- Les Frères Turner de Courtney Milan

- Les Frères Sinister de Courtney Milan

- Les Malory de Johanna Lindsey

- Les Huxtable de Mary Balogh

J'en oublie sûrement beaucoup bien sûr! N'hésitez donc pas à participer et à laissez vos avis sur les fratries et les romans en question!

10 commentaires:

Nuwanda a dit…

Chouette liste :)
Petite remarque : il faudrait mettre "les benjamins" pour la famille Glass, puisque Zooey est un mec :))

Perséphone a dit…

Mercy Nuwanda je vais changer tout de suite je pensais que Zooey était une fille!

Lyora a dit…

y a aussi la famille Huxtable de l'auteur Mary Balogh

Perséphone a dit…

Je rajoute ça !

Elinor a dit…

J'aime aussi beaucoup ce thème littéraire (d'ailleurs je ressors d'une relecture de Pride and prejudice), et je me rends compte qu'il m'en reste encore pleiiins à découvrir ! Notamment les Bridgerton, parce que la romance rocks ^^

Perséphone a dit…

Exactement la Romance Rocks!

Julitte a dit…

Une très grande fratrie, celle des Gilbreth dans Treize à la douzaine (dont est très librement inspiré le film du même nom) et sa suite Six filles à marier. Il s'agit en fait d'un roman autobiographique de Franck B. Gilberth Jr. et Ernestine Gilberth Carey.

Perséphone a dit…

Je rajoute Julitte!

Zadig a dit…

Ce billet est génial!!! Tu résumes très bien les grandes lignes et surtout tu proposes des tonnes de titres je suis tellement contente d'avoir encore tout ça à découvrir ^^
Mon roman préféré est les hauts de Hurlevent, et parmi mes autres favoris on trouve Pride and Prejudice bien sûr, ainsi que Sense and Sensibility, mais aussi 4 soeurs de M. Ferdjoukh, Les 4 filles du Dc March. Harry Potter est of course mon roman contemporain préféré EVER, et j'ai sur-adoré Le treizième Conte. J'aurais peut-être ajouté dans cette liste Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur d'Harper Lee. Et mentionné la série Dexter car l'histoire entre Debra et Dexter est vraiment intense, même si je sais, ce n'est pas un livre ^^
Super super super article en tous cas!!!

Perséphone a dit…

Merci Zadig! Je suis d'accord avec tes références même si je ne partage pas ton amour pour Les Hauts de Hurlevent (je suis une janeïte) mais je comprends l'attrait des soeurs Brontë. Si tu as l'occasion un jour, je te conseille d'aller visiter leur maison et leur village de Haworth. C'est une véritable prise de conscience qui s'est opérée pour moi. On est dans le coeur même de la vie des Brontë.
Pour ce qui est de Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur je suis moyennement d'accord. Certes il y a une petite fille et son frère mais à mon avis l'action est plus tournée vers le personnage d'Harper Lee et de Truman Capote. Du coup j'ai un peu plus de mal à voir une vraie fratrie comme je le définie pour les autres romans.
Quant à Dexter pourquoi pas mais c'est évidemment très complexe.
Ravie que tu sois passée par là!

Publier un commentaire