vendredi 25 octobre 2013

Et si on se mettait à la BD? Episode 3: Le tombeau d'Alexandre



Pour ce troisième épisode je vous propose de découvrir une scénariste et dessinatrice française Isabelle Dethan et sa série en trois volumes: Le tombeau d'Alexandre

Présentation de l'éditeur: 1858. Au temps d'Auguste Mariette et des premières découvertes archéologiques, Alexandrie est alors le fief des pilleurs de tombes et aventuriers du monde entier. Parmi eux, sept ressortissants français découvrent les ruines d'une chapelle souterraine dédiée à Alexandre le Gand : le tombeau du Conquérant ne peut être loin... Complots, trahisons et meurtres ponctueront cette chasse au trésor peu commune. 

Le tombeau d'Alexandre est une bande dessinée en trois tomes scénarisée par Isabelle Dethan et dessinée par Julien Maffre. Je suis tombée par hasard dessus à la bibliothèque et j'ai été attirée par deux choses. Tout d'abord, le fait que la scénariste - qui est aussi dessinatrice pour d'autres séries - soit une femme m'a attiré l’œil. Je faisais la réflexion à ma petite sœur Frankie - qui connait bien mieux le monde de la BD que moi - qu'il s'agissait surtout d'un monde d'homme et que les femmes étaient souvent cantonnées à des BD "pour filles". Ces BD peuvent être de qualité, la question n'est pas là, mais dans le monde de la BD dite "sérieuse", qui ne soit pas drôle ou sur le quotidien, force est de reconnaître que les femmes sont largement sous-représentées. Forcément, voir qu'une scénariste-dessinatrice était à la base de plusieurs séries historiques avec un fort attrait pour l'Egypte, ça sentait bon. De plus, le titre et le résumé, une bande de chercheurs de trésor partant à la recherche du tombeau d'Alexandre le Grand en 1858 en Egypte...ça me rappelait un peu ma Peabody adorée et mon Emerson chéri et j'ai décidé de tenter l'aventure.

Autre point à ne pas négliger, ce qui m'a décidé à l'emprunter c'est que Le tombeau d'Alexandre est en trois tomes et qu'ils étaient tous trois disponibles. Après Murena en 8 tomes (à la bibli je n'ai pas encore mis la main sur le tome 9, il me nargue le vilain), et Le scorpion (bloqué au tome 4 parce que le 5 a disparu de la bibliothèque), j'avais envie de quelque chose de concis et que je pouvais lire d'une traite. J'ai bien fait, parce qu'une fois embarquée dans l'aventure aux côtés de ces personnages hauts en couleur, je n'aurai pas pu attendre une suite.

Pour être honnête, je n'étais pas particulièrement emballée par les dessins de Julien Maffre au début. Après Murena et le Scorpion aux dessins précis, je trouvais l'ensemble de Julien Maffre un peu brouillon. Cependant, après les premières planches, j'ai vite oublié mon scepticisme premier et j'ai fini par complètement accrocher, le graphisme donnant finalement vie aux personnages et à l'ambiance. Malgré la multitude de protagonistes, il est impossible de les confondre. Ils ont chacun leur physionomie et leur caractère. De plus le groupe est véritablement hétéroclite: jeunes, vieux, femmes, hommes, blonds, brun, roux, blanc ou métissé, la joyeuse petite bande est un mélange sympathique où chacun pourra à loisir s'identifier et compatir avec l'un où l'autre des personnages.
On retrouve également une ambiance Égypte au XIXe siècle qui me plait énormément. Sans avoir le côté fantastique de La momie, il y a un petit quelque chose des fouilles d'Emerson et Peabody même si ici, les momies égyptiennes n'est pas ce qui intéressent nos archéologues amateurs. Ce qui n'est d'ailleurs pas plus mal. Cela permet de gentils clin d’œil (notamment dans le tome trois) mais maintient l'intrigue sur un plan original. Pas de pyramides à fouiller mais les sous-sols d'Alexandrie à explorer ce qui permet à Julien Maffre de nous offrir de magnifiques planches.

Les personnages féminins sont particulièrement bien campés. Entre Éléonore, une riche veuve qui lit les textes anciens et Louise, élevée par sa mère dans un des bordels les plus connus de la ville et fille d'un trafiquant de momies, nous sommes en présence de deux personnages forts qui n'hésitent pas à en faire voir des vertes et des pas mûres aux autres hommes de l'équipe et surtout à leurs ennemis. Elles ont des amants et font avancer l'intrigue, bref elles me plaisent. J'aime aussi beaucoup Lazare, le jeune homme franco-égyptien qui doit faire le tri entre ses sentiments pour ses deux patries et ce qu'il ressent pour la jeune Louise. Les parents de Louise sont très touchants également assez drôles et pourtant prévenants.

L'intrigue est bien ficelée même si elle peut être prévisible par moment, les rebondissements ne manquent pas et j'étais littéralement accrochée au tome deux. La transition avec le troisième fut rapide, il me fallait la suite. Point. Si l'ensemble peut paraitre bon enfant, ce serait une erreur de ne pas la prendre au sérieux. Au fur et à mesure que l'intrigue se noue, le drame prend de l'ampleur et les protagonistes sombrent peu à peu. De nombreuses trahisons, des retournements de situations et un épilogues qui d'après certains sites de BD était prévisible mais qui moi m'a assez prise de court. Les jeux de séduction des couples de la bande apportent, même s'ils ne sont pas originaux, un peu de légèreté à l'histoire et de bonnes joutes oratoires. Le troisième tome, qui est selon moi le meilleur de la série, nous offre également des planches magnifiques des sous-sols égyptiens.

Un triptyque d'aventure et d'Histoire au pays des momies et de l’hellénisme, une bande de personnages farfelus et attachant, des rebondissements à la pelle...une série à ne pas manquer.

Le tombeau d'Alexandre est donc composé de trois tomes:

1. Le manuscrit de Cyrène
2. La porte de Ptolémée
3. Le sarcophage d'albâtre

0 commentaires:

Publier un commentaire