mercredi 19 décembre 2012

Les Eveilleurs: Ailleurs - tome 2 - Pauline Alphen


Présentation de l'éditeur: Je n’ai pas remercié mon père, je n’ai pas souhaité bon anniversaire à mon frère. Je n’ai pas remercié je n’ai pas souhaité mon père mon frère mon père mon frère frère frère... Trois jours qu’elle errait dans le dédale qui reliait le château de Salicande aux grottes dissimulées dans la montagne. Trois jours qu’elle essayait de retrouver son chemin, tailladée par l’angoisse et l’urgence, passant de grotte en grotte, de couloir en couloir, tournant en rond, se récitant cette phrase tant de fois qu’elle perdit le sens des mots. Trois jours que Claris avait disparu.

Les évènements s'accélèrent dans le monde de Salicante. Tandis que Ugh et Jad errent dans ce qui ressemble à des limbes, Claris se retrouve sur une île. Amnésique, ne sachant plus parler, l'adolescente doit se redécouvrir en même temps qu'elle aborde ce monde nouveau. Laissés à Salicante, Maya, Blanc-Faucon et Blaise entreprennent une quête pour comprendre ce qui a pu arriver aux jumeaux. Ainsi, ils remontent la piste de Sierra, la mère des enfants, disparue douze ans plus tôt. 

Dans ce second tome, nous suivons trois groupes différents: Ugh et Jad, Claris, et Maya, Blanc-Faucon et Blaise. L'action se multiplie donc pour porter le lecteur plus loin encore dans le monde des éveilleurs.  Ugh et Jad sont clairement dans la réflexion sur eux-même, leur famille, leur vie et leur désir aussi. Si Ugh veut rentrer chez lui, Jad préfère suivre Gabriel et tenter de comprendre ce qui est arrivé à sa mère et où elle se trouve. 
Pendant ce temps, Claris apprend un nouveau langage et une nouvelle vie, loin des tourments de Salicante.
Enfin à Salicante justement, Chandra se désespère de revoir son fils et Maya pleure son mari et la disparition de Jwel. La jeune Ellel quant à elle suit désormais son enseignement de nomade de l'écriture. Avec l'aide de Blanc-Faucon et de Blaise, Maya tente de comprendre ce qui a bien pu se passer. Les démons du passé ressurgissent. 

Si l'action se déplace, ce tome ci est peut-être, encore plus que le précédent, centré sur les personnages. Pauline Alphen prend le temps d'explorer leur psychologie, leurs attentes, leurs besoins et finalement c'est en développant ces aspects des personnages qu'ils avancent et font avancer l'histoire. 

J'aime toujours autant Chandra qui tente de surmonter sa douleur en donnant de l'importance aux autres. Maya aussi m'a beaucoup touchée. J'adorais Bahir et je dois dire que le couple Maya-Bahir fonctionnait parfaitement bien. Ici nous abordons une nomade solitaire mais qui au delà de sa douleur garde la tête froide. J'ai aussi énormément apprécié en apprendre plus sur Blanc-Faucon et le petit Merlin. Je suis pressée de découvrir ce que l'auteure leur réserve. Il faut dire aussi que Jwel-Blanc-Faucon est un couple que j'aime beaucoup également. 

Ce tome est aussi celui où l'on sort de Salicante et même des trois vallées et ou les personnages explorent des contrées nouvelles. Comme toujours il y a un soucis du détail et une précision dans les villages ou communauté abordés que j'aime énormément. Les îles par exemple présente une organisation complètement différente des villages autour de Salicante. Il n'y a pas le même langage, pas la même religion ni même le même rapport à la nature. Peuple de la mer, Claris découvre le sable, la plage et des rituels de passage propre à cet univers. 

Pour Ugh et Jad la découverte est plus métaphysique, de la réflexion sur soi. 
Chaque personnage grandi dans l'aventure! 

Une plongée supplémentaire dans le monde des Eveilleurs! 

0 commentaires:

Publier un commentaire