jeudi 6 décembre 2012

Le Salon du Livre - Jour 2 (Samedi 1er décembre)



Je pensais pouvoir ne pas être chargée comme une mule pour parcourir le salon en cette deuxième journée de folie...j'avais tort et je promets pour une fois ce n'est pas de ma faute!

Sans le savoir je courais à ma perte. Avant d'aller au salon du Livre j'ai retrouvé Chi-Chi, une des deux princesses d'In need of prince charming, et Sandy de Ca sent le brûlé. Evidemment la conversation a porté sur la Romance, genre noble s'il en est - j'attends au tournant le premier ou la première qui oserait remettre en cause cette affirmation. J'expliquais, avec l'aide appuyé de Chi-Chi, à quel point Sandy devait faire la connaissance de Gideon, The Beast of Blackthorne Hall (Ravished - Amanda Quick), dès que l'on dit "Rakes" ou "Beast" je perds toute dignité de toute façon. Comme de bien entendu Connall Maccon et Barrons ont fini par débouler dans la discussion avec leurs gros sabots (ce qui n'est pas déplaisant entendons-nous bien). Chi-Chi dans sa grande bonté, et grâce à une étagère trop pleine, a décidé de nous pourvoir Sandy et moi en Romances...

Je me suis donc retrouvée blindée pour les six mois à venir: Julia Quinn, Amanda Quick, Eloisa James, Julie Garwood et j'en passe! Ma bibliothèque va bientôt finir par ressembler à ça :
option rose bonbon - In need of prince charming

 ou à ça : 

option malle aux trésors - In need of prince charming
C'est donc les bras chargés que je suis arrivée au salon du livre pour cette seconde journée. Cela dit c'est une bonne méthode pour ne pas craquer sur tous les stands.
J'ai retrouvé Emjy, Miss Virginia et Poppée de Whoopsy Daisy (ça fait plaisir de revoir les copines, je comprends mieux Napélon à son retour d'exil tiens!) et l'aventure commença...

J'avais pour mission de faire dédicacer deux livres à PEF présent sur le salon. Pour ceux qui ne connaitraient pas PEF, il s'agit du papa du "Prince de Motordu" qui sévit dans nos librairies depuis.... près de trente ans.


J'étais toute fière de lui présenter deux livres dont un pour ma maman institutrice. PEF était charmant, drôle et détendu et il m'a signé mes livres très gentiment. Admirez un peu la dédicace pour le livre de ma maman, j'en reste coite!


Si vous cherchez à savoir à quoi ressemble le monsieur, il ressemble à ça: 

C'est le Père Noël en vérité PEF 
Dites bonjour à Elmer
J'ai ensuite accompagné les copines dans le salon ou j'ai pu voir le Papa d'Elmer. Ceux qui ne connaissent pas Elmer vont me faire le plaisir d'aller se jeter du haut de la falaise et plus vite que ça! (oui Cheshire déteint sur moi et alors?). J'adore cet éléphant multicolore et pour tout vous dire, ma trousse est une trousse Elmer. Si Cheshire et Paddington sont sages je ferai une photo.

Comme nous sommes de grandes veinardes, nous étions invitées à une la soirée de l'école des Loisirs à la fin du salon. Il y avait là, en plus de l'équipe formidable de la maison et de nombreux bloggeurs et bibliothécaires, quatre auteurs de choix: Audren, Alice de Poncheville, Malika Ferdjoukh et Colas Gutman.

Si je connaissais déjà Malika et que j'avais déjà lu un roman d'Audren, Alice de Poncheville et Colas Gutman m'étaient inconnus. Nous avons eu le droit à une série de questions sur leur personnalité, leur façon d'écrire ou comment leur vivent leurs textes. C'est toujours enrichissant parce qu'on se rend compte qu'il y a une multitude de combinaisons possibles et souvent cela aide à comprendre les romans que l'on a entre les mains. Entre Audren qui se réveille en sursaut en disant "Margarita Von Straten" et qui se laisse complètement porter par ses personnages - pour elle ils lui racontent une histoire, elle n'invente pas, elle copie sous dictée - et Malika Ferdjoukh qui met des garde-fous, il y a là deux mondes différents!

Je vous parlerai très bientôt des Orphelines d'Abbey Road que j'ai eu l'occasion de lire cet été mais je peux déjà vous dire que j'ai eu un coup de coeur pour Audren. Cette femme est folle et vous savez que la folie ça me connait (avec mon loustic de Chafoin). Elle est explosive, pétillante et ultra dynamique. Audren a vingt-cinq cerveaux qui ne fonctionnent pas tous très bien ou par intermittence comme elle le dit si bien elle-même - non parce qu'elle écrit 14h par jour, elle sort en boîte, s'occupe de ses enfants, chante...je veux le nom de son fournisseur. Pour elle, les adultes sont de vilaines bestioles qui ne sont là que pour embêter les enfants, à croire qu'ils ont eux-même oublié un jour qu'ils étaient petits, et dans la vie il faut s'amuser et profiter. Sincèrement, il faut apprendre à connaître Audren et vous n'en apprécierez que plus ses romans! Point Bonus, elle a une trousse en forme de converse qui lui va vraiment au pied... (merci au gamin qui a eu la bonne idée de lui dire "chiche t'es pas cap d'essayer ta trousse" oui elle l'a fait...normal quoi!)
Avec Emjy, Poppée et Miss Virginia, nous avons pu lui parler après la petite "conférence" et ce fut non seulement drôle mais intéressant. Nous avions eu des débats vraiment passionnants sur son dernier roman et nous avons pu lui poser nos questions en direct! Ce que j'ai vraiment apprécié c'est qu'elle ne semblait pas sûre elle-même des réponses, comme si finalement, elle n'était qu'une lectrice qui se contentait de retranscrire l'histoire. Je trouve ça complètement fou mais cela va très bien avec sa personnalité. C'est la première auteure que je rencontre qui parle de son écriture de cette façon et j'ai trouvé ça décalé mais tellement "elle".
Vous l'aurez compris: allez découvrir Audren et vite!

J'ai aussi fait la connaissance d'Alice de Poncheville, mon second coup de coeur! Extrêmement drôle, même si elle n'a pas l'air d'en avoir conscience, Alice de Poncheville est une belle personne. Pétillante, elle était très ouverte, prête à échanger avec nous ce qui nous a permis d'en savoir plus sur son travail d'écrivaine. Est-ce plus dur d'écrire pour les tous petits que pour les ados? Ecrivez-vous tous les jours? Avez-vous le temps de lire? (oui, oui et oui).
Une comédienne nous a lu des extraits des différents romans des auteurs présents et nous avons tous applaudis à la fin d'un extrait de Tamanoir hanté son prochain roman. Je ne peux vous dire qu'une chose, j'ai hâte, hâte, hâte de le lire! Des jeux de mots, de l'humour un peu grinçant, quelque chose de Pennac dans le ton, je suis sûre que ce sera mon prochain coup de coeur. Je suis ravie d'avoir fait sa connaissance, si ses romans sont à son image, vous devez les lire, je pense que vous ne serez pas déçus.

J'avais eu la chance de rencontrer Malika Ferdjoukh l'année dernière lors du Salon du livre de Montreuil 2011 et ce fut un plaisir de la retrouver et d'apprendre qu'à l'automne prochain nous aurons la chance de pouvoir lire son prochain roman! My, my, que de lectures en perspective.

Enfin, Colas Gutman, pas franchement à l'aise avec l'exercice d"interview" a parlé de son prochain roman Chien Pourri. Nous avons eu le droit, en plus d'un extrait, à une jolie histoire sur la naissance de Chien pourri (pour se faire pardonner d'avoir oublié la genèse de Sandra Bullot). La aussi, je pense que c'est un auteur qui va me plaire. Il a l'air extrêmement drôle et percutant.

D'ailleurs je suis repartie grâce à Doriane, merci encore, avec un beau sac estampillé "Ecole des loisirs, éditeur durable" et deux livres des auteurs présents: Mon amérique d'Alice de Poncheville et Les vingt-cinq vies de Sandra Bullot de Colas Gutman dont je vais évidemment vous reparler très vite! 

J'ai de la chance n'est-ce pas?
Cette soirée était vraiment le clou de la journée. Merci encore pour l'organisation et l'opportunité de rencontrer ces auteurs. Si d'ailleurs ils passent par là j'ai deux choses à leur dire: 
1) Merci de toute coeur! (je n'ai pas été élevée chez les sangliers et donc je préfère remercier trop que pas assez).
2) N'hésitez plus à venir commenter, nous parler, nous questionner! Je sais que la critique n'est pas forcément simple à lire mais discuter avec vous de ce qu'on aime ou non, ça ne peut qu'enrichir la lecture et l'écriture! En tout cas à titre personnel, je ne mords pas et je promets d'enfermer le Chafoin s'il sort les griffes alors n'hésitez plus! 

Sur ce je vous donne rendez-vous demain pour la fin de mes aventures au salon du livre!   

5 commentaires:

Tam-Tam a dit…

Option rose bonbon!! haha
quand je vois ce rayonnage (qui ne ressemble meme plus a cela puisque j'ai essayé de copier chi-chi et j'ai chromatiquement rangé mes livres) je me rappelle qu'il faut que je range et que je tri!

Sandy a dit…

J'adore t'entendre parler des auteurs comme ça ! ça me donne envie d'y être !

Perséphone a dit…

@Tam-Tam: Rangeons! c'est le mot.

@Sandy: Merci! *rougit*

Anonyme a dit…

Merci pour ce joli portrait !je suis touchée... je devrais plutôt dire , je suis atteinte, completement atteinte :-)
C'était un grand plaisir de vous rencontrer !
à bientôt
audren

Perséphone a dit…

Nous sommes donc deux à être atteintes! Ne changez surtout pas!

Publier un commentaire