vendredi 25 mai 2012

Upstairs Downstairs - Saison 2 (BBC 2012)


Résumé: Nous sommes en 1938. Lady Holland vient d'avoir son second bébé et elle a du mal à s'en remettre. Lord Holland de son côté doit gérer la mort de sa mère, l'arrivée de sa tante et de sa soeur à la maison en plus de la crise qui s'annonce avec l'Allemagne. Lady Persephone vit toujours à Berlin ce qui commence à nuire à son beau-frère. Pour couronner le tout, Mrs Buck se retrouve incapable d'assurer ses fonctions downstairs et laisse ce soin à Mr. Pritchard.
Avec la guerre qui s'annonce, le 165 Eaton Place va être le témoin de nombreux bouleversements.

CASTING

Keeley Hawes ...................................................................... Lady Agnes Holland
Ed Stoppard ......................................................................... Sir Hallam Holland
Adrian Scarborough ............................................................. Mr. Warwick Pritchard
Neil Jackson ......................................................................... Harry Spargo
Anne Reid ............................................................................ Mrs. Clarice Thackeray
Claire Foy ............................................................................. Lady Persephon Towyn
Art Malik .............................................................................. Mr. Amanjit Singh
Blake Ritson ......................................................................... The Duke of Kent
Nico Mirallegro .................................................................... Johnny Proude
Laura Haddock ..................................................................... Bery Ballard
Ami Metcalf .......................................................................... Eunice McCabe
Jean Marsh ............................................................................ Rose Buck
Alex Kingston ....................................................................... Dr. Blanche Mottershead
Sarah Gordy .......................................................................... Pamela Holland
Michael Landes ..................................................................... Casper Landry
Emilia Fox ............................................................................. Lady Portia Arlesford

Malheureusement, il n'y aura pas de saison 3 de Upstairs Downstairs. Si je le dis dès maintenant c'est tout simplement parce que cela peut vous aider à comprendre pourquoi la saison 2, bien qu'ayant une fin, ne semble pas aboutie.
En effet, il y a beaucoup de questions auxquelles j'aurai aimé avoir des réponses. Cependant la saison 2 a une cohérence et bénéficie d'une vraie fin. Il n'y a pas de cliffhanger insoutenable!

J'ai beaucoup aimé cette saison 2. Contrairement à Downton abbey où l'histoire se désintègre en un soap à ralonge, Upstairs Donwstairs a su garder une tenue de route malgré le désistement d'Eileen Atkins et la maladie soudaine de Jean Marsh. Si les deux premiers épisodes sont un peu long et sans grandes palpitations, ils préparent le terrain pour quatre derniers épisodes magnifiques et rythmés. Tout est posé en filigrane: les personnages, les conflits à venir et les belles ou moins belles histoires.

Lady Agnes Holland est impeccable comme toujours. J'aime beaucoup son personnage, elle est fraîche, naturelle et même si elle est un peu naïve par moment, j'aime sa façon très digne de gérer différentes situations. J'ai trouvé sa relation avec Casper Landry très belle, très saine en fait. Cela met bien en balance ce qui se passe chez elle. D'ailleurs Lord Holland m'a proprement énervée! Non seulement il délaisse sa femme et en plus il en regarde une autre mais c'est quand même la faute de Lady Holland si elle s'entend bien avec Casper Landry...Les commentaires en downstairs sont assez révélateur. Alors que Lady Holland reste fidèle à ce qu'elle est, elle se fait vertement critiquée. De la même façon, lorsque le scandale touche Lord Holland, ce n'est pas lui que l'on accuse mais la femme qui est mise en cause, ce que pointe d'ailleurs très justement Beryl.
J'avais envie de le giffler, de le secouer et de lui dire qu'il allait faire son propre malheur parce que la dignité du personnage de la première saison s'est proprement essoufflée. Alors, je comprends bien qu'avec les deux grossesses successives et les problèmes de Lady Holland, conjugués à la crise en Allemagne, Lord Holland soit un peu débordé mais je trouve qu'il n'a pas d'excuse. Alors que plusieurs personnes lui répète qu'il va avoir des ennuis s'il ne tente pas de récupérer sa femme, il l'ignore complètement et se permet de se donner en spectacle, aggravant les choses. Casper Landry en contrepartie fait preuve de beaucoup plus de retenue et de sensibilité et c'est ce qui m'a plu dans le personnage. Même si on n'échappe pas au côté "self-made-man" américain, nous sommes loin de la caricature en bonne et due forme. C'est quelqu'un de très fin que j'aurai pris plaisir à revoir.

J'ai beaucoup aimé le clin d'oeil à la famille Kennedy et à "Jack" le futur président! C'était un moment assez drôle je dois dire.

Lady Persephone est la pire garce de l'univers! J'étais proprement horrifiée par tout ce qu'elle fait, que ce soit par jalousie ou par égoïsme....C'est un personnage qui n'a jamais évolué et je n'ai jamais ressentie la moindre pitié pour elle. On voit les évènements venir dès le premier épisode et on espère, on espère que l'on se trompe mais non, malheureusement elle va jusqu'au bout de la perversité. Elle se rêve Agnès, elle n'est que son antithèse. Elle ne comprend ni son beau-frère, ni la guerre. C'est vraiment désastreux de la voir agir. Je ne m'attendais pas au rebondissement du milieux de saison, c'est assez audacieux de la part des scénaristes et j'ai bien aimé le traitement. Ni trop tragique, ni trop "commun", on reste dans le subtil. La fin m'a vraiment surprise, non pas que je ne m'y attendais pas, simplement je ne pensais pas que les scénaristes oseraient aller jusque là. C'est une résolution intelligente qui permet d'éviter de faire traîner les choses en longueur, un peu comme à la fin de la saison 1 où elle décide de partir pour Berlin, s'évacuant elle-même du paysage.

J'ai eu très peur concernant Alex Kingston, lors du premier épisode. Archéologue, directive, j'ai eu peur de retrouver une seconde River Song. J'adore River Song là n'est pas la question mais voir des acteurs jouer deux fois le même rôle ça m'agace et c'est paradoxalement un défaut très british de cantonner certains acteurs dans des rôles qu'ils maîtrisent. C'est sûr, on évite l'erreur de casting mais je trouve que ça fini par lasser. Cependant, les épisodes suivants et notamment l'épisode 3 qui lui ait en partie consacré nous montre une Blanche pas si forte que ça, fragile mais très touchante. J'ai été très émue par son histoire qui est tout sauf simple et la suite de la saison est très bien dosée. Son personnage trouve un juste équilibre dans la maison du 165 Eaton Place. Très british, tout est fait en finesse et en subtilité. Rien de graveleux ni de voyeur, Blanche est un personnage secondaire faible dont j'ai aimé la présence dans le dernier épisode.

Je veux déclarer mon amour pour Blake Ritson (déjà parce qu'il a joué Edmund dans Mansfield Park hein..et qu'il a le bon goût d'être avec Hattie Morahan Elinor de Sense and Sensibility)! Cet acteur est juste génial dans le rôle du Duc de Kent! Si vous ne connaissez pas le duc de Kent, je vous renvoie à Wikipédia (votre ami) et au documentaire de Stephane Bern dans le DVD du Discours d'un roi qui aborde très bien le personnage compliqué qu'était le duc de Kent. C'est un homme partagé, qui a de nombreuses maîtresses et amants et qui a de gros problèmes de drogues. Seulement là, rien de tapageur, ni de vulgaire, juste des allusions très fines notamment lors de l'épisode 4 (que j'ai adoré). Blake Ritson rend toute la complexité et l'ambivalence du personnage tout en le rendant extrêmement attachant. Sa proximité avec la famille Holland est une bonne trouvaille. J'ai vraiment aimé sa présence, lors de l'épisode trois, ainsi qu'à la fin lorsqu'il essaye de réconcilier Agnes et Hallam. La scène du bal dans l'épisode 5 est tout simplement culte!!! J'ai vraiment beaucoup rit!

Donwstairs nous retrouvons le sieur Pritchard tour à tour AGACANT au possible puis touchant. Un peu comme chez Ishiguro il incarne la dignité du majordome et surtout le silence de sa position. L'éclat avec Monsieur Amanjit est assez significatif et même s'il est très (trop) rigide sur ses positions, on sent que c'est un homme consciencieux. Mr Amanjit qui a du mal à trouver sa place à côté de Blanche, va finir par trouver une vocation dans le sauvetage d'enfants juifs, ce qui est une façon délicate d'aborder les problèmes qui se posent en ce presque début de guerre. Le racisme envers les Indiens est aussi évoqué et c'est assez choquant. Quant à Harry Spargo j'étais très contente de le voir évoluer et de s'attacher à Beryl qui est une gentille jeune fille. Cela redore son blason et nous offre un nouveau personnage vraiment sympathique.
Cette saison évoque aussi l'évolution du service. Nous ne sommes plus en 1912, il y a des règles à respecter et Lady Holland ne se rend pas toujours compte que ce qu'elle demande à ses employées n'est pas raisonnable. De ce fait je trouve le comportement de Lady Holland et de Beryl très juste chacune à leur manière. Beryl ne veut pas aller contre la vie de service mais elle estime qu'elle a le droit à un minimum d'égard. Mettre Downton abbey et Upstairs Downstairs en parallèle est assez judicieux car ils montrent différentes phases de la domesticité et une évolution historique intéressante.

L'histoire de cette saison m'a transportée. Ce n'est ni plus ni moins que de la petite histoire imbriquée dans de la grande mais les relations humaines sont abordées avec tact et douceur. Je suis vraiment déçue qu'il n'y ait pas d'autres saisons parce que j'aurai aimé savoir comment évoluent les relations entre les différents personnages.

En tout cas, le 165 Eaton Place aura l'occasion de renaître de ses cendres le temps de deux saisons de façon très belle et très simple!

1 commentaires:

lewerentz a dit…

J'hésitais à acquérir cette série parce que j'avais peur qu'elle ressemble trop à "Downton Abbey". Mais je n'aurais alors pas dû te lire... je viens de la commander ! Aaaah... ;-D Merci.

Publier un commentaire