dimanche 18 septembre 2011

Chaque soir à 11 heures - Malika Ferdjoukh


COUP DE COEUR DE PERSEPHONE

Présentation de l'éditeur: Willa Ayre s'est classée dans la catégorie des filles que les garçons ne voient jamais, des insignifiantes, des petits chats caustiques mais frileux. Iago, lui, attire tous les regards. Il est le garçon dont rêvent toutes les filles du lycée. Dès la rentrée, Iago pose les yeux sur Willa et la choisit. Mais à une fête, Willa rencontre le bizarre et ténébreux Edern. Dès lors, sa vie prend une tournure étrange. De la grande maison obscure cachée au fond de l'impasse, la jeune fille doit découvrir les secrets, sonder son coeur, et faire un choix...

Alors voila. Le nouveau livre de Malika Ferdjoukh est sorti en librairie le 7 septembre, le 8 septembre il était en ma possession. Il m'a fallu 1 journée et demi pour le liquider (dommage ça a un goût de "trop peu").
Evidemment, c'est un véritable coup de coeur même si je dois l'avouer ce Malika Ferdjoukh là est un peu différent de ce qu'on a l'habitude de lire.

Nous sommes loin des grandes maisons familiales avec une fratrie immense et aimante. Willa est fille unique et bonne parisienne. Sa meilleure amie Fran et son frère Iago sont les riches propriétaires d'un des plus beaux hôtel parisien. Pas tout à fait l'ambiance des Quatre Soeurs. J'avais donc quand même un peu peur mais les commentaires très positives des chanceuses qui l'avaient lu en avant première sur Whoospy Daisy m'avaient rassurée.

Comme d'habitude l'écriture de Malika Ferdjoukh est percutante, précise et extrêmement belle. Elle trouve toujours le mot juste, la bonne citation et la bonne extravagance de langage qui nous fait hurler de rire. J'ai retrouvé des quatre soeurs dans la petite soeur d'Edern, Marni. Si l'amie d'Hortense trouvait la vie Tarn-et-Garonne, Marni quant à elle chabadabada à mort! Ces expressions qui appartiennent définitivement à son personnage sont des trouvailles sublimes. C'est ce genre de détail qui me fait aimer Malika Ferdjoukh (je suis d'ailleurs ultra jalouse des filles qui la connaisse en vrai, on apprend beaucoup de ces auteurs là).

Je ne peux pas en dire trop de l'histoire, cela gâcherait le suspens mais Willa est une gamine attachante (comme toutes les héroïnes de Malika), Fran est drôle, Edern intriguant et Marni à croquer. Je ne suis pas du tout une fan de Iago, déjà avec un nom pareil il ne pouvait pas me plaire du tout! (je suis du côté d'Othello moi d'abord!)

Ce livre est une mine d'or pour les citations. Le livre en est truffé et il faut jouer avec les mots pour les retrouver. Avez-vous la magnifique référence à Prout par une superbe incipit? Que du bonheur.
Et la cerise sur le gâteau: l'apparition d'un personnage bien connu dans un autre de ses livres qui déboule rapidement dans le monde de Willa, j'en riais toute seule.

Seule déception: il va falloir attendre longtemps pour un nouveau roman...

4 commentaires:

Emilie a dit…

Un vrai coup de coeur pour moi aussi! Je vais faire mon billet la semaine prochaine sans doute :-) Et pareil pour Tallulah Casey!
Bonne soirée ^^

Karine:) a dit…

Bien entendu, il est noté et renoté depuis que j'en entends parler sur la blogo! Mais il ne doit pas être encore apparu par ici. J'ai bien envie de relire 4 soeurs, d'ailleurs...

L'Ancêtre a dit…

dis... jeune Padawan... tu me le prêteras?!

Perséphone a dit…

Seulement si tu es sage!

Publier un commentaire