mardi 6 septembre 2011

13 petites enveloppes bleues - Maureen Johnson


Présentation de l'éditeur: "Règle n° 1 : Tu ne peux emporter que ce qui tiendra dans ton sac à dos. Règle n° 2 : Tu ne dois emporter ni guides de voyage ou de conversation, ni aucune aide pour les langues étrangères. Règle n° 3 : Tu ne peux pas prendre d'argent en plus, ni de carte de crédit, de chèques de voyage, etc. Règle n° 4 : Pas d'expédients électroniques. Ce qui signifie pas d'ordinateur portable, de téléphone portable, de musique, d'appareil photo. C'est tout ce que tu as besoin de savoir pour l'instant. Rendez-vous à la Quatrième Nouille. Lorsqu'elle découvre ce message de Peg, sa tante adorée qui vient de mourir, Ginny est loin d'imaginer qu'elle en recevra treize au total et que ces petites enveloppes bleues l'emmèneront loin, bien loin, pour un incroyable voyage à travers l'Europe. Et transformeront à jamais sa vie de jeune fille rangée, timide et sage... Comme une course au trésor, ce roman nous happe et nous entraîne de rencontres en découvertes, de mésaventures en petites victoires, pour une folle virée pleine d'humour et de charme."

On m'avait parlé de ce livre qui semblait prometteur. Alors quand je suis tombée dessus à la bibliothèque je n'ai pas hésité. Le sujet m'a immédiatement plu. Dans la "tante en cavale" j'ai reconnu une sorte de Tante Mame ce qui est plutôt agréable.

Dès les premières pages j'ai été emportée comme Ginny dans cette étrange histoire un peu la peur au ventre. Il faut avouer que ça a l'air excitant mais je ne ferai pas trop confiance à une tante mame pour organiser mon voyage de l'autre côté du monde. Déjà les restrictions imposées ont de quoi faire peur et puis rien de semble en fait vraiment prévu. J'ai beaucoup aimé cette errance de Ginny un peu rêvée mais aussi très réelle. Des couacs, des cacophonies mais aussi de très jolies rencontres comme Richard ou Keith.

L'écriture de Maureen Johnson est fluide et agréable pour passer un bon moment de détente. On sent qu'elle connait les villes dont elle parle ou qu'elle s'est bien renseignée. En tout cas les parisiens ont toujours une réputation détestable, les italiens sont dragueurs etc...bref, même si les villes en elle-même sont bien décrites, les habitants eux font un peu cliché.
Je m'attendais à un voyage plus long, peut-être plus initiatique que ça. C'était sympathique mais au final je n'ai pas senti un profond changement dans le caractère de Ginny (à part un léger pétage de plomb).

Cependant c'était un excellent moment passé avec ses enveloppes bleues et la petite folie de la Tante en cavale.

3 commentaires:

Pandamouflé a dit…

Quand j'ai lu la présentation de l'éditeur, je me suis dis « oh, ce livre a l'air chouette ». Comme toi, la prise de risque m'a fait penser à un voyage initiatique, mais si tu nous dis que finalement, à part un pétage de plomb, il n'y a pas de véritable changement / prise de conscience, je ne vais finalement pas me laisser tenter. Heureusement que j'ai lu ton billet jusqu'au bout :D

Perséphone a dit…

Filipa l'aime beaucoup mais honnêtement tu passes un bon moment même si ce n'est pas un coup de coeur!

Karine:) a dit…

Convaincue je suis. J'ai bien aimé les autres romans que l'auteure a écrits, en plus.

Publier un commentaire