mercredi 8 décembre 2010

Femmes remarquables du XIXe siècle - Liesel Schiffer


Remarquables, ces cinq héroïnes du XIXe siècle le sont chacune à sa manière : Joséphine de Beauharnais, la frivole aristocrate créole, jetée malgré elle dans la tourmente de la Révolution puis les ors de l'Empire ; Germaine de Staël, amoureuse passionnée des hommes autant que des idées ; Charlotte Brontë, petit bas-bleu du Yorkshire transfiguré par les succès littéraires ; Victoria d'Angleterre, qui transcende ses responsabilités de souveraine à travers un amour conjugal dévorant et Caroline Otero, misérable danseuse espagnole partie trouver gloire et fortune auprès des grands du monde venus faire la fête à Paris. Cinq destinées aussi différentes qu'étonnantes dans un siècle régi par le code Napoléon qui affirme que la femme doit obéissance à son mari. Cette moitié de l'humanité privée des droits élémentaires commence à peine à songer à la liberté que réclament, en son nom, les suffragettes. Cinq histoires au fil de la grande Histoire...

BBiographie de l'auteur

Après des études d'histoire à la Sorbonne, Liesel Schiffer rédige le catalogue de l'exposition Van Cleef et Arpels pour le musée Galliéra. Editrice pour les guides Gallimard Jeunesse puis journaliste pour les magazines 20 ans et Biba, elle se consacre parallèlement à l'histoire du génocide des Tutsis du Rwanda de 1994. Après une enquête sur place et en Afrique du Sud auprès de la diaspora rwandaise, Liesel Schiffer publie Le Piège ethnique aux éditions Dagorno avec Benjamin Sehene. Elle écrit avec Dimitri Casali Ces immigrés qui ont fait la France, paru en 2007 chez Aubanel et prépare, chez le même éditeur, un ouvrage sur les deux cents ans du baccalauréat.

Tombée par hasard sur ce livre à la bibliothèque, je fus captivée dès les premières lignes sur l'histoire de Charlotte Brontë. Synthétique mais néanmoins bien faite, cette biographie était tout aussi passionnante que son sujet.
Le récit de Victoria aussi fut très instructif, un peu loin de l'image donnée par le film - néanmoins superbe - Young Victoria avec Emilie Blount.
On y découvre des femmes passionnées mais aussi torturées. Qui aurait pu croire que la rigide Charlotte Brontë cachait en réalité une personnalité exaltée qui attendait impatiemment son Rochester à elle? La dureté de leur vie, les pertes qu'elles ont subis sont racontées de façon poignante mais simple par l'auteur.
Un livre aussi bien fait pour la détente que pour l'envie de se cultiver sur ces personnages hors-normes du XIXe siècle.

2 commentaires:

Allie a dit…

Un livre qui m'a tout de suite attirée, après avoir lu ton billet. Naturellement, le XIXe siècle est toujours bon vendeur chez moi ;)
Je le note, j'essairai de mettre la main dessus!

Alwenn a dit…

J'aime beaucoup la couverture ! Je le note, parce que le contenu pourrait tout à fait me plaire également ! ;)

Publier un commentaire