dimanche 13 avril 2014

Avis de tempête - Harry Dresden Files tome 1 - Jim Butcher

Présentation de l'éditeur:


Harry DRESDEN
Enquêtes paranormales.
Consultations & conseils.
Prix attractifs.


Tous les bons magiciens s’appellent Harry, et Harry Dresden est le meilleur. Techniquement, c’est même le seul dans sa « catégorie » : lorsque la police de Chicago est sur une affaire qui la dépasse, c’est vers lui qu’elle se tourne. Car notre monde regorge de choses étranges et magiques… et la plupart ne s’entendent pas très bien avec les humains. La magie, ça vous flingue un gars en moins de deux !

Je sais, je suis toujours en retard pour découvrir les séries géniales que tout le monde connait depuis des lustres - Cheshire tu te tais s'il te plaît - mais après tout comme dirait le proverbe, mieux vaut tard que jamais. J'étais un peu en panne de lecture; les nouveautés c'est bien mais il faut savoir parfois revenir aux sources. Ni une ni deux je me suis jetée sur Harry Dresden et son look de privé des années 50. Grand bien m'en a pris. Je devrais arrêter de douter des recommandations qui me sont faites, un point c'est tout.

C'est d'abord l'atmosphère qui m'a séduite dans ce premier tome des aventures d'Harry Dresden. On ne sait pas trop où l'on débarque, sans doute dans un de ces polars noirs des Etats-Unis, ambiance 1950. Privé en imper, jeune dame à voilette noire qui cache une larme, l'adultère comprenez-vous. Sauf qu'Harry Dresden est magicien...oui tout de suite on n'est un peu moins dans l'ambiance. Harry est donc magicien et détective privé, ça ne s'invente pas. Consultant pour la police, il se retrouve bientôt au centre d'une enquête qui le dépasse.

J'ai adoré le personnage d'Harry Dresden. Il est dans la purée jusqu'au cou mais ne manque jamais de faire rire le lecteur. Tout, mais absolument tout, tourne mal autour de lui, ce mec porte vraiment la poisse et pourtant on rit beaucoup. Il y a un petit air de Charley Davidson (ou plutôt Charley a un petit air de Harry Dresden): deux enquêteurs dans le paranormal, deux personnalités qui attirent les ennuis...Les ressemblances s'arrêtent là mais j'ai bien aimé cette petite réminiscence d'une autre série.

À côté de l'humour et du personnage principal j'ai grandement apprécier le fait que l'univers d'Harry Dresden soit complexe, on le sent bien, mais que tout ne soit pas expliqué dès le premier tome. En effet, il s'agit surtout ici d'une introduction à un univers magique, riche et dense. Cela promet de nombreux épisodes bien croustillants, ne serait-ce que sur le passé d'Harry. À la fin du premier tome, on en sait finalement très peu sur le monde d'Harry, sur l'organisation de la magie et même sur les autres créatures existantes. Si on croise bien une vampire, la rencontre est brève mais promet de futures passes d'armes intéressantes.
J'aime bien le fait que l'introduction soit mesurée et non massive, c'est absolument destructeur de balancer des explications à la louche et sans discernement. Jim Butcher évite l'écueil sans soucis. 

Un très bon démarrage pour cette série d'Urban Fantasy que je vais poursuivre avec grand plaisir.

2 commentaires:

Chi-Chi a dit…

Si je ne m'abuse, T. est fan de la série télé! (que j'ai vu sur ses conseils et j'en garde un bon souvenir...)

Perséphone a dit…

Je ne savais pas qu'il y avait une série télé! Tu m'intrigues princesse!

Publier un commentaire