vendredi 31 janvier 2014

En ce moment en librairie : Episode 1



Nouvel article pour ce début d'année, dicté par mon emploi du temps personnel, eh oui Persie a plongé dans le grand bain, je suis désormais une heureuse libraire - bien que fourbue mais je ne me plains pas. Puisque je passe donc mes journées entourée de livres, je me suis dis que ce serait une bonne idée de faire de temps en temps le point sur l'actualité littéraire. Je m'excuse par avance pour les sorties en SF/Fantasy et Romances que je ne pourrais pas traiter tout de suite, j'essayerai de leur consacrer un article perso un peu plus tard. 

Voici quelques unes - je ne peux malheureusement pas parler de tout - des sorties des mois de décembre/janvier qui m'ont tapé dans l’œil ou dont on entend beaucoup parler. A terme j'aimerai bien tout lire! Nous verrons si je peux mener à bien cet exploit.

Littérature contemporaine

Le Chardonneret de Donna Tartt

Présentation de l'éditeur: Qui est Theo ? Que lui est-il arrivé à New York pour qu'il soit aujourd'hui, quatorze ans plus tard, cloîtré dans une chambre d'hôtel à Amsterdam comme une bête traquée ? Qu'est devenu le jeune garçon de treize ans qui visitait des musées avec sa mère et menait une vie de collégien ordinaire ? D'ou vient cette toile de maître, Le Chardonneret, qu'il transporte partout avec lui ?
Voila dix ans qu'on l'attend ce nouveau Donna Tartt. Après Le maître des illusions et le petit copain, elle sort enfin son troisième roman. Enfance volé, vie brisée, à mi-chemin entre le polar haletant et un voyage initiatique dickensien, Le Chardonneret promet une lecture que vous n'êtes pas prêt/e de lâcher. Oui, je VEUX le lire...

En finir avec Eddy Bellegueule d'Edouard Louis (presque fini de lire)

Présentation de l'éditeur: "Je suis parti en courant, tout à coup. Juste le temps d'entendre ma mère dire Qu'est-ce qui fait le débile là ? Je ne voulais pas rester à leur côté, je refusais de partager ce moment avec eux. J'étais déjà loin, je n'appartenais plus à leur monde désormais, la lettre le disait. Je suis allé dans les champs et j'ai marché une bonne partie de la nuit, la fraîcheur du Nord, les chemins de terre, l'odeur de colza, très forte à ce moment de l'année. Toute la nuit fut consacrée à l'élaboration de ma nouvelle vie loin d'ici."
En vérité, l'insurrection contre mes parents, contre la pauvreté, contre ma classe sociale, son racisme, sa violence, ses habitudes, n'a été que seconde. Car avant de m'insurger contre le monde de mon enfance, c'est le monde de mon enfance qui s'est insurgé contre moi. Très vite j'ai été pour ma famille et les autres une source de honte, et même de dégoût. Je n'ai pas eu d'autre choix que de prendre la fuite. Ce livre est une tentative pour comprendre.

C'est le livre coup de poing de la rentrée 2014, non seulement parce que son auteur Édouard Louis a 21 ans - normalien et directeur d'une publication collective sur Pierre Bourdieu - mais aussi parce que le roman autobiographique est un choc dans le paysage de la littérature française. Assez dubitative au début, craignant le coup de pub et le rabâche nombriliste moderne, j'ai découvert un roman d'une rare violence et d'une rare force qui s'interroge autant sur la société française - celle de la campagne profonde et d'une misère crasse - que sur la question du genre. Comment devient-on ce qu'on est? Peut-on être ce que nous sommes, loin de ce que nous avons été ou de ce que les autres pensent que nous sommes? 
Ce petit garçon efféminé qui sera plus tard cet adolescent découvrant son homosexualité dans un milieu ou être un "sale pédé" (sic) est une hérésie, nous livre un roman poignant et riche, sublimé par un travail sur deux langues françaises si éloignée l'une de l'autre. Bluffée. A lire sans aucun doute.

En cas de forte chaleur de Maggie O'Farrell

Présentation de l'éditeur: Comme chaque matin depuis trente ans, Robert Riordan part acheter son journal. Mais en ce jour caniculaire de juillet 1976, Robert part et ne revient pas.
Dans leur maison londonienne, Gretta, sa femme, s'interroge : quelle mouche a bien pu le piquer ? Doit-elle prévenir les enfants ?
À peine réunis, ces derniers tentent de prendre la situation en main : les placards sont retournés, les tiroirs vidés, chaque pièce fouillée en quête d'indices.
Mais, alors que le mystère autour de leur père s'épaissit, les vieilles rancoeurs ressurgissent. L'aîné en a assez : pourquoi est-ce toujours à lui de prendre en charge sa famille ? Quant aux deux soeurs, jadis si proches, quel événement a brisé leur lien, si terrible que la cadette a décidé de mettre un océan entre elles ? Et Gretta, a-t-elle vraiment tout dit ?

Depuis que j'ai lu L'étrange disparition d'Esme Lenox, Maggie O'Farrell est entrée dans le panthéon de mes auteures chouchous. Avec une plume sobre et élégante, elle sublime le tragique et sait aussi bien parler des lieux que des êtres humains. Spécialiste des secrets de famille, ce nouvel opus s'annonce déjà comme un incontournable de l'auteure. D'un village irlandais à New York, le lecteur est transporté dans les tourments de cette famille désunie. Les tabous tomberont-ils? 

Le Bois du Rossignol de Stella Gibbons

Présentation de l'éditeur: Jeune veuve, Viola Wither est contrainte de quitter Londres pour emménager chez son austère belle-mère dans sa demeure de l’Essex. À vingt et un ans, elle y voit ses rêves romantiques s’évanouir et son caractère enjoué bridé par l’ennui et les conventions. Pourtant, au mépris des convenances, l’intrépide transgresse les codes : elle flirte avec Victor Spring, son amour de jeunesse, quand celui-ci est sur le point de se marier.
La bucolique campagne anglaise, les bals grandioses, les passions déraisonnables, la cruauté des rapports sociaux – Le Bois du rossignol est une savoureuse et féroce étude de mœurs, une comédie pétillante et poivrée, dans la lignée d’une Jane Austen qui aurait revisité Cendrillon.

Pour les amoureux et les amoureuses de l'Angleterre début de siècle façon Downton Abbey, ce roman est fait pour vous. Une plume vive, une critique acerbe mais drôle des mœurs anglaises, c'est le roman qu'il faut pour passer un bon après-midi pluvieux.

Les vies parallèles de Greta Wells de Andrew Sean Greer (En cours de lecture)

Présentation de l'éditeur: New York, Greenwich Village, 1985. Greta Wells, une photographe, est atteinte de dépression : son frère jumeau Felix est mort du sida, et son petit ami Nathan vient de la quitter. Elle entreprend un traitement par électrochocs.
Le lendemain matin Greta découvre qu'elle a changé d'époque - nous sommes maintenant en 1918. Felix est bien vivant, il est fiancé à la fille d'un sénateur et a une liaison secrète avec son avocat, Alan.
Mais la voilà à nouveau projetée dans le temps - en 1941, cette fois. Greta a épousé Nathan, avec qui elle a fondé une famille. Elle fréquente aussi Léo, un homme plus jeune qu'elle.
ces vertigineux allers-retours sont bien plus que des changements d'époque : ce sont des mondes différents que doit affronter Greta, des vies alternatives parmi lesquelles il lui faudra, si elle en est capable, choisir celle qui lui convient. Dans le dédale du temps, une femme cherche son chemin...

Roman un peu particulier dans la selection que je vous propose car il est loin d'avoir des critiques unanimes. Excellent pour les uns, horripilant et bavard pour les autres, le résumé m'attire sans que je puisse encore dire si c'est mérité ou non. Dans tous les cas, je me lance. Nous verrons bien à l'arrivée!

L'incroyable histoire de Wheeler Burden de Selden Edwards (en cours de lecture)

Présentation de l'éditeur: Wheeler Burden vit à San Francisco en 1988. Il a donc peu de raisons de se réveiller un beau matin à Vienne en 1897. C'est pourtant ce qui lui arrive, de façon totalement inexplicable. Totalement démuni, il décide d'aller consulter un jeune thérapeute viennois, Sigmund Freud. Tandis que celui-ci réfléchit à son cas, Wheeler fait connaissance avec la ville où Mahler et Klimt révolutionnent leurs arts respectifs. Alors qu'il tombe amoureux d'une jeune Américaine de passage dans la capitale autrichienne, il réalise ce qui est en jeu dans cette curieuse mésaventure : l'incroyable possibilité de changer le destin des siens et, peut-être plus encore, celui de l'humanité tout entière. À quelques kilomètres de Vienne, dans le village de Lambach, vit en effet un petit garçon âgé de 6 ans, nommé Adolf Hitler. Wheeler est néanmoins loin de se douter de tous les risques qu'il encourt et des dangers qu'il y a à vouloir modifier le cours des choses.

Je ne pouvais pas passer à côté d'une histoire de voyage dans le temps, de la découverte de Vienne à la fin du XIXe siècle ainsi que d'une trame - certes qui semble convenue - sur la possibilité de voir Hitler enfant. Je viens de le commencer et si je dois admettre que le début est un peu décousu, l'ensemble est pour l'instant prenant. Racontée par la mère du héros, l'histoire de Wheeler Burden fait des va et vient entre son histoire personnelle - son enfance, sa personnalité - et la Vienne de 1897. Récit érudit sur la littérature et les arts de cette époque, on sent l'amour ou du moins l'intérêt que porte l'auteur à son sujet. Je vous en reparle bientôt.

Et toujours en vogue

L'Invention de nos vie de Karine Tuil

Présentation de l'éditeur: Sam Tahar semble tout avoir : la puissance et la gloire au barreau de New York, la fortune et la célébrité médiatique, un « beau mariage »… Mais sa réussite repose sur une imposture. Pour se fabriquer une autre identité en Amérique, il a emprunté les origines juives de son meilleur ami Samuel, écrivain raté qui sombre lentement dans une banlieue française sous tension. Vingt ans plus tôt, la sublime Nina était restée par pitié aux côtés du plus faible. Mais si c’était à refaire ?
À mi-vie, ces trois comètes se rencontrent à nouveau, et c’est la déflagration…

« Avec le mensonge on peut aller très loin, mais on ne peut jamais en revenir » dit un proverbe qu’illustre ce roman d’une puissance et d’une habileté hors du commun, où la petite histoire d’un triangle amoureux percute avec violence la grande Histoire de notre début de siècle. 


Au revoir là haut de Pierre Lemaitre (Goncourt 2013) 


Présentation de l'éditeur: Sur les ruines du plus grand carnage du XXe siècle, deux rescapés des tranchées, passablement abîmés, prennent leur revanche en réalisant une escroquerie aussi spectaculaire qu’amorale. Des sentiers de la gloire à la subversion de la patrie victorieuse, ils vont découvrir que la France ne plaisante pas avec ses morts…
Fresque d’une rare cruauté, remarquable par son architecture et sa puissance d’évocation, Au revoir là-haut est le grand roman de l’après-guerre de 14, de l’illusion de l’armistice, de l’État qui glorifie ses disparus et se débarrasse de vivants trop encombrants, de l’abomination érigée en vertu.
Dans l’atmosphère crépusculaire des lendemains qui déchantent, peuplée de misérables pantins et de lâches reçus en héros, Pierre Lemaitre compose la grande tragédie de cette génération perdue avec un talent et une maîtrise impressionnants.


Romans policiers 

Mauvaise étoile de R.J Ellory

Présentation de l'éditeur: Texas, 1960. Elliott et Clarence sont deux demi-frères nés sous une mauvaise étoile. Après l’assassinat de leur mère, ils ont passé le plus clair de leur adolescence dans des maisons de correction et autres établissements pénitentiaires pour mineurs. Le jour où Earl Sheridan, un psychopathe de la pire espèce, les prend en otages pour échapper à la prison et à la condamnation à mort, ils se retrouvent embarqués dans un périple douloureux et meurtrier. Alors que Sheridan, accompagné des deux adolescents, sème la terreur dans les petites villes américaines bien tranquilles qui jalonnent leur route, une sanglante et terrible partie se met en place entre les trois protagonistes. Loin de se douter de la complexité de celle-ci, la police, lancée à leurs trousses, et en particulier l’inspecteur Cassidy ne sont pas au bout de leurs surprises.

Un des maîtres du polar américain nous livre une fresque fascinante et très noire sur le parcours de deux frères que tout va opposer. Un récit prenant!

Dossier 64 de Jussi Alder Olsen (en cours de lecture) 

Présentation de l'éditeur: Copenhague. Une brutale agression dans les quartiers chauds de Vesterbro incite Rose à rouvrir un cold case sur la disparition inexpliquée d’une prostituée. Cédant à ses pressions, le Département V exhume une affaire macabre datant des années 50, dont les ravages dévoilent le visage d’une société danoise loin d’être exemplaire…

Quatrième opus de sa série, ce tome nous plonge dans le Danemark politiquement affreux. J'ai lu le premier tire et j'avoue que je suis partagée. Encore un énième polar nordique sur la montée de l'extrême droite et les violences faites aux femmes - répudiation sociale pour les prostitués, stérilisation forcée de femmes jugées inaptes à la procréation etc. Si la narration en alternance entre 2010 et 1987 semble intéressant, je suis moyennement convaincue. J'arrive à saturation je pense. Je préfère le ton de Camilla Läckberg qui s'attaque, un peu comme Agatha Christie, aux petits travers des gens en sachant être sombre sans jamais abuser. Bref...à voir.

Jeunesse

Big Easy de Ruta Sepetys

Présentation de l'éditeur: Années 50 à La Nouvelle-Orléans. Josie Moraine, 17 ans, n'a pas tiré le gros lot. Fille d'une prostituée qui n'a rien d'une mère attentionnée, elle grandit dans une maison close du Quartier français, celui de la mafia, des affaires louches et des gens sans avenir. Pourtant, Josie a un rêve : quitter cette ville, surnommée The Big Easy et pourtant si peu "easy", pour entrer à Smith, prestigieuse université du Massachusetts.
Impliquée dans une histoire de meurtre, dépouillée par sa mère et endettée, tout pousse la jeune fille à suivre, elle aussi, la voie de l'argent facile. Mais Jo vaut mieux que cela... et ceux qui l'aiment le savent bien.

La Nouvelle-Orléans, l'ascension sociale d'une jeune fille qui veut s'en sortir par ses propres moyens et son intelligence. Un livre à mettre entre les mains des ados. Il est sur ma pal. 




W.A.R.P. Tome 1, Assassin malgré lui d'Eoin Colfer

Présentation de l'éditeur: Riley, un orphelin de l'époque victorienne, se retrouve projeté dans le XXIe siècle, bientôt suivi par son maître, le diabolique Albert Garrick, illusioniste et tueur à gages, lancé sur ces traces et celles de Chevie Savano, la plus jeune et la plus intrépide des agents du FBI.
Une hallucinante course-poursuite à travers le temps. Riley et Chevie sortiront-ils vivants de cette traque implacable? Pourront-ils empêcher le redoutable Garrick de s'approprier les clés du programme WARP et de changer le cours de l'Histoire?

Après la super saga Artemis Fowl, Eoin Colfer revient avec un nouveau héros pour une course poursuite dans le temps. Les amateurs du style et de l'inventivité de Colfer seront ravis par cette nouvelle histoire. J'ai hâte de le commencer. 

Les fausses bonnes questions de Lemony Snicket "mais qui cela peut-il être à cette heure?" (Lu)

Présentation de l'éditeur: Le jeune Lemony Snicket vient d’être recruté comme stagiaire par S. Theodora Markson, pire détective de la région. Sa première mission le mène dans l’étrange ville de Salencres-sur-Mer. S. Theodora Markson, malgré ses méthodes catastrophiques, est chargée de retrouver une statue mystérieusement disparue…Qui l’aurait volée ? Mais est-ce vraiment la bonne question ? Or des questions, Lemony va s’en poser de plus en plus – hélas, jamais les bonnes…

Lu cette semaine c'est un super coup de cœur pour la nouvelle série de Lemony Snicket. L'auteur se met encore une fois en scène, cette fois ci durant son adolescence. Détective apprenti au service d'une société secrète, élève d'une professeure nulle, il ne devra compter que sur lui-même. Bourré d'humour et de références littéraires, ce nouveau volume est un petit bijoux! Je vous en reparle très bientôt!

Le passage du diable d'Anne Fine

Présentation de l'éditeur: Depuis son plus jeune âge, Daniel Cunningham a vécu enfermé, avec pour seule compagnie les livres et sa mère – qui l’a gardé reclus, à l’écart du monde extérieur, et qui n’a cessé de lui répéter qu’il était malade. Un jour, des coups frappés à la porte vont tout changer.

Des voisins ont découvert son existence, et résolu de libérer Daniel de l’emprise de sa mère. Pris en charge par le docteur Marlow et sa famille, il va découvrir peu à peu que tout ce qu’il tenait pour vrai jusque-là n’était qu’un tissu d’histoires racontées pour le protéger. Mais le protéger de quoi ?

De sa vie d’avant Daniel n’a gardé qu’une maison de poupée. Et pas n’importe quelle maison de poupée : c’est la réplique exacte de la maison natale de sa mère, une maison qui recèle de nombreux et sombres secrets. Jusqu’à quels vertiges ces secrets conduiront-ils Daniel ?

C'est un livre noir que nous propose Anna Fine, loin de son univers du chat assassin. Un roman policier noir et gothique qui recèle de nombreux secrets de famille. On en reparle bientôt! 

Ce que j'ai oublié de te dire de J.C. Oates

Présentation de l'éditeur: C’est la dernière année de lycée pour Merissa et Nadia. Les deux filles ont plus que jamais besoin de leur meilleure amie, la singulière, l’étrange et abrupte Tink qui s’est suicidée six mois plus tôt. Chacune est seule avec des secrets qu’elles ne pouvaient partager qu’avec Tink. Des secrets inavouables qui ont mis en péril leur amitié, mais qui les ont également mises en danger. Tink aussi avait un secret, un secret très lourd mais jamais elle ne leur a confié son tourment… Comment continuer à vivre avec ses silences quand la seule personne qui vous comprenait est morte ?

J.C. Oates nous a habitué à des romans forts sur l'être humain, elle s'attaque également à la littérature jeunesse et propose dans la veine de ses romans adultes, un récit poignant sur les fêlures de l'adolescence. Secrets, humiliations et amitié sont au cœur de ce roman percutant servi par une superbe plume. Pour les amateurs/triches de Oates mais aussi pour ceux qui veulent découvrir son œuvre. 

Cœur brisé, tête coupée de Robyn Schneider


Présentation de l'éditeur: Ezra Faulkner, dix-sept ans, sportif, beau, brillant, appartient à la clique branchée du lycée d'Eastwoood High, en Californie. Mais un soir d'été un drame survient et sa vie bascule. Son année de terminale ne se passera pas comme prévu, Ezra ne sera plus le roi de la promo qu'on attendait...Brisé, il déjeune désormais à la table des losers. Parmi eux, il y a une nouvelle excentrique et fascinante : Cassidy Thorpe...

Pour celles et ceux qui aiment les romans de John Green, Coeur brisé, tête coupée, est un roman ado très fort. Amour, amitié et problèmes plus ou moins graves d'adolescence, ce roman plaira pour les destins qu'il met en place. Une belle découverte. 



Bandes dessinées

La princesse des glaces d'Olivier Bocquet et Léonie Bischoff adaptée du roman de Camilla Läckberg (Lue)

Présentation de l'éditeur: Erica Falck, trentenaire installée dans une petite ville paisible de la côte ouest suédoise où elle écrit des biographies, découvre le cadavre aux poignets tailladés d’une amie d’enfance dans une baignoire d’eau gelée. Impliquée malgré elle dans l’enquête, Erica est vite convaincue qu’il ne s’agit pas d’un suicide. Sur ce point l’inspecteur Patrik Hedström, amoureux transi, la rejoint. Stimulée par cette flamme naissante, Erica se lance à la conquête de la vérité et met au jour, dans la petite société provinciale qu’elle croyait bien connaître, des secrets détestables.

Pour les amoureux du polar noir scandinave, cette BD est parfaite. Le dessin est beau, certaines planches, saisissantes, rendent parfaitement le contexte et le ton sombre du roman original.
On en reparle très bientôt en détail.

7 commentaires:

Patapouf Petit a dit…

Très bon article "en ce moment en librairie". Très bien pour les dévoreuses de livres, moins pour le porte monnaie. Continue !

Perséphone a dit…

Merci Patapouf petit! Je m'excuse pour le porte-monnaie!

Anonyme a dit…

Elle a l'air cool, ta librairie ! Tu n'aurais pas besoin d'une vendeuse, par hasard (même si j'ai qu'une licence de Lettres en poche)? ^^ =)
Sinon, en nouveauté, je te conseille "Operation Sweet Tooth" de Ian McEwan; je ne l'ai pas lu mais le résumé me plaît beaucoup et les critiques ont l'air bonnes.
Bonne continuation!

Perséphone a dit…

Si seulement j'étais la cheffe! Sinon tu lis dans mes pensées, je suis en train de le lire le McEwan ;-)

summerday a dit…

Coucou Perséphone. Très bonne idée cette nouvelle rubrique de nouveautés! Par contre je suis un peu effrayée de me rendre compte que j'ai lu en décembre "Cœur brisé, tête coupée" mais que je serais incapable de dire ce qui s'y passe! Pourtant je me souviens bien l'avoir lu, principalement attirée par la couverture et je crois même lui avoir donné trois étoiles sur goodreads... Le black-out total pour ce bouquin, même en relisant le résumé, c'est rare.

summerday a dit…

Félicitations pour ton emploi by the way ^^

Perséphone a dit…

@Summerday: Merci :D Têtes coupées coeurs brisés je ne me résouts pas à le lire...j'y vais à reculons. C'est idiot n'est-ce pas? Si tu n'as gardé aucun souvenir ce n'est pas bon!

Enregistrer un commentaire