mercredi 3 juillet 2013

Si tu ne viens pas à Lagardère....Un pour tous....Le cape et d'épée



Si vous me suivez un tout petit peu (mais vraiment un tout petit peu), vous savez que mes toutes premières amours, avant la romance, avant la littérature jeunesse, avant les littératures de l'imaginaire, avant tout le reste, ce sont les romans de cape et d'épée. Allez savoir pourquoi mon cerveau à l'âge de huit ans a décidé que le mousquetaire en casaque bleu fleurdelisée avec moustache et royale bien taillées était le fantasme ultime...non mais sérieux je crois qu'il ne faut pas trop en demander à mon cerveau en fait.
Image Hosted by ImageShack.us
Vous aussi elle vous épuise ?

Si on me demandait mon tout premier amour littéraire - si si vous êtes en train de me demander, je suis sûre que vous voulez savoir! - ce ne serait pas mon Rochester chéri, ni Thornton, ni Darcy, ni Lord Maccon ou Gideon Westbrooke, non point, mais bien le chevalier Henri de Lagardère. J'avais huit ans (vous suivez ou bien?) et j'étais fichue pour le vrai monde de réalité véritable.

Pensez, un héros courageux, droit, honnête et complètement amoureux...on ne peut pas demander plus (à part peut-être Jamie Frazer mais je m'avance). 

Après la découverte du bossu et celle des trois mousquetaires qui en fait sont...quatre (oui Dumas n'était pas le plus logique des hommes mais on lui pardonne), j'ai poursuivi mon exploration de ce monde du cape et d'épée.

Le cape et d'épée, pour ceux et celles qui ne connaitraient vraiment pas...

Image Hosted by ImageShack.us
Hum...really?
Je disais donc, le cape et d'épée est un genre littéraire qui a connu ses heures de gloire au XIXe et début du XXe siècle sous forme de feuilleton. Genre populaire, les histoires suivent souvent un même schéma narratif: de nombreuses péripéties, une place majeure de l'escrime et des duels et une action située très souvent en France entre le XVIe et le XVIIIe siècle. Saupoudrez d'un soupçon d'amour, d'une bonne dose d'humour et de personnages truculents et vous avez une bonne idée de ce que donne un roman de cape et d'épée. Mais le Cape et d'épée est aussi un genre cinématographique qui s'inspire à la fois des œuvres littéraires célèbres et qui possède également un code propre (qui a tendance à un peu partir en sucette en ce moment si on se tourne vers...au hasard...Athos ninja?). 
Le cape et d'épée à un peu tendance à disparaitre car moins populaire qu'au XIXe siècle et surtout très français dans sa conception (à quelques éléments près). 

D'accord Persie, on a compris: des types en pourpoint qui se battent à l'épée. Et maintenant on lit quoi? 

42.
Image Hosted by ImageShack.us
Comment ça je suis lourde?
Oh well...

Lorsque l'on parle des romans de cape et d'épée, il nous vient toujours les mêmes images en tête. Si si je suis sûre que rien qu'en lisant le titre vous avez pensé Dumas/Trois mousquetaires (en même temps c'est dans ton titre grosse maline!). Alors effectivement on trouve de nombreuses références issues d'Alexandre Dumas et en règle générale des romans d'aventures en feuilleton du XIXe siècle. Mais pas que...la preuve:

* Cinq-Mars d'Alfred de Vigny (1826)
* Mademoiselle de Maupin de Théophile Gautier (1835)
* Latréaumont d'Eugène Sue (1937)
* Le chevalier d'Harmenthal d'Alexandre Dumas (1843)
* Les trois mousquetaires d'Alexandre Dumas (1844)
* Vingt ans après d'Alexandre Dumas (1845)
* Le vicomte de Bragelonne d'Alexandre Dumas (1848)
* La tulipe noire d'Alexandre Dumas (1850)
* Le Bossu de Paul Féval (1855)
* La Cape et l'épée de Ponson du Terrail (1855)
* Le capitaine Fracasse de Théophile Gautier (1863)
* Le Mouron Rouge (série) de la baronne Orczy (1903-1936)
* Les Pardaillan de Michel Zévaco (1907)
* Le Capitan de Michel Zévaco (1909)
* Scaramouche de Rafael Sabatini (1921)

On considère souvent que Théophile Gautier a initié le genre mais c'est véritablement Alexandre Dumas qui lui donne ses lettres de noblesse en même temps que sa popularité.

Bon d'accord Persie, XIXe siècle = âge d'or du cape et d'épée mais heu....ça s'écrit encore?

Bien sûr quelle question! Et ça s'écrit même très bien même si c'est beaucoup moins fréquent.

* Le fléau de Capistrano de Johnston McCulley (1919) (série Zorro)
* Le Hussard sur le toit de Jean Giono (1951)
* Les Aventures du capitaine Alatriste (El capitán Alatriste) d'Arturo Pérez-Reverte (1996)
* De cape et de crocs (série de bandes dessinées) d'Ayroles (Scénario) et Masbou (Dessins)
* Le Scorpion (série de bandes dessinées) de Desberg et Marini  
* Belladone (série de BD) de Ange et Alari
* La rose écarlate de Patricia Lyfoung (BD)

Ce qui est intéressant à voir à l'heure actuelle, c'est l'évolution du genre qui colonise peu à peu d'autres genres tels que la fantasy ou la romance. Les romans du type cape et d'épée en tant que tel se font de plus en plus rares, ils se réadaptent à nos goûts ce qui montre que mine de rien, ils restent populaires.  

Les mélanges de genre:

Ce que l'on trouve le plus souvent dans la littérature actuelle ce sont des croisements où les codes des romans de cape et d'épée sont adaptés, réutilisés, au profit d'autres genres. On sent par exemple une grande influence du Mouron rouge dans plusieurs œuvres (dont Zorro à la base). Quand la romance rencontre Le Mouron Rouge cela donne par exemple la série de Lauren Willig, The secret history of the pink carnation où chaque tome se concentre sur un couple (romance), le tout sur fond de justiciers secrets au nom de code de fleur (Mouron rouge - cape et d'épée).

Les romans de Lauren Willig ne sont certes pas les exemples les plus flagrants de l'utilisation des codes de cape et d'épée dans la littérature de genre contemporaine. Si on s'approche de la fantasy en revanche...forcément, la fantasy qui reprend les codes des romans historiques sur le XVIIe et XVIIIe siècle sont au contraire particulièrement favorables à ce genre d'emprunt. Il faut bien évidemment que l'ensemble soit bien dosé mais cela peut donner des résultats hallucinants et qui ne font pas rougir les classiques de leur parenté. Je pense bien évidemment à la série des Lames du Cardinal de Pierre Pevel dont je vous parlais il y a quelques temps ou encore la série des Les salauds gentilhommes de Scott Lynch (The Gentlemen bastards) et très récemment Servir froid de Joe Abercrombie.

* The Secret history of the Pink Carnation de Lauren Willig (série) / Romance
* Les Lames du Cardinal (3 tomes) de Pierre Pevel / Fantasy
* Les Salauds Gentilhommes (série) de Scott Lynch / Fantasy
* Servir Froid de Joe Abercrombie / Fantasy
* Les Lames du roi (série) de Dave Duncan / Fantasy


Je ne parlerai pas ici de toutes les versions abrégées de roman que l'on peut trouver ni même les romans qui se passent sous Louis XIII ou Louis XIV parce que ce ne serait pas le but. J'avoue ne pas connaitre beaucoup de titre mais Emjy de Whoopsy Daisy a proposé deux titres qui ont l'air fort intéressants:

* Les Folles Aventures d'Eulalie de Potimaron d'Anne Silvestre
* Mademoiselle Scaramouche de Jean-Michel Payet
* Bordemarge d'Emmanuelle Nuncq



Mais on ne compte pas que références sérieuses. Non madame, non monsieur. On regretterait presque que les Monty Pyhon ne se soient pas emparés de l'idée comme pour Sacré Graal, mais rassurez-vous: il y a bel et bien des parodies qui commencent dès 1922!

* L'étroit mousquetaire (The Three must-get-there) de Max Linder en 1922. Il s'agit d'une déclinaison burlesque (et non homophobe malgré la traduction française du titre) des aventures des héros de Dumas.
* Les Quatre Charlots mousquetaires et Les Charlots en folie: A nous quatre Cardinal! d'André Hunebelle. (1974-75) 
* Les aventures de Philibert, capitaine puceau de Sylvain Fusée (2011), une parodie française qui reprend à la fois les codes du cape et d'épée et des films en costumes du début du siècle comme ceux d'Erol Flynn.


Et si tu nous parlais un peu plus en détail de certains romans? Ah bah en voila une idée qu'elle est bonne...(comme d'habitude, il s'agit de mes goûts personnels donc prière de ne pas me frapper avec une fougère si je ne détaille pas votre univers/roman préféré). Peace and Love everybody. Let's go.




C'est sans surprise que je compte vous parler en premier de ce qui est pour moi LE roman de cape et d'épée par excellence, celui qui illustre peut-être le mieux le genre, j'ai nommé Le Bossu de Paul Féval père (très très important le "père") publié entre le 7 mai et le 15 août 1857. Le Bossu raconte l'histoire du Chevalier Henri de Lagardère qui se voit confier presque par hasard (mais en fait c'est dû à son sens de l'honneur) la garde de la jeune Aurore de Nevers, fille légitimée d'Aurore de Caylus et du duc Philippe de Nevers, mort assassiné par son ignoble cousin Gonzague. Notre jeune Lagardère lance alors cette phrase devenue célèbre: "si tu ne viens pas à Lagardère, Lagardère ira à toi!". Je ne sais pas vous mais moi je sens déjà le potentiel du roman: rebondissements, vengeance, trahison et histoire d'amour avec un grand A messieurs-dames! Je ne tiens pas non plus à vous spoiler et promis un jour j'en ferai une chronique complète mais croyez-moi: c'est le bien. Henri et Aurore sont des personnages attachants, les méchants sont vraiment odieux, il y a pléthore de rebondissements et de personnages cocasses (Cocardasse et Passepoil pour ne pas les nommer), une ambiance régence Orléans intéressante, des combats en veux-tu en voila et un happy end parce que quand même faudrait pas me promettre des étoiles et me retirer le muffin de la bouche (nan mais oh!).

Le Bossu fait parti de ces romans qui ont connu une véritable postérité, que se soit à cause de la publication ultérieure de suites, de pièces de théâtre ou bien à cause des nombreuses adaptations cinématographiques et visuelles.

Parmi les suites, écrites par le fils qui s'appelle aussi Paul Féval, que d'originalité comme Dumas quoi (on me souffle dans l'oreillette qu'ils seraient largement moins bons) on retrouve:

* Le fils de Lagardère (1893) avec A. d'Orsay
* Les Jumeaux de Nevers (1895) avec A. d'Orsay
* Le Fils de Lagardère - théâtre (1908)
* Les chevauchées de Lagardère (1909)
* Cocardasse et Passepoil (1922-1923)
* Mademoiselle de Lagardère (1929)
* La petite fille du Bossu (1931)
* La jeunesse du Bossu (1934)

Il va sans dire qu'ils sont de moins bonne facture que l’œuvre originale et qu'on constate même un appauvrissement de la qualité vers la fin. Je ne suis pas sûre de les conseiller à moins ce que vous ne soyez particulièrement passionné-e par le genre et vouliez à tout prix lire d'autres œuvres autour de Lagardère. Sinon heureusement pour nous il y a le cinéma et la télévision.

A l'heure actuelle j'ai vu 3 versions différentes (celle avec Jean Marais, le film de de Broca et le téléfilm de 2003) et même si les trois ont des qualités et des défauts, je trouve qu'aucune n'approche vraiment le roman dans son ensemble. Il y a toujours quelque chose qui ne va pas soit parce que ça ne respecte pas la fin, soit le milieu etc. Cela ne m'empêche pas de les apprécier mais je pense qu'il nous manque encore l'Adaptation, celle qui saura respecter le fond et la forme de mon roman préféré.

* Le Bossu d'André Heuzé avec Henry Krauss (1913 - 1923 ?)
* Le Bossu de Jean et Henriette Kemm avec Gaston Jacquet
* Le Bossu de René Sti et Alexandre Kamienka avec René Vidalin (1934)
* Le Bossu de Jean Delannoy avec Pierre Blanchar (1944)
* Le fils de Lagardère (Il figlio di Lagardere) de Fernando Cerchio avec Rossano Brazzi (1954)
* Le Serment de Lagardère (El juramento de Lagardere) de Leon Klimovsky (1955)
* Le Bossu d'André Hunebelle avec Jean Marais (1960)

A mon sens la version de 1960 avec Jean Marais, bien que contractant l'histoire et modifiant pas mal de chose (elle rajoute notamment le personnage joué par Bourvil), s'approche le plus du roman sur la relation qui unit Aurore et Lagardère. C'est la moins "perverse" car comme dans le roman, Lagardère, conscient d'élever la fille d'un duc de France et même d'un proche de la couronne (Nevers est le cousin du régent Philippe d'Orléans), il tient à ce que les convenances soient respectées (ils ne sont jamais sans la "gouvernante" d'Aurore) et la fait proprement éduquer. Ce qui implique qu'il ne l'élève pas comme sa fille et qu'elle l'appelle Henri et non papa. Je trouve que c'est une dimension un peu trop souvent oubliée.

* Lagardère de Jean-Pierre Decourt avec Jean Piat (version TV que je veux voir!) (1967). Je vous en mets un petit extrait.


* Le Bossu de Philippe de Broca avec Daniel Auteuil (1997)


C'est sans hésitation ma version préférée, tout simplement parce que c'est la première que j'ai vu. Même si elle est loin d'être fidèle à la trame ou à l'ambiance du roman, elle bénéficie d'un casting vraiment bon. Si le Gonzague de Luchini n'est pas fidèle au livre, il est absolument génialissime par ailleurs. C'est l'un de mes méchants préférés, il a juste ce qu'il faut. Daniel Auteuil a beau être largement plus âgé qu'Henri, il reste néanmoins plein de panache, caractéristique principale d'un héros de cape et d'épée. Quant à Vincent Perez, les films de cape et d'épée arrivent à exploiter au mieux ses qualités d'acteur. 

* Lagardère (série TV) d'Henry Helman avec Bruno Wolkovitch (2003)

Je l'ai vu à la sortie et j'avais été moyennement convaincue, notamment parce que j'ai eu du mal à me détacher des deux versions antérieures. Elle n'est, elle non plus, pas fidèle au roman, elle change notamment la fin (ce qui n'est pas si incohérent que cela peut paraitre). il faudrait que je puisse la revoir pour me faire une idée plus précise. Et je vous en reparle mais Bruno Wolkovitch a quelque chose de très convaincant à la fois en bossu et en Henri.


Est-il encore besoin de présenter nos trois mousquetaires: Athos, Porthos et Aramis, mousquetaires de sa majesté Louis XIII qui rencontrent le jeune d'Artagnan fraîchement débarqué dans la capitale. Ensemble, ils œuvrent pour empêcher le cardinal de Richelieu et l'odieuse Milady de Winter de comploter contre la délicate Anne d'Autriche. Pour le respect de l'Histoire on repassera, ce pauvre Richelieu se traine une réputation pourrie depuis lors.

Image Hosted by ImageShack.us
Et il est vénère!
Cependant Les trois mousquetaires est l'un des ouvrages les plus populaires de la littérature française.
Si tout le monde (ou presque) connais Les trois mousquetaires, peu savent qu'il s'agit en réalité d'une trilogie qui comprend Vingt ans après et le Vicomte de Bragelonne. Le vicomte de Bragelonne est plus connu sous le nom de L'homme au masque de fer puisqu'une partie de l'intrigue se concentre sur ce mystère.

De nombreux romanciers se sont essayés avec plus ou moins de succès d'écrire des suites et/ou sur l'univers des Trois mousquetaires, en voici quelques exemples

* D'Artagnan contre Cyrano de Paul Féval fils (toujours lui...) (1925)
* D'Artagnan et Cyrano réconciliés de Paul Féval fils (1928)
* Le fils de d'Artagnan de Paul Féval fils (1914)
* La vieillesse d'Athos de Paul Féval fils (1930)
* Le dernier amour d'Aramis de Jean-Pierre Dufreigne (1993) que j'ai lu et érigé en coup de cœur!

 Bien évidemment ce roman est passé à la postérité et on ne compte plus le nombre d'adaptation. Mais comme je suis sympa je vous ai préparé une petite liste bande de veinards!

Adaptations cinématographiques:

* Les trois mousquetaires d'André Calmettes et Henri Pouctal (1912)
* Les Trois mousquetaires d'Henri Diamant-Berger (1921)
* Les Trois mousquetaires de Fred Niblo (1921)
* Les Trois mousquetaires de Colbert Clark et Armand Schaefer (1933)
* Les Trois mousquetaires de Rowland V. Lee (1935)
* Les Trois Louf'quetaires (The three musketeers ou The Singing musketeer) d'Allan Dwan (1939)
* Les Trois mousquetaires de Miguel M. Delgado
* Les Trois mousquetaires de George Sidney avec Gene Kelly, Lana Turner, Vincent Price et Angela Lansbury. (1948). Il est évident que je VEUX le voir...


* Les Trois mousquetaires d'André Hunebelle avec Georges Marchal et Bourvil (1953)
* Les Trois mousquetaires de Bernard Borderie avec Gérard Barray (1961)
* Les Trois mousquetaires et On l'appelait Milady de Richard Lester avec Michael York, Oliver Reed, Richard Chamberlain, Faye Dunaway, Jean-Pierre Cassel, Christopher Lee, Charlton Heston (1973-74) que je VEUX aussi absolument voir. On me souffle dans l'oreillette qu'il est excellent.



* D'artagnan et les Trois mousquetaires (Д'Артаньян и три мушкетёра) de Georgi Yungvald-Khilkevich (1978) (honnêtement ça promet une bonne crise de rire...Frans c'est pour toi!)
* Les Trois mousquetaires de Stephen Herek avec Chris O'Donnell, Charlie Sheen, Gabrielle Anwar et Kiefer Sutherland (1993)
* La fille de d'Artagnan de Bertrand Tavernier avec Sophie Marceau, Philippe Noiret et Claude Rich (1994)
* D'Artagnan de Peter Hyams avec Justin Chambers, Tim Roth (mon Rocheford préféré) et Catherine Deneuve (2001)
* Les Trois mousquetaires de Paul W.S. Anderson avec Logan Lerman, Luke Evans, Matthew MacFadyen, Ray Stevenson et Christopher Waltz.

Pour mémoire et/ou si vous n'avez pas le temps ni l'envie de lire ma super chronique, voici un bon résumé de ce que m'a inspiré le film: 

Image Hosted by ImageShack.us

Adaptations télé

* Les Trois mousquetaires de Claude Barma avec Jean-Paul Belmondo (1959)
* D'Artagnan de Claude Barma avec Dominique Paturel (1969)
* D'Artagnan et les trois mousquetaires de Pierre Aknine avec Vincent Elbaz et Emmanuelle Béart (...) (2005)
* Milady de Josée Dayan avec Arielle Dombasle, Martin Lamotte et Florent Pagny (2005)
Image Hosted by ImageShack.us

* Young Blades (série TV américaine) (2005)
* Les Trois mousquetaires, adaptation télé de la BBC (2013-2014?)

Adaptations animés et films d'animation
* D'Artagnan l'intrépide de John Halas (1973)
* Les Trois mousquetaires (1983)
* Albert le 5e Mousquetaire (1993) Série géniale s'il en est!


* Sous le signe des Mousquetaires (1987)
* Les 3 Mousquetaires (1995)
* Mickey, Donald, Dingo: les 3 mousquetaires (2004)
* Les Trois mousquetaires (marionnettes) (2005)

Bandes dessinées

* Les Trois Mousquetaires de Raoul Cauvin et Mazel
* Les Trois Mousquetaires de Michel Lacroix
* Les Trois Mousquetaires de Henri Filippini et dessinée par Robert Hugues
* Les Trois Mousquetaires de Michel Dufranne, Jean-David Morvan et dessinée par Ruben
* D'Artagnan de Courtilz de Sandras et dessinée par Auguste Liquois
* D'Artagnan : Journal d'un cadet, scénario et dessin de Nicolas Juncker
* Milady de Winter écrit et dessiné par Agnès Maupré


The Last but not least...le mouron rouge. Le mouron rouge est un peu particulier puisque la série n'est pas écrite par une française mais par une baronne hongroise (devenue britannique). Le mouron rouge ou Scarlet Pimpernel en anglais, met en scène les aventures d'un gentilhomme anglais Sir Percy Blakeney et de son groupe d'ami qui sous le nom de Mouron Rouge sauve des nobles de l'horrible guillotine française. Le tableau est clair, les français sont d'affreux barbares révolutionnaires qui tuent d'innocents nobles et heureusement que Sir Percy est là, ouf la morale est sauve. Si en tant que français et/ou républicain vous passez outre cet élément, le Mouron rouge est une lecture extrêmement agréable. J'aime ce héros double qui parait très nonchalant mais qui a tout du fougueux héros de cape et d'épée. Les histoires sont entraînantes, plaisantes...y a pas à dire, j'aime!
Sir Percy pousse même le vice jusqu'à chanter un quatrain sur le Mouron rouge, j'aime ce genre de duplicité.

They seek him here, they seek him there,/ Est-il ici, serait-il là ?
Those Frenchies seek him everywhere./ Les Français tremblent dès qu'il bouge.
Is he in Heaven, is he in Hell, / Satan lui-même le créa,
That damn'd, elusive Pimpernel ?/ L'insaisissable Mouron rouge

La série comprend 10 titres au sein desquels les personnages évoluent, mûrissent et se voient confrontés à maints périls.

* Le Mouron rouge (The Scarlet Pimpernel). (1905)
* Le Serment (I Will Repay) (1906)
* Les Nouveaux Exploits du Mouron rouge (The Elusive Pimpernel). (1908)
* La Capture du Mouron rouge (The First Sir Percy). (1921) 
* Pimpernel and Rosemary (1925)
* La Vengeance de Sir Percy (Sir Percy Hits Back). (1927) 
* Les Métamorphoses du Mouron rouge (The Adventures of the Scarlet Pimpernel). (1929)
* Le Rire du Mouron rouge (The Scarlet Pimpernel Looks at the World). (1933)
*Le Triomphe du Mouron rouge (The Way of the Scarlet Pimpernel). (1933)
* Le Mouron rouge conduit le bal (Sir Percy Leads the Band). (1936)

Dans les séries télé on compte notamment

* The Scarlet Pimpernel avec Anthony Andrews, Ian McKellen et Jane Seymour (1982)
* The Scarlet Pimpernel, comédie musicale de Broadway de Frank Wildhorn et Nan Knighton (1997)
* The Scarlet Pimpernel série de la BBC avec Richard E. Grant et Martin Shaw (1999-2000)
* The Forecourt Pimpernal (2001)
* The Black Pimpernel (2006)

Persie: il nous reste quoi alors?

Et bien, il faudrait encore parler des autres films de cape et d'épée qui font eux-aussi parti du genre et qui même le construise. (Je ne vais pas m'étendre en revanche sur les adaptations des romans de cape et d'épée comme par exemple: La Tulipe noire avec Alain Delon ou Le Capitan avec Jean Marais).

Parlons d'abord de Fanfan la Tulipe qui raconte les aventures d'un jeune libertin qui décide de s'enrôler dans l'armée pour échapper au mariage. Ses aventures rocambolesques ont connu un véritable succès notamment grâce au film de 1952 avec Gérard Philipe et Gina Lolobrigida dont je vous parlais il y a peu. 


L'adaptation de 2003 avec Vincent Perez et Penelope Cruz reprend bien la version originale dans les rebondissements ou dans l'humour. Vincent Perez est comme dans le Bossu c'est-à-dire à sa place. Je l'ai vu il y a longtemps mais j'aimerai pouvoir la revoir histoire de m'en faire une idée par rapport à la version de 1952 que je connais par coeur.

Dans les grands films de cape et d'épée nous comptons aussi le superbe Cyrano adapté de la pièce d'Edmond Rostand. Il s'agit d'une de mes pièces et d'un de mes livres préférés. Une langue sublime, de merveilleux acteurs (encore Vincent Perez...décidément, cet homme a raté sa vocation, c'était mousquetaire ou hussard qu'il aurait du faire.) et une mise en scène soignée. Notez au passage la participation de Jacques Weber dont Cyrano fut longtemps le rôle qu'il a interprété. La pièce en soit est une véritable merveille, Cyrano un personnage flamboyant. 
J'ai raté il y a quelques années la pièce de la comédie française, croyez-moi je le regrette amèrement.

Les amateurs connaissent également Le Hussard sur le toit (1995) qui raconte l'histoire d'un voyage faisant se rencontrer Angelo Pardi et Pauline de Théus. 



Pour terminer cet article fort long quoique peu exhaustif, il faut vous parler d'un roman et d'un film qui ont marqué mon enfance et mon adolescence. Une histoire dans laquelle il y a de tout, mais absolument tout et qui n'est pas QUE réservé aux filles (pour preuve...mon mangeur de muffin personnel adore!): j'ai nommé Princess Bride
Pincess Bride c'est l'histoire "d'une belle jeune femme du nom de Bouton d'or vit dans une ferme dans le pays fictif de Florin. À chaque ordre qu'elle donne à son valet de ferme, le palefrenier Westley, la seule réponse de celui-ci est : « Comme vous voudrez », et il s'exécute avec empressement. Bouton d'or finit par réaliser que ce « Comme vous voudrez » signifie qu'il l'aime. Ils se jurent fidélité à jamais. Westley part alors chercher fortune afin qu'ils puissent se marier. Mais le bruit court que le navire de Westley a été attaqué par le terrible pirate Roberts, connu pour ne jamais laisser de survivants. Cinq ans plus tard, croyant Westley mort, Bouton d'or se fiance à contrecœur avec le prince Humperdinck, héritier du trône de Florin." (source)
Alors nous avons des duels, des poisons, des trahisons, des morts, des gens qui revivent, le grand Amour, un espagnol parfait, un géant sympa, une héroïne qui évolue pas mal, un héros swoonant...bref: PARFAIT. Cela a beau être de la fantasy, on retrouve tous les codes du grand Cape et d'épée et c'est pour ça que ce film/livre est génial en plus d'être drôle.

Allez pour finir je vous laisse avec une série d'images de Princess Bride histoire de vous donner envie.

Image Hosted by ImageShack.us

Image Hosted by ImageShack.us


Image Hosted by ImageShack.us

Image Hosted by ImageShack.us

Image Hosted by ImageShack.us

Merci d'avoir lu jusqu'au bout. N'hésitez pas à partager l'article si vous avez aimé. Comme il est loin d'être exhaustif, venez mettre votre grain de sel dans les commentaires et discuter du Cape et d'épée! 

14 commentaires:

Tam-Tam a dit…

bon, comme je suis gentille, je vais te donner une autre série de cap et d'épée en BD:
Beladonne
et si tu es bien sage, je demande au prince ce soir s'il en existe d'autres...

Mypianocanta a dit…

Un grain de sel ? euh…
HIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !!! Le Bossu et Les 3 mousquetaires !!!
Comme toi mon premier amour littéraire s'est appelé Henri de Lagardère (et mon pauvre livre de poche a déjà dû être remplacé deux fois tant je l'ai lu).
Mais j'attends aussi une autre adaptation : j'adore Jean Marais mais… j'aime beaucoup celle avec Daniel Auteuil mais en Chevalier il fait un peu vieillot et il faudrait que je revoie celle de Bruno Wolkovitch.
Oh et la trilogie de Dumas…

Tu parles d'adaptation ciné : une que j'aime beaucoup c'est celle de la Tulipe Noire avec Alain Delon.
Bref, j'aime ce genre aussi et je note en particulier Le Mouron rouge qui n'a jamais croisé ma route.
Han et je ne savais pas que Princess Bride utilisait le genre - du coup il va passer sur le dessus de la PAL ;)
Merci pour cet article !

Perséphone a dit…

@Tam-TAm: tu es trop généreuse ;)

@Mypianocanta: Je suis contente que le thème te plaise. C'est vrai j'ai oublié la Tulipe noire avec Alain Delon. Honte sur moi, honte sur ma famille, honte sur ma vache quoi.

Pour le Bossu, je les aime vraiment ces versions et même si Auteuil est un peu vieux pour le rôle il m'a quand même séduite masi c'est vrai qu'une nouvelle adaptation serait la bienvenue.

Oui Princess Bride il y a de tout dedans! <3

silvermirror a dit…

Le thème cape et d'épée ça me plaît!! :) J'en ai pas lu tant que ça quand j'y pense , mais beaucoup vu!

En livres, il y a aussi : Bordemarge de Emmanuelle Nuncq (auteur française ^^) en jeunesse que j'ai beaucoup aimé, et La rose écarlate de Patricia Lyfoung en BD ^^

L'adaptation du Bossu avec Daniel Auteuil est ma préférée!! Avec Jean Marais c'est sympa aussi, mais pas pareil! (Plus soft je dirais) (D'ailleurs il a fait un paquet de films de cape et d'épée Jean Marais et ça c'était du bon film français!! :) ) Par contre avec Bruno Wolkovitch... je crois que lorsque je l'avais vu (ça fait assez longtemps maintenant), je n'avais pas aimé xD J'ai pas pu m'empêcher de le comparer avec la version de 1997 et qu'ils est changé la forme de l'histoire (même si plus adapté à notre époque) m'avait beaucoup perturbé xD.

Les 3 mousquetaires, j'adore!!! J'avais beaucoup aimé la version avec Emmanuelle Béart en Milady, le fait qu'ils est mis un côté fantastique m'avait beaucoup plût. Pour les films, je ne suis pas très critique xD J'en ai vu beaucoup et rare sont ceux que je n'ai pas aimé :)
Le 5ème mousquetaire c'est trop génial comme dessin animé!! :D Ils en font plus des comme ça, c'est dommage :/

Je ne connaissais pas du tout le Mouron rouge, ça méritera que je regarde ça d'un peu plus près ^^
Quand à Cyrano... version avec Depardieu <3
Fanfan la tulipe avec Vincent Perez, c'est génial! :)
Princess bride et Les lames du cardinal sont dans ma PAL :D

Merci pour cet article!!! :D

clairebelgato a dit…

Fanfan la Tulipe version Vincent Perez est très sympa ! Son couple avec Pénélope Cruz était bien pensé ! Quant à Princess Bride, c'est un des films les plus...épiques que j'ai pu voir: j'ai hallusciné quand j'ai su que le mousquetaire Inito Montoya n'était autre que Mandy Patinkin ( Esprit Criminel, Dead Like Me et Homeland !) j'ai a-do-ré ce personnage ! Et j'ai bien aimé le Bossu version Auteuil aussi ! Par contre, je n'ai pas vu la version Gérard Philippe !

JainaXF a dit…

Ah, j'adore aussi le genre de cape et d'épée !
Les Trois Mousquetaires, Le Bossu, Zorro (oui, l'ambiance est espagnol, mais bon), Princess Bride...

Il faut que je teste "The Scarlet Pimpernel" !

Par contre, dans mes premiers amours, j'ai adoré "Sous le signe des mousquetaires" que j'ai vu bien avant de connaître le roman (j'ai d'ailleurs longtemps cru qu'Aramis était une fille et j'ai été très déçue lors de ma première lecture sur ce point !), par contre je n'aimais pas du tout "Albert le cinquième mousquetaire" (l'humour était lourd à mes yeux !) ou Les Mousquetoutous" (niais) ! J'ai bien envie de revoir ce dessin animé du coup, c'est malin ! ;-)

Les Lames du Cardinal est à recommander à tous les amateurs de Dumas, la fantasy y est assez discrète et l'ambiance est là ! Scott Lynch écrit un univers moins flamboyant mais tout aussi passionnant, la fantasy se marie décidemment bien avec l'historique et l'aventure en général !

Bravo pour ce bel article de présentation (j'avais aussi beaucoup apprécié ceux sur la littérature de l'imaginaire, même si je n'étais pas d'accord avec toutes les classifications).

Chi-Chi a dit…

OMG TU NE CONNAIS PAS LE CAPITAN??!!!!
(de Michel Zevaco + adaptation en film avec Jean Marais)
Tu vas adorer!!!
(ou alors je suis grave et je n'ai pas vu que tu l'avais mentionné??)

Le Chat du Cheshire a dit…

J'adore tes dossiers ! Décidément, ils sont à chaque fois bien écrit, bien pensé, super intéressant... J'en veux et j'en redemande ;) !
C'est un genre que je connais moins bien, et je connais essentiellement grâce aux films (bizarre pour moi, honte sur ma vache ^^ !).
J'ai vu Fanfan, l'adaptation de 2003 avec Vincent Perez et Penelope, qui m'a bien plus dans l'ensemble, mais aussi notamment Le Bossu de Philippe de Broca avec Daniel Auteuil, qui comptait parmi mes préférés étant jeune !
Mais surtout, SURTOUT, je ne peux être d'accord avec ta chronique sur Les Trois mousquetaires de Paul W.S. Anderson. Non mais allo quoi ;) ! Enfin, je veux dire, là c'est carrément se moquer de nous !
Enfin, tout ça pour dire : super article :) !

Perséphone a dit…

@Silvermirror: Merci pour Bordemarge! Impossible de retrouver le nom hier en finissant l'article! Tu me sauves :D
Pour le Bossu ma préférée reste celle avec Daniel Auteuil mais je veux revoir celle de 2003 parce que je pense qu'elle mérite qu'on s'y attarde. PAr contre pour les Trois mousquetaires je n'ai pas du tout aimé la version avec Emmanuelle Béart contrairement à toi. J'avais trouvé l'ajout de la magie pas du tout justifié et très mal exploité.
Pour les films récents je te déconseille d'Artagnan (sauf pour Tim Roth qui cabotine)et la version 2011...le reste tu peux plus ou moins y aller tranquille ^^
Le Mouron rouge vaut le détour et oui Cyrano <3

@Claire: J'ai envie de la revoir cette version de Fanfan, la bande annonce me laisse penser qu'elle n'est pas vraiment éloignée de la version d'origine, que je te recommande: GERARD PHILIPE!!!!!! <3

Perséphone a dit…

@JainaXF: J'ai inclue Zorro dans ma liste :D pour The Scarlet Pimpernel je pense que tu vas aimer après ne les lis pas tous à la suite, tu risquerais de faire une overdose. Je ne connais pas "Sous le signe des mousquetaires" tu pourrais m'en dire plus?
Pour Albert, je pense que ça dépend vraiment de l'âge à laquelle tu l'as regardé (je ne sais pas ton âge ^^) mais je sais que certains dessins animés ne m'ont jamais emballée parce qu'ils n'étaient pas de ma génération et je suis passée à côté. C'est assez simpliste comme humour mais j'aimais le contre-emploi de Tréville et des mousquetaires qui sont à côté de leurs pompes alors qu'Albert était finalement la tête pensante.
Les Lames sont l'une de mes séries préférées et j'ai les Salauds gentilshommes je vais les lire rapidement je pense.

Merci pour le compliment et pour la littérature de l'imaginaire n'hésite pas à donner ton point de vue. Les catégories que j'ai faite sont purement personnelles et subjectives. C'est finalement la beauté du genre, c'est inclassable et toujours en mouvement.

@Chi-Chi: Si si je connais, c'est purement un oubli j'étais sûre de l'avoir noté mais en fait j'ai noté les Pardaillans! Je corrige.

@Cheshire: Merci beaucoup pour le compliment ça me touche vraiment. Le Bossu est un film doudou et quant aux Trois mousquetaires.....bref. ;)

Sandy a dit…

Haaa !!! Le Bossu avec Daniel Auteuil... et Le Hussard sur le toit... soupirs !!! Depuis ce film, j'ai toujours rêver d'un grand galop sur une colline avec la robe et tout le tralala !! ^^

Perséphone a dit…

@Sandy: je n'ai pas vu Le hussard sur le toit tiens! mais je suis d'accord pour la course poursuite à cheval!

Cathie Louvet a dit…

je découvre aujourd'hui ce blog et je le trouve très beau, très complet aussi; il donne vraiment envie de découvrir plein de livres :) d'enrichir ma propre bibliothèque (déjà bien fournie) mais je n'en ai jamais assez!! En tout cas un grand bravo...et je pense que je vais devenir une visiteuse assidue. A très bientôt

Perséphone a dit…

Merci Cathie! C'est très gentil. Je te souhaite une excellente visite et à très bientôt.

Enregistrer un commentaire