jeudi 15 mars 2018

His sinful touch - The Mad Morelands #5 - Candace Camp

 A
 
Lorsqu’un mystérieux gentilhomme se présente à sa porte, Alexander Moreland est stupéfait de découvrir que l’inconnu n’est pas du tout un homme mais une jeune et jolie femme travestie et en grande détresse. La jeune femme ne se souvient de rien à l’exception de son nom Sabrina et n’a pour tout indice sur son identité que le contenu de ses poches: un mouchoir, une montre à gousset, une pochette en cuir, un morceau de papier chiffonné et une bague en or.

Sabrina est certaine de fuir quelqu’un ou quelque chose - comment expliquer autrement les bleus sur son visage et la peur constante qu’elle éprouve? Elle est aussi certaine d’avoir raison de demander son aide à Alex et ne peut nier les étincelles entre eux. Alors qu’ils parcourent la campagne anglaise, Sabrina et Alex doivent résoudre le mystère du passé de Sabrina avant que ce dernier ne les rattrape.

Avant de lire His sinful touch, je ne connaissais pas la série de Candace Camp The mad Morelands. Si comme moi vous prenez la série en cours, un petit historique s’impose. The Mad Morelands est une série qui fut écrite et publiée en deux temps. Candace Camp a en effet écrit tout d’abord quatre romans: Mesmerized, Beyond compare, Winterset et An unexpected pleasure. Dans ces premiers romans nous suivons les frères et sœurs aînés de la fratrie Moreland: Olivia, Kyria, Reed et Theo. Plusieurs années après, Candace Camp a décidé d’ajouter les histoires des jumeaux Alexander et Constantine, âgés d’une dizaine d’années dans les premiers tomes. Il y a donc un écart de temps entre An unexpected pleasure et His sinful touch. Je pense qu’on peut commencer par ce dernier et reprendre la série dans l’ordre après mais je sais qu’il se cache des puristes parmi vous!

Si j’ai pris le temps de détailler tout ça, c’est parce qu’on sent très vite l’importance des liens de cette famille Moreland que d’aucuns traitent d'excentriques. Car les Moreland ont une petite particularité, ils ont des dons qu’on pourrait qualifier d’extra-lucides. Alexander et Constantine ne sont pas dépourvus en cette matière et cela leur a même attiré quelques ennuis par le passé, échos des premiers tomes de la série.

Je sais c’est un peu perturbant. His sinful touch se présente comme une romance historique et là d’un coup je vous parle de paranormal...alors oui il y a un peu de paranormal, mais juste un peu. Pas de fantômes ni de loups-garous, pas de vampires ni de sorcières, juste une famille un peu en marge. J’aime beaucoup la romance paranormale et j’ai apprécié ici cette petite touche fantastique et un peu policière qui ne gâche pas un seul instant le côté historique du récit bel et bien le plus dominant.

J'ai vraiment beaucoup aimé cette romance. Les deux héros sont vraiment adorables et mignons! On s'attache très rapidement à Alex et Sabrina et on a envie de savoir pourquoi a jeune femme a perdu la mémoire et quoi ou qui elle fuit. Du fait que Sabrina est amnésique, Candace Camp nous présente plus le point de vue d'Alex et son côté chevalier est très attendrissant. Le contraste avec son jumeau Constantine est très bien rendu. C'est lui le détective à la base alors qu'Alex est architecte. Si Alex est un jeune homme assez réservé, Constantine est beaucoup plus du côté exubérant des Moreland. Le duo fonctionne bien parce qu'il est assez complémentaire. Constantine est très drôle et beaucoup plus insouciant que son jumeau mais sans jamais sombrer dans l'extrême.

On rencontre également Lila, la meilleure amie de Sabrina que j'ai immédiatement aimé. Ses chamailleries avec Constantine et son inquiétude sincère pour son amie et son histoire font que l'on s'attache à elle sans aucun soucis. Elle est ouverte et franche, un personnage là aussi complémentaire de celui de Sabrina, plus réservé et timide.

Candace Camp maîtrise parfaitement l'équilibre nécessaire à une bonne romance. Personnages complémentaires qui apporte une harmonie, intrigue classique mais efficace, pimentée par une pointe de fantastique juste là où il faut, quand il faut.

Par dessus tout, on rencontre la famille Moreland, les frères et sœurs, beaux-frères, belles-sœurs et les parents et le moins que l'on puisse dire c'est que cette famille est déjantée mais adorable. Leur attitude n'est pas crédible pour l'époque. Grands aristocrates, ils sont féministes et possèdent ces dons qui les classent immédiatement parmi les excentriques mais j'ai envie de dire qu'on s'en moque. En fait, l'alchimie fonctionne tellement bien entre eux, on sent tellement d'amour et de cohésion, que les petits accrocs à l'histoire passent sans difficulté.

Il y a une scène en particulier que j'ai adoré où la cohésion Moreland est super jouissive. Je sais d'ores et déjà que je vais lire les autres volumes de la série, les précédents comme le prochain sur Constantine et Lila!

L'intrigue en elle-même est assez chouette à suivre. Évidemment si vous n'aimez pas le côté policier, laissez tomber, retrouver l'identité de Sabrina et ce qu'elle fuit, est ici le nerf de la guerre. J'ai d'ailleurs trouvé l'intrigue, quoique conventionnelle, bien plus crédible que celle concernant la famille Moreland, bien que, comme je l'ai déjà dit, les erreurs historiques ne m'ont pas gênées. Les développements s'enchaînent bien et j'ai eu envie de lire pour savoir ce qui allait se passer.

His sinful touch (le titre n'a pas tellement de lien avec le reste de l'histoire je le reconnais volontiers), est une romance assez doudou avec des héros et héroïnes très cute et une intrigue qui ne s'essouffle jamais. Elle donne à la fois envie de lire les romans d'avant mais aussi de découvrir celui d'après. Ce fut un vrai plaisir pour moi de découvrir cette actrice, cette série et ces personnages. J'espère qu'il vous plaira tout autant. 

1 commentaires:

Léa Delapierre a dit…

Ca m'a l'air pas mal du tout, merci pour la découverte !

Publier un commentaire