mercredi 1 septembre 2010

La mort dans les nuages -Agatha Christie

Comment lancer un dard empoisonné ? Avec une sarbacane, évidemment, comme le font les Indiens d'Amérique du Sud. Mais, si l'on n'a pas de sarbacane sous la main, n'importe quel tube fera l'affaire. Une flûte par exemple. Ou un fume-cigarette, s'il est assez long. Et même une pipe kurde en terre cuite... pourquoi pas ? Oui, un tuyau quelconque conviendrait... Voilà qui est bien ennuyeux... Parce que, dans ce cas, tous les passagers sont suspects. N'importe qui dans l'avion peut s'être débarrassé de Mme Giselle de cette façon si particulière. Quelle drôle d'idée, tout de même ! Il y a tant d'autres moyens plus discrets de tuer quelqu'un !

Un Hercule Poirot comme on les aime. Mais qui a osé tuer Mme Gisèle sous les yeux d'Hercule Poirot? Est-ce les deux archéologues français les Dupont? Les deux aristocrates anglaises qui ne peuvent pas se souffrir mais qui le font pour les convenances? Est-ce l'auteur de romans policiers, la jeune Mlle Grey, le séduisant dentiste?
Entre la France et l'Angleterre, Hercule Poirot et Miss Grey vont de découverte en découverte. Si le meurtrier croit pouvoir s'en sortir à plusieurs reprise "papa" Poirot veille au grain.

Dans ce roman j'ai vraiment apprécié le traitement du personnage d'Hercule Poirot. Moins pédant que d'habitude, il se montre - comme toujours - très protecteur envers la jeune Miss Grey. C'est un Hercule Poirot un peu papa gâteau que l'on découvre.

Les éléments qui ont fait le succès d'Agatha Christie sont toujours là!

0 commentaires:

Publier un commentaire