lundi 13 juillet 2009

La Nuit dernière au XVe siècle - Didier van Cauwelaert


Comment vivre une histoire d'amour avec une jeune femme du XVe siècle quand on est contrôleur des impôts à Châteauroux en 2008? C''est tout le problème de Jean-Luc Talbot, qui était un homme normal, rangé et rationnel...jusqu'à la nuit dernière où tout à basculé.
Est-il rattrappé par une passion vécue au Moyen-âge ou victime du complot diabolique d'un contribuable? Baloté de manipulations en manipulations dangereuses en bonheurs fous, il se demande s'il est en train de perdre la raison, ou de trouver un sens à son existence.
Si la réincarnation existe, quel est son but? Faut-il revenir sur les pas d'un autre, pour découvrir enfin qui l'on est? Peut-on modifier le passé? Peut-on réussir deux vies à la fois?


Je m'attendais tout d'abord à un livre du même genre que celui de La maison sur le rivage de Daphnée du Maurier dont le résumé m'avait laissé penser que l'on retrouverait des similitudes entre les deux romans. Je me suis trompée.
La nuit dernière au XVe siècle est un livre qui en apparence ne se prend pas au sérieux, qui multiplie les situations incongrues, les fantasmes érotiques et les personnages pittoresques.
J'avoue que j'étais assez déçue lorsque j'ai compris que le roman resterait fermement ancré dans le XXIe siècle mais ma frustration a laissé place à de la curiosité et j'avoue à présent que je suis tout à fait satisfaite de ce roman.


Si tout d'abord, il ne se prend pas au sérieux, le fond de l'histoire n'en est pas moins une réflexion sur l'amour et la vie.
Une très belle histoire d'amour qui traverse les siècles et la réparation d'injustice restée impunie trop longtemps.
Comment ne pas aimer la belle et jeune Isabeau, emmurée vivante dans sa chambre dans la tour d'un château par amour pour le beau et le peut-être lâche Guillaume? Comment ne pas partager son émoi dans ces retrouvailles noctures d'un style étrange.
Comment ne pas s'identifier à Jean-Luc Talbot qui découvre un monde nouveau et doit jongler avec un autre censé être lui?
Les situations incongrues et les personnages complétement toqués, citons par exemple le châtelain par intérim renié par ses ancètres, la factrice médium et encore bien d'autres.

Un très joli livre, une belle histoire passionnée sulfureuse parfois mais infiniment réjouissante!

A dévorer

2 commentaires:

Allie a dit…

J'aime bien la couverture! Je devrais le noter, comme lecture "légère", il m'a l'air bien :)

lucylaine a dit…

Hihihihi!!! c'est ma lecture du moment, que j'ai du mal à lâcher!! faut dire qu'elle complète bien mes dernières lectures, le bal des sorcières et surtout le livre de bernard jakoby qui nous mène tout droit dans la réflexion de la vie après la mort, réincarnation et autres!!!bonne journée!!

Publier un commentaire