vendredi 2 août 2013

3000 façons de dire je t'aime - Marie-Aude Murail


A PARAITRE LE 22 AOUT 2013

Présentation de l'éditeur: Chloé, Bastien et Neville ont eu en cinquième une professeure de français qui n’aimait que les livres qui finissent mal. Un soir, elle les a emmenés pour la première fois au théâtre voir une représentation de Dom Juan de Molière. Cette soirée a changé leur vie. C’est décidé, ils seront comédiens ! Six ans plus tard, leur désir de monter sur scène est intact et ils se retrouvent au conservatoire d’art dramatique de leur ville. Le professeur le plus réputé, Monsieur Jeanson, les prend tous les trois dans son cours. Chloé va devoir concilier les cours de théâtre avec le rythme intensif de la classe préparatoire qu’elle vient d’intégrer. Bastien, prêt à tout pour faire rire, pense qu’il suffit de regarder une vidéo de Louis de Funès pour apprendre la tirade d’Harpagon. Le beau et ténébreux Neville a peur de se donner les moyens de son ambition, d’être un autre pour savoir enfin qui il est. Comment le théâtre va-t-il lier pour toujours la jolie jeune première, le valet de comédie et le héros romantique que Jeanson a su voir en eux ?

Marie-Aude Murail a le don d'aborder tous les sujets - des plus durs au plus légers - avec finesse et tact. C'est en cela qu'elle fait une auteure de romans jeunesse et plus particulièrement de romans à destination des ados, exceptionnelle. Exceptionnelle, parce qu'elle arrive à toucher les adolescents dans leurs peurs et dans leurs joies et à leur apporter des réponses loin d'une morale bien pensante ou de bons sentiments inutiles.


3000 façons de dire je t'aime, son nouveau roman est pour moi, finalement moins sur le théâtre que sur la découverte de soi. Oui le thème central du roman est évidemment le théâtre français dont on sent que Marie-Aude Murail est une amoureuse. La façon de jouer ou de ne pas jouer, théâtre contemporain ou classique, quel rôle pour quel acteur: tout ça est abordé par Marie-Aude Murail et bien sûr les représentations, le travail des textes forment le coeur du roman. J'ai beaucoup aimé les extraits choisis par l'auteure, la "passion" de Jeanson pour Gérard Philipe, un de mes acteurs français préférés. Les textes choisis pour chacun des protagonistes sont bien trouvés et font écho à leur personnalité respective. On imagine sans peine Chloé, Bastien ou Neville dans certains rôles qu'elle leur destine. On regrette même de ne pas être une petite souris dans la salle de classe de Jeanson pour voir ce qu'il se passe.

Cependant, le parcours initiatique de Chloé, Neville et Bastien me semble finalement plus intéressant que le discours sur le théâtre que 3000 façons de dire je t'aime nous offre. Je pense que Marie-Aude Murail aurait pu raconter la même histoire avec la musique, la danse, ou n'importe quel sport ou art et que l'essence même du roman aurait été la même.

Il s'agit avant tout de réalisation de soi et de découverte de soi. C'est ce qui m'a d'ailleurs le plus plu: comment ces trois jeunes se découvrent, s'épanouissent, comprennent qui ils sont et ce qu'ils veulent dans la vie avec leurs espoirs, leurs réussites, leurs échecs. Les trois personnages sont bien campés, bien différents les uns des autres. Chloé vient d'une bonne classe moyenne orléanaise avec deux parents fonctionnaires, elle grandit dans une famille où avoir de bonnes notes est un peu une obligation, où la culture est biberonnée après le repas dominical. Bastien lui est fils de commerçants tellement absorbés dans leurs affaires qu'ils ne se rendent même pas compte que leur fils existe. Il vivote de ci de là sans réel but autre que "ne pas travailler". Quant à Neville, qui tient son nom d'un personnage vu au cinéma, il vit dans un minuscule appartement avec sa maman qui l'a eu très jeune et qui doit faire des ménages pour survivre. Neville c'est le beau torturé de la bande qui boit, fume et vol juste par envie. Trois personnalités radicalement différentes qui vont finalement s'entendre et développer une grande complicité.

J'ai beaucoup aimé les voir devenir amis et évoluer au contact des autres. Chloé apprend à se lâcher, à voir au-delà de la prépa et de la réussite purement scolaire. La libération au contact de Bastien, Neville et du théâtre. Bastien lui va apprendre à devenir plus sérieux, à travailler et à se battre pour ce qu'il aime. Pour Neville c'est la révélation, l'épiphanie. Il EST Lorenzaccio, il EST Roméo, il EST les différents rôles qu'il incarne. Quant à Jeanson c'est un personnage charismatique, un peu effrayant au début et qui de Pygmalion tout puissant devient un être humain touchant dans son amour pour le théâtre et les bons comédiens.
3000 façons de dire je t'aime c'est aussi une histoire d'amour et même de plusieurs amours. C'est dans la gestion de cette trame que Marie-Aude Murail montre toute sa finesse. Elle arrive à parler des premiers émois amoureux des protagonistes de façon très subtile, les adolescents qui se cherchent, tâtonnent, ceux qui savent. Elle y parle aussi d'ambiguité sexuelle sans que rien ne soit jamais enrobé de pudibonderie ou de morale inutile. Les personnages sont. Point. Pas d'atermoiement, pas de fausse pudeur ni de dramatisation. Tout glisse même si le thème est beaucoup moins marqué que dans Oh boy! J'ai d'ailleurs beaucoup aimé les dernières pages du roman qui apportent une conclusion très drôle et décalé sur ce gentil triangle!

L'écriture est toujours admirable, fluide, elle coule et colle au phrasé des ados sans jamais le caricaturer. C'est aussi ça que j'aime chez Marie-Aude Murail. Elle emploie d'ailleurs une formule intéressante mélant le "on" avec la troisième personne du pluriel. Le récit est à la fois intérieur et extérieur. C'est surprenant au début, d'autant que la personne qui dit "on" n'est pas identifiable avant les dernières lignes du texte, mais l'ensemble est réussi et original. Il y a également beaucoup d'humour et une moquerie bien sentie des classes préparatoires. Les descriptions de Chloé sur la prépa, le discours des professeurs sont à mourir de rire car vraiment calqués sur la réalité. Je me demande d'ailleurs si elle décrit une expérience personnelle où si elle connait d'anciens hypokhâgneux.

3000 façons de dire je t'aime est tout ce qu'on aime chez Marie-Aude Murail, une leçon de vie, une leçon de littérature et de dramaturgie, de l'humour et des personnages attachants. Encore un très beau roman que j'ai littéralement englouti! 

3 commentaires:

Chi-Chi a dit…

J'adore, rien que le titre!

Bagatelle a dit…

Comme d'hab', ca fait bien envie tout ca...

Karine:) a dit…

Le titre est génial! Je veux le lire, of course!

Enregistrer un commentaire