samedi 19 janvier 2013

Ravished - Amanda Quick


COUP DE COEUR DE PERSEPHONE 

Résumé: (livre non traduit) Cela ne faisait aucun doute. Ce dont Miss Harriet Pomeroy avait besoin, c'était un homme. Quelqu'un de puissant et d'intelligent qui pourrait l'aider à mettre hors d'état de nuire ces bandits qui utilisent sans scrupule ses précieuses grottes pour entreposer leur butin. Mais lorsque Harriet Pomeroy somme Gideon Westbrook (prononcez [Gaïdone]), Vicomte St. Justin pour l'aider, elle ne pouvait savoir qu'elle venait de faire appel au diable en personne...Surnommé The Beast of Blackthorne Hall à cause de son visage barré d'une cicatrice et de son passé sulfureux, St. Justin est peut-être plus menaçant encore que les bandits dont Harriet essaye de se débarrasser.


De toutes les romances que j'ai lu jusqu'à présent (oui je sais elles ne sont pas bien nombreuses mais c'est l'intention qui compte, après tout je ne suis qu'une Dark Princess in Training), Ravished est mon number one et je pense que Gideon (je vous en supplie prononcez-le à l'anglaise, la vf est tellement absurde) va être difficile à détrôner. 
Début octobre, j'ai retrouvé Chi-Chi et Min à Londres pour une virée entre copines. Parce que j'avais un peu (beaucoup) le moral dans les stilettos, Chi-Chi a décidé de prendre le taureau par les cornes et de me pourvoir en romances pour remonter un peu tout ça. Ce jour là, elle m'a collé d'office dans les mains (aucune Perséphone n'a cependant été maltraitée dans cette affaire) deux livres: The Duke and I* et Ravished.

Sans surprise j'ai dévoré The Duke and I et je compte bien poursuivre ma découverte de la famille Bridgerton (on me dit dans l'oreillette que les trois premiers frères Bridgerton valent le coup, bizarrement j'y crois). Il me restait donc à découvrir Ravished que Princesse Chi-Chi m'avait déclaré être son Amanda Quick préféré. 

J'ai donc commencé ma lecture et j'ai positivement inondé cette pauvre Chi-Chi de sms et autre photos des pages que j'étais en train de lire. Je suis grillée vous le savez, pour m'avoir il suffit de me dire: "Tu vas voir Persie, le héros est une Beast" (la version "Tu vas voir Persie, le héros est un Rake" fonctionne très bien aussi). Vu qu'ici le héros s'appelle The Beast of Blackthorne Hall, j'avais juste l'impression d'avoir plongé Edward F. Rochester dans un bain de romance. Bref, j'étais aux anges. 

Voila s'est dit: j'aime Gideon Westbrook d'amour...il est juste parfait dans son genre (à condition d'aimer les grandes brutes, beast, dark, ravagé mais honnête toussa toussa). 

Même pas honte...
Tout le monde le sait, une bonne romance tient aussi sur le personnage féminin. Ici Harriet est...je n'arrive pas trop à définir ce qu'elle est mais une chose est sûre, elle l'est. Passionnée par ses fossiles, elle ne vit littéralement que pour eux et se moque bien de se mettre en danger, elle et sa réputation. Comment ça passer la nuit dans une grotte seule avec The Beast of Blackthorne Hall pourrait endommager ma réputation? (Bin voyons!). Harriet est indépendante et se moque bien de la réputation de St. Justin pourvu qu'il lui rende ses précieuses cavernes, cavernes qui sont à lui au passage mais Harriet n'a pas tout à fait le sens de la propriété. En plus de tout ça, il se trouve que St. Justin l'intrigue. Il ne lui fait pas peur et contrairement à tout le village et tout Londres, elle le trouve magnifique...c'est définitif Harriet n'a pas le sens des réalités non plus...à moins ce que ce soit les autres qui se fourvoient sur St. Justin? 
Harriet est très drôle, je me suis vite attachée à elle même si je le reconnais elle a parfois un petit côté TSTL (too stupid to live) qui peut agacer. Je pense que ce côté "je me mets en danger et je fais 50 millions de bêtises" est dû au côté Old School du roman d'Amanda Quick. Personnellement je trouve que le mélange entre femme forte, indépendante et gamine qui fait des âneries assez bien dosé. Ca rend le personnage plus crédible à mon sens (même River Song peut faire des fautes vous savez). Et puis les bêtises d'Harriet sont prétexte à voir St. Justin. J'aime cependant beaucoup Harriet pour le respect qu'elle porte à St. Justin et son obstination à le défendre en toutes circonstances. Le couple en est d'autant plus charmant. 

A côté des personnages principaux, j'ai trouvé les personnages secondaires très attachants. Je trouve que le petit truc d'Amanda Quick c'est de nous faire croire que ses personnages sont caricaturaux alors qu'ils se révèlent au fur et à mesure que l'intrigue avance. Ainsi j'aime beaucoup Félicity, la soeur cadette d'Harriet qui a l'air d'être une petite écervelée alors qu'elle aime beaucoup sa soeur. Les parents de St. Justin sont aussi très intéressants et finalement touchants. Quant aux amis d'Harriet, ils ont un grain mais ils sont gentils dans le fond donc on leur pardonne tout. 
Le couple principal m'a vraiment beaucoup plu et je dois dire que l'histoire aussi. Il y a plusieurs mystères, notamment sur le passé de St. Justin, les raisons de son désamour avec la bonne société londonienne mais également les voleurs qui occupent les cavernes d'Harriet. Beaucoup de rebondissements qui sont dans la mesure crédibles. Pas de Deus ex machina irréaliste, juste une intrigue honnête et de bons personnages. 

Du côté de l'écriture, j'ai juste gobé le roman. Quelques clichés par ci par là évidemment mais comme je le disais c'est un roman qui paraît old school par rapport à un Julia Quinn ou un Eloisa James. Amanda Quick est un peu moins witty que Julia Quinn et moins incisive qu'Eloisa James dans son style mais il passe très bien. 

Un petit extrait pour la route? (je crois que j'ai ri pendant 5 bonnes minutes...)
"You are looking very well this afternoon. Quite recovered from your ordeal, I take it?"  For some reason, perhaps because she was already walking a tightrope as far as her nerves were concerned, Harriet took offense at that comment. She swallowed the tea cake, which tasted like sawdust in her mouth, and managed a cool smile.  "Yes my Lord. Quite recovered. I bounce back from ordeals very well, I must say. Why, here it is, only a few hours after finding myself ruined, yet I do not feel any of the remorse and despair one would expect after sacrifing one's precious virginity to the Beast of Blackthorne Hall."  Effie was horrified. "Harriet"  Harriet smiled sweetly. "Well, it's not like I was planning to do anything all that interesting with it. Therefore I am not overly concerned about the loss."
Il ne me reste plus qu'à lire The Paid Companion, le Amanda Quick préféré de Princesse Tam-Tam!

*Il se trouve qu'au moment où j'écris ces lignes je me rends compte que le blog m'a boulotté la critique de The Duke and I...donc elle revient dès qu'elle peut et elle s'excuse pour le désagrément. 

17 commentaires:

Céline a dit…

Owi quel roman trop bien <3
Il a rejoint ma bibliothèque papier.

J'en suis à mon tome 7 des Bridgerton - il m'en reste un, je suis presque malheureuse... Mais je note "the paid companion" - et je les ai dévoré les uns après les autres. Je suis sûre que tu feras de même ;)

Céline

Tam-Tam a dit…

Tiens tu le prononce comme ça toi...
Moi c'était plus "g ih d ee eh n"... Genre sur le premier "i" je fais un "i" court...

hihihi...
c'est drole, faudrait que je retrouve mon audiobook pour vérifier tiens!

sinon, je l'adore aussi celui là, mais j'adore l'héroine du mien...
ouais!! that's right bitches... LE MIEN!!! ^^

Perséphone a dit…

@Céline: J'ai hâte de découvrir les autres Amanda Quick!

@Tam-Tam: J'ai entendu des américains prononcer Gideon comme ça et pour moi ça a du sens en fait.

Emy a dit…

Ahhh, il me tente beaucoup celui-ci! Je l'ai offert à ma soeur pour Noël, donc je ne devrais pas (trop) tarder à lui volerrrr! Après cette critique, impossible de résister !!

Perséphone a dit…

Ne résiste pas Emy!

Chi-Chi a dit…

Bon ben juste... <3 Gideon quoi!
Tous les Quick ne sont pas aussi bons, attention...

Sandy a dit…

Haaa !! Ma PAL romance vo augmente bien trop vite !! j'en achète plus que je n'en lis, c'ets pas du tout raisonnable !!
Mais je note quand même ! forcément !

Perséphone a dit…

Sandy, c'est un ordre
Chi-chi, je m'en doute mais je suis sûre que j'ai de quoi faire avec les bons Amanda. Et puis on ne devient pas une dark princess sans se casser un peu la figure de temps en temps non? Tant que mes modèles vénérés sont là pour me rattraper!

Bagatelle a dit…

Persie je t'aime mais je vais me facher! J'ai la PAL qui s'ecroule moi!

Perséphone a dit…

Bagatelle chérie, ce n'est pas ma faute c'est celle d'Amanda Quick...et un peu celle de Richard aussi, il faut bien que je comble son absence :p

Min a dit…

Gideon, oh lovely Beast! *swooon*

Min a dit…

oh et je viens de vérifier avec ma collègue Kelly, c'est bien [Guidionne] plutôt comme prononciation.

Min a dit…

oh et je viens de vérifier avec ma collègue Kelly, c'est bien [Guidionne] plutôt comme prononciation.
Hmmm ta remarque sur Richard me fait l'imaginer en beast à cicatrice... Nan je crois que ça va mieux à Gideon...

Perséphone a dit…

Il y a peut-être deux prononciations américaine/british? J'ai toujours entendu l'autre...m'enfin le but c'est qu'on ne dise pas Gidéon...

Perséphone a dit…

Si Richard joue Gideon, cicatrice ou pas je me dévoue pour jouer Harriet!

patacaisse a dit…

M'a l'air sympathique celui-ci... Mais je n'ai pas le courage de lire en anglais en ce moment. Je le note tout de même.

Perséphone a dit…

Quant tu pourras lire en Vo n'hésite pas!

Enregistrer un commentaire