vendredi 3 avril 2009

Arthur et Georges - Julian Barnes

Ce quelque chose qu'Arthur a vu en George va être d'une importance capitale dans l'histoire de Goerge, une histoire bien réelle qui s'est passée en Angleterre à la fin du XIXe siècle. Arthur et George n'auraient jamais dû se recontrer: origines très différentes, milieux très éloignés, études et caractères à des années-lumière les uns des autres. Et pourtant...

Victime d'une terrible erreur judiciaire, emprisonné plusieurs années, relâché sans explication et sans avoir été innocenté, George, fragile, effacé, maladroit - la victime idéale - va faire appel à Arthur, alors un des hommes les plus célèbres de l'Angleterre : c'est en effet le créateur de Sherlock Holmes. A partir de là... (édition Mercvre de France)

Ce roman-réalité est assez surprenant. D'abord par sa façon d'être organisé. Le lecteur suit la vie d'Arthur Conan Doyle et de George de façon séparée, en alternant les personnages. Leur vie ne joignent pas avant le milieu du roman.
Si par ce procédé, l'histoire promise se trouve de ce fait réduite, cela permet néanmoins de connaître ces deux parcours différents, ces deux personnalités opposées.

Pour être parfaitement honnête je n'ai pas été emballée par ce roman Arthur et George. S'il a le mérite de nous faire découvrir l'intimité de Sir Arthur Conan Doyle (de nous apprendre que ce dernier regretta toujours d'avoir écrit Sherlock Holmes), il souffre de nombreux passages à vide et contrairement à ce que prétend les résumés que l'on peut trouve, ce n'est pas un thriller haletant.
Arthur et George est un bon roman, une histoire vraie qui fait (re)découvrir une affaire Dreyfus à l'anglaise.
Je le conseil aux fans d'Arthur Conan doyle qui seront heureux de le retrouver ici dans son intimité et loin de Sherlock.

4 commentaires:

Sliver a dit…

Euh...truc qui n'a rien à voir avec ton article mais...j'ai acheté un livre intitulé "Chronique anonyme de la première croisade", l'auteur est une personne que les historiens n'arrivent pas à cerner et que l'on appelle "l'Anonyme".
Je voulais savoir si tu avais déjà entendu parler ce mec là ^^

emilie a dit…

Je suis en train de terminer la lecture de ce roman et même si c'est intéressant, cela devient un peu long. Je suis étonnée qu'on l'est qualifié de thriller.

Perséphone a dit…

Je suis d'accord avec toi, je n'ai pas tellement accroché avec ce roman, je l'ai trouvé très long et finalement sans grand intérêt. thriller, sans doute à cause de l'enquête de Conan Doyle pour l'affaire de Georges.

Bien à toi
Perséphone

Allie a dit…

Personnellement ce roman a été une très belle découverte et même, un coup de coeur! J'avais adoré cette lecture, les personnages, tout l'aspect judiciaire...

Publier un commentaire